Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 07:24

On voit qu'il y" a une grande différence dans les chiffres, sachant que les chiffres bougent tous les jours comme la bourse chaque jour l'aiguille montre malheureusement pour nos aînés qui ont été mal pris en charge par les investisseurs( direction ), peur de perdre l’argent en achetant le matériel ,ils ont préféré attendre la dotation qu'ils reçoivent de l'ARS mais l'Etat a été en péril ...
Garder le matériel sous clés en attendant la pique ou la grande vague ce n'est pas malin du tout leur raisonnement parce que entre-temps ils ont perdu beaucoup D'HUMAINS par négligence de leur part.
Et pour les salariés, je qualifie Korian pour ABUS DE CONFIANCE ET METTRE LES SALARIÉS EN DANGER car les directeurs des résidences donnent des fausses chiffres des cas avérées aux salariés qui n'étaient pas protégé c'est pour cette raison il y'avait la propagation du virus COVID 19.

Ce qui me révolte c'est que ces personnes, avec de grandes histoires qui ont vécu pour certains la guerre, les bombardements, partent dans l'anonymat le plus complet de ce qui se passe réellement sur notre établissement. Personne n'en parle... personne ne sait... Même pas un article dans le journal sur notre secteur. Nous avons perdu un grand Monsieur qui a participé à la libération d'Auschwitz, qui nous racontait avoir signé le piano d'Hitler pendant la libération. Il était lui-même joueur de piano. Vaincu par ce fichu virus

Aujourd'hui 8 résidents de chez nous sont partis, seuls, sans toilette mortuaire, sans famille qui se recueille près d'eux, rapidement enfermés dans de vulgaires housses mortuaires ...

Et tout cela dans le plus grand silence, ils meurent seuls, sans leur proches, leur enfants, petits-enfants près d'eux.... Et personne ne sait ... moi c'est ce qui me révolte ! Personne ne sait les négligences de ceux qui ont refusé de distribuer des masques qui étaient pourtant dans les armoires, de protéger leurs salariés et par conséquent ces résidents vulnérables.

Aujourd'hui, deux de nos collègues craignent chaque jour de perdre leur mari, elles me disent avoir peur de ne plus jamais entendre leur voix... Demain, une de leurs filles fêtera ses 20 ans avec son père dans le coma, sous dialyse et sous assistance respiratoire, parce que sa maman a ramené ce covid à la maison. Belle prime de travail... Quoi leur dire ? Que Korian a bien fait son job, qu'il a bien protégé chacun d'eux et que personne ne semble responsable de ce qui se passe.... c'est juste "pas de chance"...car semble-t-il c'est ce que l'on devrait leur dire d'après nos directions ?

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

duclos-grenet 15/04/2020 18:57

C'est ce que dit Sophie Boissard aujourd'hui. Le 28 février sur BFM Business, elle disait qu'il ne fallait pas se faire une montagne de ce virus, qu'il ne fallait surtout pas que de fausses inquiétudes mettent en risque l'économie.A voir la vidéo à entre les minutes 2 et 4. C'est édifiant, on imagine l'accueil qu'elle réservait à ses collaborateurs qui devaient lui demander de se mobiliser pour préparer les établissements.Bon courage à tous.

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche