Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 06:32

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2014/06/17/ssa-sur-la-voie-de-la-privatisation-12021.html

~~Selon la CFDT, dans le cadre du projet SSA 2020, le ministère de la défense envisage de privatiser certains de ses Hôpitaux d'Instruction des Armées (Bordeaux, Brest, Lyon et Metz). La fondation Bagatelle, plus connue par sa principale activité Maison de Santé Protestante de Bordeaux ou Hôpital Bagatelle, et l'HIA de bordeaux pourrait fusionner, avec une mutualisation des moyens des deux établissements de santé. Le 5 juin, mes collègues de Sud-Ouest avaient déjà donné cette information (cliquer ici). L'information n'est pas tout à fait nouvelle. Dès 2012, Bagatelle et l'hôpital militaire Robert-Picqué avaient noué une alliance stratégique, les deux établissements fondant alors un Groupement de coopération sanitaire (GCR) baptisé BAHIA (Bagatelle- Hôpital d’instruction des armées). Sur ce sujet, lire ici un article qui explique ce rapprochement. La CFDT met en avant le risque de disparition des emplois des personnels civils de la Défense de l'HIA; ces derniers pourraient être obligés d'intégrer le civil. Ce scénario rappelle celui du projet d'externalisation de la fonction Habillement des armées, gardé en régie in extremis (alors que le marché avait été attribué à Ineo Support Global) pour des raisons de sauvegarde de l'emploi civil au sein du MinDef. Le communiqué de la CFDT: La Direction Centrale du Service de Santé des Armées vient de valider la création d’un Etablissement de Santé Privée à Intérêt Collectif (ESPIC), découlant de la fusion de l’Hôpital d’Instruction des Armées Robert Picqué de Bordeaux (HIARP) et de la fondation « Bagatelle » dans le cadre du projet SSA 2020. L’annonce a été communiquée sans aucun ménagement ni dialogue social, aux personnels civils et militaires de l’HIA de Bordeaux, par le directeur régional du Service de Santé des Armées (SSA). La CFDT exprime son désaccord sur la démarche et son indignation dans la méthode de communication employée par le directeur régional pour l’annonce de ce projet. La CFDT qui juge inacceptable cette fermeture « déguisée et programmée », constate avec amertume que le ministère de la défense mutile le Service de Santé des Armées, au lieu de le réformer. La CFDT s’inquiète sur l’avenir des 460 personnels de l’HIARP de Bordeaux, qui n’auraient d’autres choix que de démissionner de leur statut public (fonctionnaire ou ouvrier de l’Etat) pour intégrer obligatoirement une convention de droit privé, sans aucune autre possibilité de reclassement dans l’établissement dans lequel il exerce. La CFDT exige des solutions pérennes qui passe par des emplois sous statut, des réponses concrètes sur l’avenir de l’HIARP de Bordeaux et de l’ensemble des Hôpitaux d’Instruction des Armées (Brest, Lyon et Metz) impactés par le projet de réforme « SSA 2020 ».

SSA: l'HIA de Bordeaux poursuit son rapprochement avec le privé.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche