Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2015 1 20 /07 /juillet /2015 12:36

Dialogue socialL'accord sur l'épargne salariale a été adopté à l'unanimité entre Korian et ses partenaires sociaux

 - HOSPIMEDIA

 

À l'occasion d'une rencontre avec la presse, la direction des ressources humaines du groupe Korian est revenue, vendredi 3 juillet, sur les grands chantiers en cours en matière de dialogue social. La fusion avec Medica désormais derrière elle, l'entreprise s'est penchée sur sept projets jugés fédérateurs, à même de rétablir l'équilibre de traitement entre les salariés des différentes filiales.

Après le dossier relatif à l'intégration des personnes handicapées — instauré du côté de Medica et étendu depuis septembre 2014 à l'ensemble du groupe —, ou celui concernant l'égalité homme-femme — pour lequel une convention avec l'État a été signée —, s'en est suivi le dossier sur la mutuelle, clôturé en juin dernier. Plus sensible, notamment suite au non-versement de la prime de participation aux salariés de Medica (lire ci-contre), la question de l'épargne salariale a elle aussi avancé et s'est soldée, le 30 juin, par la signature d'un accord d'entreprise à l'unanimité. En marge des mouvements de grève d'avril dernier, la directrice des ressources humaines (DRH) Monique Rolland rappelait en effet toute l'importance d'arriver à un consensus sur la question, pour que "sur les résultats de 2015  et donc avec versement 2016 —, l'ensemble des salariés de Korian et de Medica profitent de la même participation aux bénéfices dans l'entreprise" (lire ci-contre).

Également soumis à négociations, les échanges autour de la qualité de vie au travail devraient se poursuivre jusqu'au début de l'automne. "Le choix qui a été fait au sein du groupe a été d'étendre le champ de réflexion de la seule pénibilité au travail à la notion du bien-être du salarié", détaille-t-on du côté de Korian. Le groupe, par le biais de son directeur des opérations Christophe Kohn, assure également la tenue d'échanges "très productifs" sur le champ de l'organisation du travail, et notamment sur l'amélioration du temps de travail. Est évoqué tout particulièrement le travail de nuit, pour lequel le projet de loi Rebsamen prévoit de mesurer l'exposition des salariés du privé afin d'établir un compte pénibilité. Laurent Huel, directeur des relations sociales France, a dans cette optique annoncé "commencer à mesurer fin août le nombre de salariés qui rentrent dans les critères de la loi". Par ailleurs, Monique Rolland a annoncé l'ouverture prochaine d'échanges sur la redéfinition des parcours de carrière. Instauré dans le cadre de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), le sujet devrait aboutir avant le 31 décembre de cette année.

Pour ce qui est des instances représentatives du personnel enfin, les négociations arriveront à leur terme en octobre. D'après la direction, les deux comités d'entreprise (CE) de Medica et les soixante-cinq de Korian devraient fusionner pour ne constituer à terme que quatre entités. Aux CE dédiés aux SSR et aux fonctions support, s'ajouteront deux CE pour les Ehpad, un CE Nord et un CE Sud.
Agathe Moret
Tous droits réservés 2001/2015 — HOSPIMEDIA

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Medica France - dans La vie du groupe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Recherche