Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2018 3 31 /01 /janvier /2018 12:04

http://www.leparisien.fr/yvelines-78/poissy-le-personnel-de-l-ehpad-korian-en-colere-30-01-2018-7531491.php

 

Poissy : le personnel de l’Ehpad Korian en colère

Poissy, ce mardi. Une quinzaine d’aides-soignants de la maison de retraite Korian ont dénoncé leurs conditions de travail. LP/J.D.
« Soignants, pas contents ! Salariés, pas contents ! » Une trentaine de salariés du personnel soignant de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) Korian de Poissy ont manifesté, ce mardi après-midi. Soutenus par l’union locale CGT de Poissy, les employés demandent des meilleures conditions de travail, dans le cadre d’un mouvement national de grogne dans les maisons de retraite.

« Nous avons moins de moyens et les absents ne sont pas remplacés, soutient Nadia Boutmar, déléguée du personnel de la maison de retraite. Nous sommes au bout du rouleau physiquement et moralement. À cause du manque de temps, nous pratiquons malgré nous la maltraitance passive de nos patients. » Rémi Cazabat, aide-soignant depuis dix ans dans l’établissement, fait le même constat : « Je dois effectuer huit toilettes entre 9 h 15 et midi, parfois cela va jusqu’à dix ou douze. » Avec « un employé pour six résidents », la direction de l’établissement estime de son côté que « les conditions de vie » à l’Ehpad Korian sont « au-dessus de la norme des autres » maisons de retraite.

Plusieurs autres débrayages ont eu lieu ce mardi dans le département : entre dix et trente-cinq personnes se sont mobilisées dans les Ehpad de Mantes-la-Jolie, Meulan, Carrières-sous-Poissy, Versailles-Richaud et Les Oiseaux à Sartrouville.

http://www.lunion.fr/73165/article/2018-01-30/chalons-ils-manifestent-pour-que-les-aines-soient-mieux-traites

 

 

À Châlons, ils manifestent pour que les aînés soient mieux traités

IMG_5565
 Journée de mobilisation des syndicats à Châlons, hier, pour défendre le personnel des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et leurs résidents.
 
10 heures.

Des militants de la CGT, de FO mais aussi de la CFDT se retrouvent devant l’antenne châlonnaise de l’Agence régionale de santé (ARS), au Mont Bernard, rue Dom-Pérignon. Sandrine Calvy, secrétaire de l’Union syndicale CGT santé de la Marne, a rappelé les revendications des manifestations : un salarié par résident, abrogation de la réforme de tarifications des Ehpad, amélioration des rémunérations.

10 h 30.

Elle a ensuite été reçue, pendant plus d’une heure avec notamment Jocelyne Meunier (CFDT) et Karine Balland (FO) par Thierry Alibert, délégué territorial de la Marne à l’ARS, et Clément Fustier, responsable de l’offre médico-sociale dans la délégation marnaise de l’ARS.

14 heures.

La CFDT, avec des proches de résidents en Ehpad, mène une autre action auprès des établissements concernés : elle est ainsi devant l’Ehpad Le Village, derrière l’hôpital. Les proches font part de leurs inquiétudes et difficultés : « Il faut partir des besoins des résidents. Quels financements pour le personnel ? Ma mère de 93 ans est à l’Ehpad Le Village. Demain, c’est peut-être vous qui serez dans cette situation ! » alerte une Châlonnaise. La délégation de la CFDT est ensuite allée à la rencontre du personnel, dont 60 à 70 % étaient en grève.

Au même moment, la CGT est devant l’Ehpad de Saint-Germain-la-Ville : Résidence du parc. Françoise Desimpel, directrice de l’Ehpad, s’est jointe à tout le personnel et aux familles venues épauler en cette journée de grogne. En soulignant que 99 % des 100 résidents étaient très dépendants avec des troubles de comportement. Par manque de personnel, les patients souffrent de solitude et ont simplement un besoin d’affection qui ne peut leur être apporté par manque de temps.

La CGT s’est aussi rassemblée, au cours de l’après-midi, devant l’Ehpad Korian Les Catalaunes, rue Bichat à Châlons, avec du personnel et des résidents.

Kévin MONFILS

avec notre correspondant

Marc Deforge

 

Les réponses de l’Agence régionale de santé

Thierry Alibert et Clément Fustier, de l’Agence régionale de santé (ARS), ont reçu la délégation de syndicats.

« Nous sommes une courroie de transmission des politiques, expose Thierry Alibert. On est là pour faire remonter les besoins. Si vous rencontrez des problèmes d’ordre managérial, de souffrance au travail… Il faut nous le signaler. » Il a rappelé que la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie) allouait les ressources financières aux établissements, et non le ministère de la Santé.

Thierry Alibert a évoqué plusieurs pistes : « On demande à tous les directeurs d’Ehpad publics d’élaborer un projet d’établissement. L’argent est mis au service d’une stratégie précise : si aucune n’est définie, les fonds sont perdus. Un projet améliorera les conditions de vie des résidents. Il faut essayer de penser à quelque chose d’innovant. » Il poursuit : « Il n’y a pas assez de médecins coordonnateurs dans les Ehpad. On essaie de convaincre les médecins encore en activité d’être maîtres de stage. Il faut de vraies filières gériatriques, en coopération avec les hôpitaux, les médecins de ville… » Clément Fustier souligne : « Si un établissement accueille des personnes de plus en plus dépendantes, le financement approprié doit suivre. »

La réforme tarifaire prévoit, sur six ans, environ un million d’euros par an pour l’ensemble des 48 Ehpad de la Marne. Insuffisant pour les syndicats.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche