Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 11:19
Pour rappel ICI ,ICI le précedent article à ce sujet.

Voilà la réponse de l'inspection du travail:

"Pour les jours fériés, tant l'article 59-3 de votre convention collective que l'avis d'interprétation qui l'explicite tendent à donner un droit à quatre jours par an, par salariés, ces jours ne pouvant coîncider avec des jours de repos hebdomadaires, sous réserve de l'interprétation souveraine des tribunaux compétents".

Donc affaire à suivre, on ne lâche pas le morceau...

Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans Luttes
commenter cet article

commentaires

le petit directeur 30/03/2010 13:37


Bonjour. Je suis un ancien directeur de Médica France et lit régulièrement, et avec grand plaisir, les différents articles que vous avez quelques fois le droit de mettre en ligne. Très intéressé
par l’avis et le vécu de Madame Michu(sans t), j’aurais aimé ajouter mon petit témoignage de petit directeur, très mal à l’aise, à l’époque (fin 2008) étouffé par le système capitalistique.
J’aurais aimé aussi connaître la suite de ses « aventures » à Madame Michu(sans t), avoir de ses nouvelles…
Il faut dire que je suis dédié totalement au monde associatif qui, même si les moyens n’y sont pas non plus suffisants, loin de là, au moins ne « produit » pas au service de la haute finance pour
les résultats que malheureusement on connait, et qui reviendront dans peu de temps.
A ce jour, la taxe professionnelle va disparaître, remplacée par on ne sait pas quoi, et c’est là où il va falloir se méfier ! La taxe sur les salaires trouve apparemment grâce aux yeux de nos
heureux dirigeants. Le RDS, la CSG vont augmenter, au même titre que l’environnement s’amenuise dans les préoccupations de ces mêmes gens. (Attention à notre environnement… de travail)
Au moment où la Sécurité Sociale voit le jour outre Atlantique, la nôtre devient un sujet controversé et « gênant » : la privatiser ou la faire disparaître, nos ministres n’en ont cure, du moment
que le « trou » ne soit pas considéré comme étant de leur faute. C’est là que les pauvres ont tous les torts, et comme tout le monde le sait : le tort tue.
On contrôle plus les pauvre gens que les riches, car les pauvres ont des systèmes D qui ne plaisent pas en haut lieu : « comment les pauvres peuvent-ils rêver d’être riches ? C’est hallucinant !!!
On leur permet de (sur)vivre, de quoi se plaignent-ils ? ».
Il est bien évident que les riches sont intouchables, surtout quand ils sont malhonnêtes. Même quand ils se font prendre, on a la douce impression qu’ils bénéficient de privilèges… Madoff doit
avoir une cellule 4 étoiles, très certainement. Les supers salaires auto décidés, les retraites complémentaires hallucinantes, très loin du pauvre partage que l’on nous prépare, les banques au
Luxembourg entre autres, les actions « offertes » aux dirigeants qui ajoute à leur sécurité « sociale » nombriliste, tout pousse les petits à mal comprendre le SDF actuel (Système Démocratique
Fallacieux) qui ignore la précarité pour mieux profiter de ses mal acquis.
Ils ont presque tous les droits, les riches : expulser les pauvres qui ont l’impudeur d’assurer qu’ils n’ont pas les moyens de payer leur loyer, défiler à la télévision en robe du soir ou le cigare
à la bouche pour soutenir Médecins du Monde, annoncer leurs bénéfices annuels énormes en les minimisant (« c’est tout de même moins bien qu’avant ! »), afin d’annoncer le lendemain qu’ils seront
obligés de licencier des pauvres, pour rester riches.
C’est là que j’en reviens à Médica France car véritablement cette société du Sanitaire et Médico-social cumule tous les aspects les plus tordus du SDF ci-dessus décrit. Se prévalant d’une qualité
au-dessus du lot (Faut-il encore étudier les établissements un par un pour s’en assurer), le luxe, l’animation, l’accueil 4 étoiles (comme la cellule de Madoff), Médica France est toute acquise aux
intérêts de ses actionnaires. Bien sur, les DDASS et autres Conseils Généraux cautionnent les prises en charge et c’est cela qui est le plus préoccupant. Ce qui est sur, en tout cas, est que les
équipes salariées des établissements de Médica France sont les seules valeurs ajoutées de cette exploitation. La bonne présentation d’une maison de retraite, l’argent qu’on y place (en attente de
retours enrichissants), Les comptoirs d’accueil à la feuille d’or des Centre de Soins de Suite et de réadaptations, tout est fait pour le faire valoir. Mais seul la compétence d’une AS, ASH, AVS,
d’une secrétaire ou autres Kinésithérapeutes offre une véritable image de qualité. Il faudra que les riches s’y fassent un jour, ils ne sont « grands » que par l’action volontaire (bien souvent
forcée et pénible) des petits que nous sommes. Signé : le petit directeur.


Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche