Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 14:56

Section 2: « Heures supplementaires-Rémuneration-Repos compensateur ».

Article 2: « Rémunération des heures supplémentaires sous forme de repos de remplacement ».

Article 3: « Modalités d'ouverture et de prise de repos compensateurs légaux et de remplacement »,

 

Ça dit quoi: « Les dates de repos seront demandées par le salarié à l'intérieur de la période fixée ci-dessus et avec un préavis de 2 semaines, de préférence dans une période de faible activité. Elles ne pourront être accolées à une période de congés payés ou de jour de récupération de quelque nature que ce soit,... »

 

Vous allez nous dire « ça vient faire quoi le dialogue social là-dedans, c'est tout simplement l'application de notre convention collective de m...e! »?tout simplement, cette pratique (le fait d'accoler des récupérations aux Congés Payés) était appliquée régulièrement sur les établissements du groupe sans que cela perturbe ou affecte qui que ce soit, ça arrangeait même nos « teurstrices »pour les remplacements des salarié(e)s absent(e)s. Sincèrement qui cela ennuie si un salarié(e) qui a fini ses CP, rentre sur 1 jour de travail,par exemple 1 lundi,(OK,normal), se retrouve par rapport à son planning, de repos mardi et mercredi (sur 1 cycle en quatorzaine en journée de 12h), pose une récupération sur ce lundi pour prolonger ses vacances de 3 jours? Hein? Mais qui cela ennuie? On nous répond que ça gêne pour le décompte des heures...!!! au vu de l'explication plus que vaseuse, la direction s'enfonce encore plus en nous disant que c'est discriminatoire par rapport aux salarié(e)s qui travaillent du lundi au vendredi...!!!OK!, mais ces salarié(e)s, que nous respectons ne travaillent pas en 12h par jour, ne travaillent le samedi et dimanche et ne travaillent pas les jours fériés! Re-explication vaseuse...!!! Et là on nous sort la phrase culte « ...l'entreprise fait ce qu'elle veut...! »Véridique et historique! Donc les partenaires sociaux, le dialogue social, les négociations, les accords et le reste, ils s'en foutent royalement à la direction générale.

Vu qu'ils se rendent compte qu'ils viennent de dire des conneries et que ça prend des proportions incroyables, ils nous sortent en CE les articles de la convention collective (cités plus haut) pour mettre un terme à la polémique. Enfin, Médica France se décide à faire appliquer la loi, mais uniquement celle qui l'interesse: souvenez vous de la reconnaissance de la surcharge de travail! (NAO de 2009), qui n'a jamais été appliquée par la direction malgré l'accord signé par nos amis de l'autre syndicat (non,là je déconne!!!!);

A moins que cette vengeance ridicule ne soit que la réplique à la monumentale gifle qu'ils viennent de prendre avec le refus de licenciement par l'inspection du travail de Bourg en Bresse de notre camarade Guillaume, élu au CHSCT et transfuge de l'autre syndicat ami (j'ai dis que je déconnais!).Allez savoir!!!

Il est vrai qu'entre « la classe biberon » et les « Accor mineurs », on est plus proche de Jordi que de Brassens ou Brel, mais effectivement nous n'avons décidément pas les mêmes valeurs!!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans Luttes
commenter cet article

commentaires

Dom 26/05/2010 09:55


« ...l'entreprise fait ce qu'elle veut...! » Véridique et historique !..."

Je confirme : véridique


Ratman 26/05/2010 10:01



Et malheureusement c'est pas la seule, tu me diras avec le nain comme grand patron...........regarde comme il vient de nous baiser grave avec les retraites!



Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche