Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 16:26

FLASH SANTE PRIVEE N° 9

Sommaire :

- CRF,
- VITALIA,
- SYNERPA,
- FEHAP.

Pour lire le Flash, il suffit de cliquer sur l’icône ci-dessous.

cliquer ici

Partager cet article

Repost 0
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 14:32

Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans Ordres du jour
commenter cet article
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 19:26

Lors du dernier collectif, il m'avait été demandé d'organiser un séminaire pour 100/150 personnes !!!!!!!!!!!!!Tu parles, j'y comprends rien en séminaire, et l'organiser en plus ! p.....de cadeau. Mais bon, un ordre est un ordre. Me voilà parti surfant comme un fou sur internet...bof, je commençai à patiner sérieusement lorsqu'un camarade me dit d'essayer le club méditerranée ; ah !bon, parce qu'ils font ça eux ? Et bin oui, ils font ça ! Et en cherchant sur leur site, je tombe totalement par hasard sur le club d'Opio dans l'arrière pays Niçois, j'en avais déjà entendu parler de ce club mais je ne me souviens plus où, en vieillissant je perds un peu la mémoire ! Mais bon, je demande un devis, et voila les tarifs :

-         Adultes en chambre individuelle « club » : 510€. (Pour 2 nuits).

-         Salle plénière 1 salle/2 jours : 1080€.


On va faire une côte mal taillée, on va prendre 130 personnes en chambre individuelle pour 2 nuits et la salle plénière pour 2 jours :

-130X510€ = 66 300€

-La salle = 1080€ !


Total= 67380€ ! (Soixante sept mille et trois cent quatre vingt euro).


Mais qui peux se payer un séminaire à ce tarif ? Avec la crise actuelle et les difficultés de nos entreprises (c'est le Synerpa qui le dit), je vois mal un dirigeant offrir ça à ses directeurs, surtout quand on augmente ses salariés de 1,1%. Je  soumettrai ce devis au collectif  le 9 Avril prochain mais je connais la réponse ! Nous sommes des gens responsables, adultes et conscients, il est hors de question de gaspiller une telle somme pour une « messe », cette somme représente 11,04€ par salariés du groupe, ce qui correspond à un 13ème mois par rapport à l'augmentation décidé par le Synerpa !!!!!!!!!!!Pas de petites économies ! Tiens on en parlera aux prochaines NAO !



Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans La vie du groupe
commenter cet article
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 17:56

Crise économique : négociez vos tarifs d'entrée en maison de retraite

La crise économique, la tension sur les retraites, la chute de l'immobilier, de la bourse entrainent une diminution de la demande d'entrée en maisons de retraite.

Les futurs résidents, leurs familles s'interrogent sur les modes de financement des 1500 à plus de 3000 euros mensuels, par personne, qu'il s'agira de payer sur une, deux, voire trois années.

Comment les financer quand la retraite moyenne ne dépasse pas 1100 euros, quand le patrimoine est dévalorisé, quand le bas de laine investi en bourse ne vaut plus rien ?
Quid du reste à vivre pour le conjoint non accueilli en maison de retraite ?

Les centres de réservation, les agences de placements, appelées à la rescousse par les familles démunies, éloignées, devant trouver une solution d'accueil dans l'urgence, annoncent aujourd'hui que les prix se négocient, en fonction des budgets des résidents, de leurs proches, et notamment pour des séjours temporaires, de un à quelques mois.

Centrales de réservation, agences de placement en maison de retraite : est-ce vraiment valable ?

C'est urgent, votre mère ou votre père va bientôt sortir de l'hôpital, son état s'est aggravé, vous cherchez un établissement susceptible de l'accueillir, mais partout la réponse est la même : pas de place, liste d'attente...ou vous ne savez pas à qui faire confiance pour trouver un établissement. Comment savoir si la maison de retraite des Roses est mieux que la résidence des Fleurs ? Le bouche à oreille peut être une solution mais lorsque vous ne connaissez personne, lorsque vous n'êtes pas sur place, il est possible de se tourner vers

  • Des annuaires en ligne comme celui d'agevillage : annuaire d'agevillage.com, rubriques établissements/hébergement, les Editions Pétrarques.
  • Les centres d'informations et de conseil publics : les CLIC (Centre local d'information et coordination), les CCAS, les services sociaux des hôpitaux, mairies... Voir l'annuaire d'Agevillage rubrique information, conseil.
  • Les guides dont les informations déclarées relèvent de la bonne foi de l'établissement (Annuaire Médéric Alzheimer qui recensce les établissements déclarant accueillir ces malades), ou dont les informations sont vérifiée via questionnaires, visites... mais sur des critères hôteliers et non dans le "prendre soin" comme le Guide de la Dépendance 2009 . La presse publie aussi des palmarès de maisons de retraite (Que Choisir, Le Parisien).
  • Les centrales de réservation, les agences de placements, privées, associatives ou commerciales, dont le service de recherche de la place adaptée est GRATUIT pour la famille.
    Tentant !
    Leur principe de fonctionnement
    Le service est à peu près le même partout. Par téléphone, ou sur place en prenant un rendez-vous, une conseillère vous prend en charge et vous aide tout au long de votre recherche d'établissement. Normalement, vous n'aurez qu'une seule interlocutrice. Elle commence par analyser les besoins de la personne : évalue son budget, son état de santé, prend en compte le secteur géographique où elle veut résider, à quel moment elle veut pouvoir intégrer un établissement, et ses attentes personnelles si elle en a.
    Au regard de tous ces renseignements, et après avoir étudié le dossier, la conseillère va rapidement proposer un ou plusieurs établissements susceptibles de convenir. Normalement, vous n'aurez à vous occuper de rien. La conseillère s'assurera des disponibilités de l'établissement, et pourra, si la famille le désire, se charger de prendre un rendez-vous pour le visiter, et d'une manière générale, de toutes les relations avec l'établissement.
    Toutefois, c'est vous qui restez seul juge. Vous pouvez accepter mais aussi refuser les établissements proposés. Si jamais l'organisme contacté n'avait aucun établissement à proposer, et s'il est sérieux, il vous orientera vers un service plus apte à vous aider.

    Avantages
  • Vous n'avez pas besoin de chercher, quelqu'un s'en charge à votre place
  • Les maisons de retraite sont sélectionnées et sont, normalement, visitées régulièrement. Il est préférable que ce soit les conseillères qui visitent les établissements, puisque ce sont elles qui seront chargées de vous les proposer. Les visites sont organisées régulièrement, mais elles peuvent aussi être impromptues ou effectuées par de tierces personnes inconnues du personnel de l'établissement. D'autre part, ces organismes prennent en compte les critiques des familles, quand il y en a, et tentent d'y remédier quand c'est possible, sinon...
  • Le service est gratuit

    Inconvénients ?
    Pour que ces prestations soient gratuites, il faut une rétribution d'un autre côté.
    Ce sont les maisons de retraite qui assument la charge financière. On peut donc se poser plusieurs questions :
  • L'organisme est-il vraiment objectif vis à vis de la qualité des établissements ? Sur ce point, seule sa réputation, notamment auprès des assistantes sociales, peut balayer l'objection. En effet, les assistantes sociales ou les services sociaux, en général, ont des "retours" de la part des familles. Ils peuvent donc juger du sérieux ou non de l'organisme.
  • Est-il vraiment impartial vis à vis de l'orientation des familles vers tel ou tel établissement ? Là non plus, pas de secret : il ne peut l'être que s'il travaille avec un nombre suffisant, donc important, d'établissements (300 à 600 établissements en moyenne sont en relation avec ces organismes, sachant que le nombre total d'établissements en France est de 10 000.)La centrale de réservation est rémunérée par convention avec l'établissement : de 15 jours à un mois de forfait hébergement (500 à 1500 euros environ), selon que le séjour est prévu temporaire ou définitif. Ce "tarif de placement" peut être revu si le nouveau résident décède ou repart (domicile, hospitalisation...)

    A savoir
    Les demandes par Internet ne sont pas aussi rapidement traitées que par téléphone. Nous avons envoyé des demandes, plus de 72 heures plus tard, nous n'avons toujours pas eu de réponse.

    L'annuaire d' Agevillage.com
    L'annuaire d'agevillage.com
    est à votre disposition. Nous l'actualisons très régulièrement à partir des données officielles (ministère, conseils généraux...), avec notre partenaire "l'annuaire sanitaire et social".
    Nous ne pouvons garantir les prestations proposées, en revanche nous travaillons à vous proposer le maximum d'outil d'évaluation (check liste de visite, exemple de contrats de séjour ).
    N'hésitez pas à prendre contact avec le Conseil de Vie sociale de l'établissement, à lire le réglement intérieur
    (comme vous feriez avec le conseil de copropriété avant d'acquérir un appartement)

    Contacts
    Retraite Assistance (statut associatif, recherches sur tout le territoire, conseillières formées à l'écoute et à la relation d'aide)
    27, rue Emile Lepeu 75011 Paris
    Tel. 01 40 24 02 24 - Fax. 01 40 24 00 99 - Email : rassistance@wanadoo.fr
    Formulaire de demandes en ligne sur Agevillage

Cap Retraite (Statut : Entreprise, SARL, recherches sur tout le territoire)
Mentions légales : 9, rue Louis Rameau - 95 870 Bezons
Tel. : 0800.891.491 (Appel Gratuit)-  www.capretraite.fr/index.php

Plan retraite
Mentions légales : 13 rue Pasteur - 94800 Villejuif
Tél : 0800.575.584 (Appel gratuit)  - www.plan-retraite.fr

Retraite Plus
Mentions légales : 93 Rue de Maubeuge 75010 PARIS
Tel : 0800 941 340 (Appel gratuit) -  www.retraiteplus.fr

http://www.agevillage.com/article-1581-1-Centrales-de-reservation-en-maison-de-retraite---est-ce-vraiment-valable--.html


Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans Divers
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 17:37

Honteux de proposer 0,07€ d'augmentation de la valeur du point, soit 14€ brut par mois pour un coefficient de 200, et encore plus honteux de se dire organisation syndicale (et soi disant défendre les intérêts des salariés) de le signer, mais bon nous sommes habitué a ce syndicat qui accompagne sagement la voix du patronat (voir nos NAO, par la même occasion !). Je vous propose de lire ce fabuleux avenant :


« Vous pourrez lire l'avenant salarial du 13 mars 2009 à l'annexe du 10 décembre 2002 Convention Collective du 18 avril 2002 signé par la CFDT.

Pour lire l'avenant, il suffit de cliquer sur l'icône ci-dessous. »

Cliquer ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans Synerpa
commenter cet article
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 17:16

Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans Synerpa
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 20:00

Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans Synerpa
commenter cet article
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 11:49

Partager cet article

Repost 0
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 10:23

Quand c'est bien on le dit, j'ai sous les yeux le plan de formation 2009 de Medica France, il est vaste et assez (j'insiste sur le « assez », vous verrez pourquoi par la suite) complet. La thématique axée sur la prévention est louable. Rentrons dans les détails et analysons un peu :

-5 formations pour les cadres et directeurs.

-1 VAE (normal).

-21 formations pour les métiers du soin, avec ce qui me semble important : des modules sur la démence, la gestion des comportements agressifs (qui devraient être obligatoires).

-9 formations pour les métiers administratifs, avec un petit bémol : les 2 modules sur le management des collaborateurs niveau 1 et 2, c'est pour qui ces formations ? Au niveau administratif, il n'y a que le directeur, le responsable d'hébergement (là ou il en reste) et la secrétaire ? Non ?  Dans ce cas là, il s'agit de 2 formations supplémentaires qu'il faut rajouter à la première ligne.

- 6 formations informatiques (rien à dire).

- 5 formations pour les hommes d'entretien. Bon, à part le module » le correspondant en hygiène hospitalière » (je ne comprends pas bien ce que ça fait là) !

Les petits malins qui suivraient cet article avec le plan de formation sous les yeux me diraient que j'oublie les formations pour les métiers de l'hébergement, hi !hi ! Et bien non, mais je garde le meilleur pour la fin !

-3 formations pour les commerciaux ; ah ! Mais qui sont les référents commerciaux sur les sites ? Bonne question. Chacun se renvoie la balle : si la maison est pleine, c'est grâce aux directeurs ! Normal ! Mais si elle n'est pas pleine, c'est la faute aux directeurs (re-normal), mais aussi aux responsables hébergements (je me répète, là ou il en reste), aux filles de l'accueil, bref à tout le monde !!! Il faudrait quand même mettre les choses au point. Nous espérons que la nouvelle grille de classification sera plus claire.

-3 formations sur la qualité, encore pour les directeurs, puisque c'est eux qui dirigent les COPIL, dites moi si je me trompe.

-4 formations pour l'animation, à priori cela semble pas mal, à voir avec les animateurstrices (j'aime bien les « teurstrices » !).

- Un peu de « fourre-tout » dans le paragraphe »Des formations pour tous », mais bon, remplir 4 pages, ce n'est pas facile (je sais de quoi j'cause !).

-les formations internes avec les outils pédagogiques, à développer et à mon avis à rendre obligatoire, mais c'est simplement mon avis.

Aller, passons aux formations pour les métiers de l'hébergement, c'est là que « le bât blesse » :

-         Déjà, on nous met 2 fois »Alimentation et diététique », comme je disais plus haut, il faut remplir.

-         « La cuisine traditionnelle à textures modifiées », formation réservée aux cuisiniers et chefs ; il faut quand même une certaine pratique et connaissance du métier.

-         « Les pauses goûters », une des plus belles formations avec comme intervenants des Meilleurs Ouvriers de France (pour ma part, j'ai eu droit à un Champion du Monde !),

Mais formation réservée à des professionnels confirmés.  

-         Le logiciel 2M, pour ceux qui passent les commandes, donc Chefs, Seconds, Responsable hébergement (non, je ne le redis pas !!).

-         « Connaître et appliquer la méthode HACCP » (j'ai déjà dit haut et fort ce que j'en pensais, et surtout ce que l'on en retenait, et si on me le demande, je suis prêt à réitérer mes propos), que l'on peut associer avec « l'hygiène des locaux » (ça fait une ligne en moins, mais c'est qu'il faut remplir....qu'est ce que je me répète !).

Ce qui me gène le plus, à part le module »Service en salle », rien, mais rien (comme d'habitude, et pas seulement à Medica France, soyons honnêtes) n'est fait pour les plongeurs, commis de cuisine, commis de salle. On commence sa carrière plongeur et on la termine « noyé ». Comment voulez vous pérenniser et fidéliser (et Dieu sait si on a « mangé » de ces deux termes pendant les dernières NAO) ces personnes si on ne leur offre pas la possibilité d'évoluer ? Hein ? Comment ?

On nous refait de beaux restaurants, de belles cuisines, on nous parle de « démarche commerciale », mais on ne forme pas les équipes à ces projets. Ce n'est pas une critique, c'est une demande, comment voulez vous impliquer des gens sans leur promettre d'avenir plus radieux, du moins dans leur progression interne ? C'est vrai que la population des plongeurs ou des commis de cuisine (surtout de collectivité) sont des gens non diplômés, souvent en marge : étrangers, ne maitrisant pas ou mal notre langue, en échec scolaire, dans certains cas en situation irrégulière (la presse s'en fait largement l'écho, ces derniers temps), est-ce une raison pour continuer à les maintenir « la tête sous l'eau » ? N'est -il pas aussi de notre devoir de les reconnaître, de les former, de les valoriser ? C'est quand même nos équipes, c'est quand même eux aussi qui font tourner vos boites ? Prenez le métro ou le RER à 6 heures du matin, vous verrez qui maintient à bout de bras l'économie de notre pays !

Je le répète, ce plan est pour moi un bon plan de formation, réaliste et ambitieux, mais une fois de plus on oublie encore et encore les équipes de cuisine, plongeurs, commis.

Je n'interviens pas souvent sur le blog, mais mon camarade Ratman a vu que j'étais en colère et m'a laisser la plume ce matin, bonne journée à toutes et à tous.

Albert Papadacci.




Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans La vie du groupe
commenter cet article
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 09:21

·         Les maisons de retraite :
une mine d'or pour les investisseurs


Le marché des maisons de retraite intéresse de plus en plus les investisseurs à la recherche de revenus locatifs stables.

La recherche d'un investissement sans risque et rentable peut paraître utopique. Et pourtant, avec plus de 1.2 million de personnes dépendantes d'ici à 2040 selon l'Insee, l'investissement dans les Ehpad (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) se trouve être l'une des solutions. Actuellement, 650 000 personnes âgées vivent dans les Ehpad. Cette offre reste insuffisante d'ou l'intérêt grandissant des investisseurs pour ce créneau porteur.

Un investissement rentable

Avec une rentabilité assurée aux alentours de 4% à 5% par an, l'investissement en Ehpad permet de bénéficier d'un revenu à long terme. «Les particuliers qui désirent investir en Ehpad cherchent généralement à se constituer un revenu complémentaire pour leur retraite mais également à réduire leur taux d'imposition. De fait, cet investissement leur permet de bénéficier d'une réduction d'impôt allant jusqu'à 5%», précise Christine Vassal-largy, responsable du pôle Immobilier Thésaurus.

Pour pouvoir bénéficier du régime des locations meublées non professionnel (LMNP), il suffit d'investir dans un bien situé dans une résidence avec services ou de tourisme classée. Les recettes annuelles retirées de cette activité ne doivent pas excéder 23 000 € TTC sans quoi l'investisseur se retrouve soumis au régime des locations meublées professionnel (LMP). Le statut LMNP permet de bénéficier d'avantages fiscaux grâce à la loi de finances 2009. Il ouvre droit à la récupération de la TVA pout tout achat d'un bien neuf ou en construction ainsi que la déduction de la totalité des charges foncières des revenus locatifs. L'investisseur, placé sous le régime des locations meublées non professionnel (LMNP), procède à l'achat d'une chambre de 20 à 25 m² en Ephad. Un bail d'une durée de 11 ans et 9 mois lie alors l'investisseur à l'exploitant de la structure.

A titre d'exemple : un couple marié investit 130 000 euros HT dans une chambre en Ehpad sous le régime LMNP. « Bénéficiant d'une rentabilité de 5% sur une durée de 20 ans, le couple se constituera un revenu complémentaire annuel de 6500 euros. Il profitera également d'une récupération de TVA dès la première année, pour un montant de 22 280 euros», explique Hervé Bocher, du cabinet Création et développement de patrimoine.

Des formalités importantes

Mais le rachat d'une chambre en Ehpad ne s'opère pas aussi facilement. Il reste soumis à des règles strictes. Autorisations de la Ddass, conventions tripartites et mise aux normes des établissements sont un passage obligé. L'équilibre financier de l'exploitant représente également un critère important tout comme la vérification du taux de remplissage de la structure dans laquelle on souhaite investir. Gage de sécurité et de visibilité, il est conseillé de toujours se tourner vers les grands groupes qui font la renommée du marché.

Il existe notamment un guide de la dépendance qui note les exploitants d'Ehpad. Allant de 1 à 10, cette notation classe les différentes structures selon des critères de qualité, d'accueil ou encore d'hygiène. Des groupes comme Quiétude, Medica France ou Orpea, leaders du secteur de la prise en charge de la dépendance se voient attribuer des notes allant jusqu'à 9,5 points. De quoi aider des investisseurs de plus en plus intéressés par ce placement, à faire un choix dans le but de maximiser leur rentabilité.



http://www.lefigaro.fr/placement/2009/03/25/05006-20090325ARTFIG00525-les-ehpad-une-mine-d-or-pour-les-investisseurs-.php

Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans La vie du groupe
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche

Articles Récents