Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 20:17

 Quelques témoignages; notre but sur le blog n'est pas de banaliser la maltraitance mais de la dénoncer avec force. Nous n'avons pas la solution miracle, mais nous pensons que les effectifs ne sont pas assez nombreux, que ces métiers ne sont pas assez reconnus et surtout pas assez valorisés. Nous constatons dans les cas de maltraitance passive que pour masquer l'incompétence des pouvoirs publics et des groupes financiers qui gèrent les maisons de retraite, seuls les salarié(e)s sont coupables!Ne doit t’on plutôt pas appeler cela de la maltraitance institutionnelle, à savoir que faute de moyens de pouvoir exercer son métier correctement les salariés sont en obligation de bâcler leur travail.   De plus en plus nous assistons des employé(e)s en mise à pied, en procédure de licenciement, soumis à des sanctions, sans que lesentreprises ne se remettent en cause. Qui est le maltraitant? Est-il normal de mettre à la tête des maisons de retraite des militaires à la retraite? des anciennes aides soignantes ou ambulancières?des directeurs de super-marchés?Quid de s écoles de santé ? Nous n'avons rien contre la promotion interne, l'évolution de carrière, à condition que ce soit fait avec une véritable formation dans le temps pour acquérir suffisamment d'expérience, de connaissance,notamment en terme de management,etc.

Comment gérer des personnes qui déambulent tout le temps, qui peuvent être violentes lorsqu'on a entre 10 et 15 résidents à s'occuper,et qu'il n'existe pas d'unités protégées?

et la nuit? 3 personnes sur plusieurs niveaux pour s'occuper d'une centaine de personnes âgées?

La réponse n'est pas uniquement dans la répression, elle est surtout dans la prévention. Nous subissons plus que nous anticipons, et les salarié(e)s ne sont pas les seuls coupables, mais que pouvons nous faire contre les Dieux du "Frics" que sont les Actionnaires et fonds de pension qui ne pensent qu’a faire dégager toujours plus de bénéfices afin de s’engraisser au détriment de la qualité de soins et du bien être des résidents et des patients?

 

 

 

 

 

« Quand un aide-soignant a dix toilettes à faire en une heure, la qualité du soin peut s'en ressentir. Et quand un autre doit traiter un patient souffrant d'Alzheimer, ou qui donne des coups, s'il n'est pas formé à cette situation, des drames peuvent arriver… »

http://www.ladepeche.fr/article/2007/03/06/7125-Sante-Ces-personnes-agees-qu-on-maltraite.html

 

Concernant la maltraitance en institution, de nombreux progrès sont à faire pour la prévenir. Il faut réévaluer la charge de travail du personnel, bien souvent dépassé par les exigences des résidents. Il devient aussi nécessaire de revoir sa qualification et sa formation. Pour accompagner un malade d'Alzheimer, il faut connaître la maladie.


 


 

 

 

http://www.ch-charcot56.fr/archives/2004/12/maltraitance.htm


 


 

 

J'ai en tête des dizaines de collègues (pour ne pas dire pratiquement tous mes collègues) qui doivent cumuler plusieurs emplois pour s'en sortir financièrement (éponger des dettes, faire vivre leurs enfants pour les familles monoparentales surtout, ou simplement pouvoir partir en vacances, avoir une vie financière plus aisée).
Cela aussi peut expliquer l'épuisement des soignants.
Les employeurs savent très bien, pour la plupart, que leurs employés travaillent aussi ailleurs mais ils font comme si ils ne savaient pas.
Certains travaillent la nuit, puis enchaînent une matinée de toilettes en Maison de Retraite ou à domicile.
D'autres font du domicile le matin puis enchaînent en Maison de Retraite l'après-midi.
Certains travaillent le matin en Maison de Retraite ou à Domicile puis vont faire un travail d'aide-ménagère pour des associations l'après-midi.
Certains travaillent en semaine pour une structure, le week-end dans une autre structure.
Certains profitent de leurs congés annuels pour aller faire des intérims ailleurs.
D'autres commencent leur journée de travail vers 3 heures du matin par distribuer des prospectus ou des journeaux dans les boites à lettres ou vont faire des ménages dans des bars ou des commerces ou des cabinets médicaux ou vétérinaires avant d'aller prendre leur emploi d'aide-soignants à domicile ou en structure.
Cela aussi crée beaucoup d'épuisement et de tension nerveuse chez les soignants. Certains doivent prendre des vitamines ou des drogues pour tenir le coup.
N'est-ce pas un tabou à lever ?
Personne n'en parle sur ce forum...
Moi aussi j'ai cumulé plusieurs emplois quand j'avais du mal à m'en sortir financièrement et je sais que, certains jours je travaillais "au radar" et n'était pas disponible à 100% pour les personnes dont j'avais la charge.
Je le regrette aujourd'hui mais je sais que parfois on n'a pas d'autre choix pour s'en sortir, sauf si notre travail était mieux valorisé et rémunéré...

http://forums.france2.fr/france2/Les-infiltres/maltraitance-mensonge-verite-sujet_178_1.htm


 


 


 


 

Quand vous savez qu'il faut trois quarts d'heure pour faire manger quelqu'un souffrant d'Alzheimer, deux aides-soignantes ne peuvent pas s'en sortir si elles doivent s'occuper de quinze à vingt patients ». « Il arrive souvent que l'on retire les plateaux sans que certains aient fini leur repas, parce que c'est l'heure de la sieste et que les résidents, quitte à être bousculés, doivent se plier à une série d'obligations qui ne tiennent pas compte de leur personne ou de leurs envies ! », regrette une aide-soignante qui assure des missions d'intérim dans différents établissements de l'agglomération grenobloise. « Parfois, j'ai l'impression d'être une manutentionnaire. Le soir, à l'heure du coucher, on ne trouve même pas le temps d'écouter les pensionnaires ou de calmer leurs angoisses. Mais nous sommes tous responsables, autant les structures, trop rigides dans leur organisation, que les personnels qui parfois, et cela m'arrive aussi, baissent les bras », dit-elle encore. Comment faire alors pour apaiser ce qu'il convient bien d'appeler des souffrances ?

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2009/10/23/la-maltraitance-des-personnes-agees-parlons-en

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans Luttes
commenter cet article

commentaires

Beckett 16/12/2011 14:08

Bonjour, je ne sais pas si je suis sur le bon blog pour demander un renseignement pratique et administratif.
Ma mère est entrée en maison de retraite dans le Gard, et la directrice de cet établissement me demande avec insistance si ma mère a bien souscrit un contrat obsèques et si oui, lui envoyer
d'urgence copie de ce dernier. Je voudrais savoir pourquoi une maison de retraite demande ce type de document? Est ce normal? Et à quel titre ? Si quelqu'un pouvait m'apporter des réponses? Merci
infiniment. Beckett.

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Recherche