Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 07:36

Fallen devient l'Hermitage

Les travaux de la future résidence de personnes âgées ont débuté sur le site de l'ancienne clinique

Une résidence de retraite flambant neuve sortira de terre d'ici décembre 2011, pouvant accueillir une centaine de personnes.

Une résidence de retraite flambant neuve sortira de terre d'ici décembre 2011, pouvant accueillir une centaine de personnes.

 

L'évènement est passé presque inaperçu. Et pourtant c'est une page sensible de l'histoire aubagnaise qui se tourne. L'ancienne clinique Fallen vient d'être - en grande partie- détruite, pour laisser place au chantier de construction d'un bâtiment flambant neuf, où la maison de retraite de l'Hermitage, propriété du groupe Médica France, s'installera en décembre prochain, avec sa centaine de résidants.

Souvenez-vous: le spécialiste des résidences pour seniors avait racheté, le 22 décembre 2009, le bâtiment à la Ville, pour 3M€ après de multiples rebondissements (lire ci-dessous).

Aujourd'hui la polémique est oubliée, et les grues ont fait leur apparition sur les hauteurs de l'avenue Salengro, en vue d'une ouverture programmée le 15 décembre.

Le nouveau bâtiment aura la même capacité que l'actuelle résidence: 92 lits pour des séjours permanents, 2 pour des séjours temporaires, et 6 places d'accueil de jour. La structure proposera aussi deux unités de 12 places chacune, pour personnes désorientées ou atteintes de la maladie d'Alzheimer. "La résidence de l'Hermitage était devenue obsolète", explique Michel Faure, directeur sanitaire et médico-social à Médica France, "la construction d'un bâtiment neuf permet de prendre en compte tout ce qui est nécessaire pour la prise en charge des personnes âgées ou dépendantes."

Un architecte d'intérieur a ainsi choisi la décoration et l'aménagement des pièces, qui devraient rappeler l'environnement aubagnais, mais aussi répondre aux besoins des résidants: des couleurs vives pour ceux dont la vue baisse, par exemple. Le lieu comprendra aussi des salons plus spacieux, où les résidants peuvent se retrouver, et retrouver leurs familles, ou encore les fameux espaces "Snoezelen", qui selon un concept suédois, utilisent les odeurs, la lumière et les sons pour une bonne prise en charge des personnes grabataires ou en fin de vie.

Des tarifs identiques

Les tarifs devraient cependant rester identiques, ainsi que le nombre de salariés. "Il faut souligner le financement du Conseil général, à travers l'Allocation personnalisée d'autonomie, pour la dépendance, et celui de l'État, puisque l'Agence régionale de santé finance la partie "soin", poursuit Michel Faure.

Les résidants actuels de l'Hermitage pourront visiter les lieux dès que possible, et choisir leur future chambre.

La construction, par le groupe Bouygues, est donc en cours, la partie la plus récente de la clinique Fallen ayant été conservée.

"Le chantier devrait être terminé au début du mois de novembre, puis un mois et demi seront consacrés à l'équipement de l'établissement", explique encore Michel Faure.

Selon le groupe Medica France, l'actuel bâtiment de l'Hermitage reviendrait quant à lui à son propriétaire. Les résidants de l'Hermitage, dont certains sont centenaires, donneront alors une nouvelle vie à l'ancienne clinique Fallen, où tant d'Aubagnais se sont fait soigner, jusqu'à sa fermeture définitive en 2006.

--------------------------------------------------------------------

Un dossier complexe

Polémique

Il y a trois ans, en pleine campagne électorale, le dossier avait fait polémique. Sylvia Barthélémy, alors tête de liste UMP-Nouveau centre, estimait que la Ville "bradait" les locaux de l'ancienne clinique Fallen, dans lesquels elle avait investi, dix ans auparavant, quelque 4,4M€. De son côté la Ville estime à près d'1,1M€ l'amortissement et établit une valeur comptable de 3,3M€.

Justice

Si un compromis de vente avait été signé dès le mois de décembre 2007, le groupe Medica France et la Ville n'avait toujours pas finalisé l'acte de vente, en septembre 2009. La Ville avait alors assigné le groupe devant le tribunal de grande instance. La société avait indiqué que "le transfert d'autorisation de la part des autorités de tutelles -le Conseil général et la Ddass- est arrivé quinze jours après la date." Dans la foulée, un accord était finalement trouvé.

Attachement

La clinique Fallen est un établissement que les anciens Aubagnais connaissent bien, pour s'y être fait soigner un jour ou l'autre. Dans les années 90, une association composée de représentants du monde médical aubagnais avait même été créée, pour sauver la clinique en prise à des difficultés financières. La clinique de la Casamance reprenait ensuite l'activité, en 2002, comme locataire de la Ville, qui avait acquis les murs en 1996 et réalisé des travaux. L'aventure s'était terminée en 2006, par un contentieux entre les deux partenaires. Les locaux étaient depuis à l'abandon, dans l'attente d'un repreneur.

 

Marie-Cécile BÉRENGER (mcberenger@laprovence-presse.fr) 

Les dernières contributions

 

15/01/2011 à 13h40 | 1

bonjour a tous et toutes , dans cette clinique mon fils a été opéré en 1974 , elle était pas mal cette clinique....

 

14/01/2011 à 14h42

Béton, toujours du béton quel vilain endroit pour faire une maison de retraite, pas de jardin, rien que du Bétonnnnnnnnnnnnnnnn

 

14/01/2011 à 11h43

Bonjour pique boufigue. Il y a dix ans, la ville rachetait la clinique fallen (avec notre argent) pour que les gens en place se fassent réélire, sachant que beaucoup d'aubagnais étaient attachés à cette clinique et sachant que cet établissement n'était plus viable. Combien d'argent perdu, exactement, mais là personne pour nous le dire...

 

14/01/2011 à 11h33 | 1

Locaux bradés,démolition,reconstruction,Bouygues gagnant,aubagnais perdants,ainsi va le gaspillage des deniers publics

Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans La vie du groupe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche

Articles Récents