Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 07:27

http://www.larepublique77.fr/2014/02/07/clinique-saint-brice-incomprehension-vitalia/

Vendredi 24 janvier, Claude Evin, directeur de l'agence régionale de santé était au centre hospitalier Léon-Binet pour officialiser le lancement du Groupement de coopération sanitaire. Pour Vitalia, propriétaire de la clinique Saint-Brice, c'est l'incompréhension après l'abandon des démarches de partenariat au dernier trimestre 2013. Un nouveau projet est lancé de leur côté.

Argument fallacieux

Pour preuve il énonce les étapes franchies : « Malgré les changements d’interloccuteurs, on avait réussi à avancer sur le projet immobilier, le contour juridique, l’organisation opérationnelle était décidée et écrite », et d’argumenter « Nous avons recruté sur Saint-Brice 10 nouveaux praticiens en perspective de ce projet majeur soutenu par l’état. »
Des déboires certes mais le centre hospitalier avait annoncé son désengagement du fait du refus de Vitalia de renégocier le partenariat après une perte d’activité de la clinique Saint-Brice. « C’est un argument fallacieux que de dire qu’il y a eu une baisse d’activité. On avait perdu un praticien parti à la retraite et un autre est décédé. Nous avons fait notre travail de recrutement pour retrouver notre niveau. On ne peut pas fonder un projet aussi important en faisant un focus sur une telle période d’activité », et d’ajouter « sur un bassin isolé en terme d’offre de soin, c’est un projet qui prenait tout son sens, comme à Romilly-sur-Seine ».

Choix politique

Le soutien de l’ARS sur le projet est aussi une surprise pour lui : « En matière d’attribution d’investissement le contexte est difficile avec des caisses vides de l’état et en même temps le projet ne pouvait aboutir sans aide mais là, quelques mois après l’arrêt du projet il y a une enveloppe qui ait réservé par l’ARS pour le Centre hospitalier ». Le nouveau projet du centre hospitalier Léon-Binet devrait avoir un coût de 10 millions d’euros alors que Claude Evin a annoncé pouvoir soutenir cette action à auteur de 40 %. Une décision que Christophe Bouteloup analyse comme « un choix politique. Christian Jacob a décidé de choisir l’hôpital contre la clinique. La concurrence plutôt que le partenariat. »
De ce fait, la « stupéfaction » passée, le groupe Vitalia a décidé de se relancer : « On repart sur un projet différent étalé sur trois ans. Nous allons rénover et adapter la clinique Saint-Brice avec une volonté de renforcer la prise en charge ambulatoire. Nous sommes actuellement en cours d’évaluation pour définir le critère de priorité avant la fin du premier semestre ».

Saint-Brice Clinique : L'incompréhension de Vitalia.

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Medica France - dans Vitalia
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche

Articles Récents