Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 22:30

SAUVONS AMBROISE PARÉ !

 

La Clinique Ambroise Paré ne sera-t-elle bientôt plus qu’un lointain souvenir pour les cachanais dont beaucoup d’enfants ont poussé leurs premiers cris dans la Maternité qui fait partie – bien qu’étant située sur Bourg-la-Reine – de notre environnement local ?

Notre Maternité succombera-t-elle aux appétits des groupes financiers, des traders des LBO, des fonds d’investissement et fonds de pensions qui, depuis 2 ans, sont engagés dans une vaste opération de restructuration et de concentration de caractère quasi-industriel dans le secteur de l’hospitalisation et des cliniques privées ?

L’alerte lancée par les salariés de la Clinique Ambroise Paré, après l’annonce, le 19 octobre, du projet de fermeture de leur établissement, ne peut nous laisser insensibles à leur sort, car, au final, ce seront encore des emplois supprimés, des vies gâchées des hommes et des femmes sacrifiés sur l’autel de la finance et du profit.

VEDICI et le ‘’MARCHÉ’’ HOSPITALIER

La clinique appartient au Groupe de Santé VEDICI, créé en 2001, détenu majoritairement depuis 2014 par le fonds d’investissement CVC CAPITAL PARTNERS, accompagné dans ses opérations immobilières par ICADE, et dans ses financements par CREDIT AGRICOLE, NATIXIS et BNP PARIBAS notamment.

Les mêmes procédés sont appliqué par les concurrents du secteur médical. Ainsi, MEDIPOLE SUD SANTE, contrôlé par le fonds d’investissement BRIDGEPOINT, ne vient-il pas de racheter MEDI PARTENAIRES au fonds LBO France ?

« Le secteur des cliniques est en effervescence » pouvait ainsi écrire récemment le quotidien financier L’AGEFI. Effervescence au goût sucré pour les uns : les acteurs financiers d’un secteur à risque limité, parce qu’il est réglementé et financé à 80/90 % par l’Assurance Maladie, et que sa ‘’clientèle’’ est assurée ; au goût amer pour les autres : les salariés pour lesquels ces restructurations vont se traduire par des emplois supprimés, des revenus fragilisés, des angoisses et des vies précarisées.

AMBROISE PARÉ et la STRATÉGIE de VEDICI

Car le projet ne peut être évoqué sans évoquer la fusion qui vient de se concrétiser entre VEDICI et VITALIA, deux groupes des métiers de l’hospitalisation qui vont désormais constituer le n° 2 du secteur de la santé, derrière la GENERALE de SANTE, du Groupe RAMSAY HEALTH CARE.

 

 

 

 

 

LA CONSÉQUENCE pour les SALARIÉS

La course au palmarès s’accompagne ainsi de la suppression de structures dont les compétences sont reconnues, considérées désormais comme excédentaires pour justifier la rentabilité des investissements réalisés. La satisfaction des appétits, sans bornes, des groupes financiers, ne se mesure pas au niveau de satisfaction sociale, mais aux volumes des dividendes et des revenus que certains prélèveront au passage.

Car il ne faut pas croire que tout le monde sera traité comme les infirmières, soignants et médecins ! Le capital sait rémunérer ceux qui le servent, et l’enchantement des uns aura un prix : les larmes des autres !

Ce sont, en effet, 75 emplois qui risquent de disparaître. On dira à ceux – et celles, nombreuses – à qui l’on va signifier le licenciement, qu’on va favoriser leur reclassement, ou leur donner une formation pour acquérir de nouvelles compétences. Mais on sait désormais ce que cela signifie : toute concentration qui se termine fatalement par des suppressions de postes, entraîne irrémédiablement des pertes d’emplois de longue durée ou définitives.

Il semble d’ailleurs que le terrain aie été préparé pour une thérapie adoucie. N’évoque-t-on pas ainsi le nombre de médecins ayant dépassé les 55 ans. Faudrait-il considérer désormais que la vie professionnelle s’arrête entre 55 et 60 ans, alors que les 40 médecins de la Clinique Ambroise Paré  peuvent exercer leurs consultations, interventions et suivis médicaux dans un établissement adapté et performant ? Les mêmes arguments ont été employés lors de la fermeture de la Clinique de Massy.

 

 

 

 

La Clinique Ambroise Paré, c’est…

-  40 Médecins et chirurgiens, dont 11 en

  gynécologie-obstétrique

-  plus de 70 salariés

-  1000 accouchements par an

-  1700 opérations de chirurgie

-  33 lits en maternité

DES MAUVAIS PRETEXTES

Faut-il appliquer à la santé publique les mêmes principes libéraux que ceux qu’on applique à nos services publics, dont le poids est toujours jugé excessif, alors pourtant que dans le même temps l’on dénonce les déserts médicaux, et que la notion de proximité constitue une valeur reconnue et espérée par les gens.

Par ailleurs, le nombre de maternités n’est pas si élevé pour qu’on puisse prétendre transférer sur d’autres les accouchements pratiqués à Bourg-la-Reine ? Et, que dire également des contraintes et dommages provoqués par la multiplication et l’éloignement des déplacements ?

En réalité, la menace sur notre maternité illustre les dérives libérales encouragées et mises en œuvre par nos gouvernants, et les restructurations imposées dans le domaine hospitalier public, encouragent les mêmes orientations dans le domaine juteux de l’hospitalisation privée.

 

LES SALARIÉS DÉFENDENT LEUR EMPLOI et NOTRE SANTÉ…

Les personnels qui sont sous la menace de leur licenciement ont alerté les élus. Certains, comme Marie-Hélène AMIABLE, maire de BAGNEUX, ont réagi immédiatement en intervenant auprès de la Ministre de la Santé.

Dans le même temps l’ARS (Agence Régionale de Santé) juge l’activité de la clinique trop faible pour assurer la qualité et la sécurité des prises en charge, ce qu’elle découvre aujourd’hui ! Insuffisances démenties par la Haute Autorité de Santé qui a renouvelé en 2014 sa certification et encouragé l’établissement à réaliser des travaux de modernisation et d’informatisation.

…AIDONS – LES !

Nous attendons des deux parlementaires du territoire, Jean-Yves LE BOUILLONNEC et Patrick DEVEDJIAN, un soutien total pour le maintien de l’établissement et engageons les cachanais à soutenir le personnel et les médecins, en signant la pétition misen ligne sur le site ci-dessous    ……

Sauvons la Maternité Ambroise Paré de Bourg-la-Reine

………………………………………………………………………………………………………………………………

Cette pétition a déjà recueilli  2500 signatures. L’objectif du personnel a été relevé à 5000 signatures ! Alors, il n’y a pas un instant à perdre pour soutenir :

- Le maintien en activité de la Clinique Ambroise Paré

- Le renouvellement d’autorisation de l’activité de chirurgie par l’Agence

  Régionale de Santé 

- La modernisation, par le Groupe VEDICI, des équipements et moyens   informatiques. 

Et, si vous ne pouvez signer cette pétition sur internet, remplissez le cadre ci-dessous et remettez-le aux militants du Front de Gauche qui soutiennent et popularisent cette initiative ;

Je soutiens l’action des salariés de la Clinique Ambroise Paré de Bourg-la-Reine et demande, comme il est indiqué ci-dessus :

- Le maintien de son activité

- Le renouvellement des autorisations de l’Agence Régionale de Santé

- La modernisation de ses équipements et de ses moyens médicaux

 

Nom et prénomSignature

Adresse (facultative)                                                                                                                              

                                                                                                                                                            

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Medica France
commenter cet article

commentaires

Ruby Dominique 21/11/2015 12:50

Je signe des 2 mains.
Mais pas en passant par la multinationale CHANGE.ORG, comme le proposait le tract distribué, sur le marché de Cachan, pourtant par FRONT DE GAUCHE ;-(( Hum...

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche

Articles Récents