Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 14:43

Médica France partenaire du Prix Chronos de littérature 2009
:

Pour la troisième année consécutive, Médica apporte son soutien au Prix Chronos de littérature.

Ce prix annuel organisé par la Fondation Nationale de Gérontologie a pour vocation d'encourager les échanges entre les générations, développer le goût de la lecture chez les jeunes enfants, favoriser la citoyenneté, susciter la réflexion de tous sur les étapes du parcours de vie, promouvoir la rédaction et l'illustration d'ouvrages sur la thématique « Grandir, c'est vieillir ; Vieillir, c'est grandir ».

Chaque année, des jurés de 4 à 94 ans (lecteurs de classes de maternelle, de primaire, de collège, de lycée, des enfants et des jeunes fréquentant les bibliothèques et des adultes de tous âges), répartis en 6 niveaux de lecture de toutes les régions françaises et de 12 pays étrangers, votent de manière individuelle pour élire le livre de leur choix issu d'une sélection proposée par un Comité indépendant des éditeurs. Cette année plus de 36 000 jurés participeront au Prix chronos.

Les ouvrages ont pour thème les relations entre les générations, la transmission du savoir, le parcours de vie, de la vieillesse et de la mort... Les héros des livres sont des jeunes et des adultes, en général des grands-parents (grands-pères ou grands-mères), voire des arrière-grands-parents.

«Le Prix Chronos de littérature est une formidable initiative de la Fondation Nationale de Gérontologie, à laquelle nous souhaitons à nouveau nous associer cette année. Compte tenu de son intérêt et de sa contribution au renforcement de la solidarité entre les générations, nous avons la volonté d'apporter notre soutien dans la durée à cette "Grande Cause Nationale de Fraternité" dont nous partageons les valeurs. Nous développons depuis plusieurs années des actions intergénérationnelles entre nos établissements de retraite et les écoles primaires et collèges voisins. Cette association vient renforcer l'action citoyenne du Groupe Médica et son engagement autour de la "vie sociale encouragée". Bien plus que des lieux d'accueil et d'hébergement pour personnes âgées, nos établissements ont pour mission de tisser un réseau local. » souligne Aurélie Rétif, Responsable Animation & Vie sociale de Médica.

Le Groupe Médica va contribuer au Prix Chronos avec la fourniture de kits de lectures aux écoles primaires et aux collèges participant à l'opération. Le temps de lecture a d'ores et déjà démarré au sein des écoles et prendra fin le 28 février 2009. A l'issue, les résidents organiseront, au sein des structures Médica, le vote pour les enfants qui éliront le livre de leur choix.

Le Groupe Médica s'inscrit de cette manière dans une démarche civique au sein de chaque commune participant à l'opération, en offrant aux jeunes élèves la possibilité d'être jurés et en confiant aux résidents l'organisation d'un vote.

Les résultats nationaux du Prix Chronos 2009 seront annoncés officiellement par la Fondation Nationale de Gérontologie sur le Salon du Livre qui se tiendra du 13 au 18 mars 2009. Dans le même temps, Médica communiquera les résultats de son vote interne organisé au sein de ses structures.

 

Plus d'informations sur le prix Chronos : www.prix-chronos.org ou www.medica-France.fr



A propos de la Fondation Nationale de Gérontologie (FNG)

La Fondation Nationale de Gérontologie est un centre de ressources au niveau national sur les questions relatives à la vieillesse et au vieillissement. Elle a pour mission de :

  • Conduire et participer à toute recherche fondamentale et appliquée dans les domaines bio-médical, épidémiologique, socio-démographique, économique, psycho-social ;
  • Réunir et diffuser les connaissances disponibles sur tout sujet traitant de la vieillesse et du vieillissement et informer chercheurs et utilisateurs sur les travaux en cours ;
  • Former à la maîtrise d'outils méthodologiques et à des approches qui contribuent à changer les représentations stéréotypées et négatives de l'avance en âge ;
  • Etablir des collaborations internationales pour élargir les bases du savoir et les perspectives de l'action.


http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-15151-cp_medica-3_16fev09.pdf



Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans La vie du groupe
commenter cet article
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 22:19

Aide soignant h/f

LES PARENTELES

 - France - Ile de France

 - 

FR

Contrat : CDI

... SOIGNANT H/F France - Ile de France ... CDI Aide soignante MEDICA FRANCE

Nous recherchons pour la Résidence Les Parentèles située à La Ville du Bois (91) : AIDE SOIGNANT DIPLOME D'ETAT - H/F Merci de bien vouloir adresser votre dossier de candidature (CV + lettre de motivation) par courrier à : Résidence Les Parentèles - 18, allée Victor Hugo - 91620 LA VILLE ... Voir cette offre >>

Tags emploi : CDI Aide soignante  MEDICA FRANCE  LES PARENTELES  

Publié sur jobvitae.fr le 15 janvier 2009


·  Infirmier diplome d'etat h/f

LES PARENTELES

 - France - Ile de France

 - 

FR

Contrat : CDI

... ETAT H/F France - Ile de France ... CDI infirmiere infirmier MEDICA FRANCE

Nous recherchons pour la Résidence Les Parentèles située à La Ville du Bois (91) : INFIRMIER DIPLOME D'ETAT - H/F Merci de bien vouloir adresser votre dossier de candidature (CV + lettre de motivation) par courrier à : Résidence Les Parentèles - 18, allée Victor Hugo - 91620 LA VILLE DU B ... Voir cette offre >>

Tags emploi : CDI  infirmière  infirmier  MEDICA FRANCE  LES PARENTELES  

Publié sur jobvitae.fr le 15 janvier 2009

·  Infirmier coordinatrice diplômé d'etat h/f

Paru dans l'Echo Républicain

 - 

Clairefontaine-en-Yvelines - 78 - Paris

 - 

France

... residence Clairefontaine, Groupe Medica France, maison de retraite ...

La résidence Clairefontaine, Groupe Médica France, maison de retraite médicalisée (EHPAH) 80 lits, située dans un environnement privilégié près de Rambouillet recrute un Infirmier(e) Coordinatrice D.E. Poste à pourvoir rapidement. Conditions attractives. Véhicule nécessaire.Profil : diipl ... Voir cette offre >>

Publié sur parisjob.com le 02 février 2009


·         Technicien support h/f

Medica France

 - 

Aubagne - 13 - PACA

 - 

France

... PACA Aubagne - 13 Medica France, Groupe de Sante ... et Shell Script. Medica France

Medica France, Groupe de Santé Privé de dimension nationale (136 établissements, 6000 collaborateurs), spécialisé dans la prise en charge de personnes dépendantes (maisons de retraite, centres sanitaires), recrute, un CDI au sein de la direction informatique basée à proximité d'Aubagne (13) ... Voir cette offre >>

Publié sur pacajob.com le 02 février 2009

  

·         Directeur d'etablissement ehpad - h/f

MEDICA FRANCE

 - France - Alsace

 - 

FR

Contrat : CDI

... Exploitation, vous representez MEDICA FRANCE aupres des residants ... site internet : www.medica-france.fr, rubrique "Espace ... MEDICA FRANCE CDI MEDICA ...

Notre Résidence médicalisée "Le Doyenné de la Filature" peut accueillir 100 personnes autonomes, semi autonomes et dépendantes avec 96 chambres individuelles, 2 jumelées pour couples. Située à proximité d'un square verdoyant, d'un centre culturel et du centre ville de Mulhouse (68), l'accè ... Voir cette offre >>

Tags emploi : CDI  MEDICA FRANCE  Directeur d'une maison de retraite  EHPAD  

Publié sur jobvitae.fr le 06 janvier 2009

·         Medecin geriatre h/f

MEDICA FRANCE

 - France - Centre

 - 

FR

Contrat : CDI

... site internet : www.medica-france.fr, rubrique "Espace ... ou par courrier : MEDICA FRANCE - Residence Les Portes ... Debournou - 18100 VIERZON. MEDICA FRANCE ...

Nous recherchons pour notre Résidence Les Portes de Sologne, située à Vierzon (18) : UN MEDECIN GERIATRE H/F Poste en CDI, temps partiel (0.20 ETP) Merci de déposer votre dossier de candidature directement sur notre site internet : www.medica-france.fr, rubrique "Espace Recrutement", ou par ... Voir cette offre >>

Tags emploi : CDI  Médecin gériatre  MEDICA FRANCE  

Publié sur jobvitae.fr le 13 janvier

 

·         Infirmier h/f rueil 92

MEDICA FRANCE

 - France - Ile de France

 - 

FR

Contrat : CDI

... F Rueil 92 France - Ile de France ... site internet : www.medica-france.fr (dans la ... 92500 RUEIL MALMAISON MEDICA FRANCE CDI infirmiere infirmier ...

Notre établissement, la Résidence Mapi Rueil, situé à Rueil Malmaison (92), d'une capacité de 96 lits et 48 collaborateurs, recherche : INFIRMIER H/F Titulaire du Diplôme d'Etat d'Infirmier, vous justifiez d'une expérience significative dans une fonction similaire, idéalement développée ... Voir cette offre >>

Tags emploi : CDI  infirmière  infirmier  MEDICA FRANCE  

Publié sur jobvitae.fr le 24 décembre 2008


·         Ergotherapeute h/f

MEDICA FRANCE

 - France - Ile de France

 - 

FR

Contrat : CDI

... ERGOTHERAPEUTE H/F France - Ile de France ... site internet : www.medica-france.fr ou a ... Cendriers - 75020 PARIS. MEDICA FRANCE CDI Ergotherapeute MEDICA ...

Notre résidence Mapi Les Amandiers, située à Paris 20ème, d'une capacité de 124 lits, 57 collaborateurs, recherche : ERGOTHERAPEUTE H/F Vous sollicitez les fonctions déficitaires et les capacités résiduelles des résidants pour leur permettre de maintenir, récupérer ou acquérir la meil ... Voir cette offre >>

Tags emploi : CDI  Ergothérapeute  MEDICA FRANCE  

Publié sur jobvitae.fr le 06 janvier 200

·         Infirmier h/f

MEDICA FRANCE

 - France - Ile de France

 - 

FR

Contrat : CDI

... INFIRMIER H/F France - Ile de France ... site internet : www.medica-france.fr ou a ... Mme GUIRE RECHAUSSAT MEDICA FRANCE CDI infirmiere infirmier ...

Notre établissement, la Résidence Mapi Les Amandiers, situé à Paris 20ème, d'une capacité de 124 lits, 57 collaborateurs, recherche : INFIRMIER H/F Titulaire du Diplôme d'Etat d'Infirmier, vous justifiez d'une expérience significative dans une fonction similaire, idéalement développée ... Voir cette offre >>

Tags emploi : CDI infirmière  infirmier  MEDICA FRANCE  

Publié sur jobvitae.fr le 19 janvier 200

 

·         Cadre infirmier h/f(saint chamas-13)

MEDICA FRANCE

 - France - PACA

 - 

FR

Contrat : CDI

... Saint Chamas-13) France - PACA Descriptif de ... site internet : www.medica-france.fr Ou a ... 13250 SAINT CHAMAS MEDICA FRANCE CDI infirmiere infirmier ...

Descriptif de l'offre : Vos missions principales : - Animer le personnel (gestion de planning, recrutement, formation, ...) - Coordonner la prise en charge paramédicale des résidants (participation à l'élaboration et au suivi du projet médical et du projet de vie) - Garantir la qualit ... Voir cette offre >>

Tags emploi : CDI infirmière  infirmier  MEDICA FRANCE  

Publié sur jobvitae.fr le 16 décembre 2008

·         Kinesitherapeute - h/f

MEDICA FRANCE

 - France - PACA

 - 

FR

Contrat : CDD

... KINESITHERAPEUTE - H/F France - PACA Notre etablissement ... site internet : www.medica-france.fr ou a ... 60.09.01 MEDICA FRANCE CDD Kinesitherapeute MEDICA ...

Notre établissement le Centre Médical des Alpilles à Saint rémy de Provence, établissement de SOINS DE SUITE ET DE READAPATATION (73 lits) recherche pour son servcice de Rééducation Fonctionnelle de 32 lits : KINESITHERAPEUTE H/F En lien avec l'équipe soignante, vous réalisez des soins de ... Voir cette offre >>

Tags emploi : CDD  Kinésithérapeute  MEDICA FRANCE  

Publié sur jobvitae.fr le 19 janvier 2009

 

http://www.jobijoba.com/fr/emploi/MEDICA+FRANCE/

Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans La vie du groupe
commenter cet article
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 22:08

Ce matin de 9h15 à 10h15 a eu lieu une conférence téléphonique (ça coute moins cher que 3 jours au club Med à Nice !) entre Madame Jeandel, notre DG, et ses directeurs et trices. Entre autres il a été question du projet (pardon du torchon) sur la représentativité syndicale, des élections DP, du Synerpa, et du blog (quel succès !), ou il a été demandé aux teurs et trices de tout faire pour le faire taire. Certains ont même enlevé des panneaux syndicaux les articles faisant référence au dit-blog. Pour mémoire (puisque certains et aines lisent le blog), je leur rappelle, au passage, ce que dit le code du travail, à moins que notre direction soit au dessus des lois ! ou des préconisations, comme celle du Synerpa qui demandait à ses groupes de ne pas pratiquer l'augmentation de 3%, pour mieux nous faire passer l'augmentation du point( pour rappel 0,8% au 1 avril ce qui donne 0,6% sur l'année), donc voilà le texte :

« 

L'affichage des communications syndicales s'effectue sur des panneaux réservés à cet usage et distincts de ceux qui sont réservés aux communications des délégués du personnel et du comité d'entreprise (C. trav., art. L2142-3 A 7 - ancien article L2142-3 A 7 - ancien article L412-8).

Les modalités selon lesquelles les panneaux sont mis à la disposition de chaque section syndicale doivent être déterminées par accord avec l'employeur (C. trav., art. L2142-3 A 7 - ancien article L412-8).

L'employeur a donc l'obligation d'ouvrir une négociation afin de déterminer les modalités d'application de ce droit d'affichage.

L'accord sur les modalités d'application du droit d'affichage doit notamment porter sur le nombre de panneaux accordés aux sections syndicales, leur emplacement, leur présentation ainsi que sur les règles matérielles concernant leur utilisation.

Ces panneaux doivent se situer à des endroits où les salariés passent fréquemment.
De plus, ils doivent être fermés pour éviter les détériorations extérieures (graffitis, etc.).

A noter : En général, c'est le délégué syndical qui négocie cet accord.

Toutefois, à défaut de délégué syndical, cet accord peut être négocié avec des représentants de l'organisation syndicale à laquelle la section est rattachée ou par des adhérents de la section syndicale.

Les salariés et l'employeur ont l'obligation de respecter l'accord qui a été négocié.

Ainsi, lorsque les salariés affichent des communications syndicales en dehors des panneaux qui leur sont réservés, ils s'exposent à des sanctions disciplinaires.

L'affichage syndical peut prendre des formes très variées : une note, un communiqué syndical, un extrait de presse, un article de revue ou encore la photocopie d'une lettre adressée à l'employeur.

Mais quelle que soit sa forme, l'affichage doit obligatoirement mentionner le sigle de l'organisation syndicale dont il émane.

Le contenu de l'affichage est librement déterminé par l'organisation syndicale, sous réserve de respecter les dispositions législatives relatives à la presse (C. trav., art. L2142-5 (ancien article L412-8, al.5) issues de la loi du 29 juillet 1881 sanctionnant pénalement les délits de presse tels que les diffamations publiques, les injures, les fausses nouvelles ainsi que les provocations.

Il est en effet illicite de procéder à un affichage diffamatoire et injurieux ou encore de procéder à un affichage contenant des violences ou des menaces volontairement outranciers.

Par ailleurs, le contenu de l'affichage doit être conforme à la finalité des syndicats, c'est-à-dire "l'étude et la défense des droits ainsi que intérêts matériels et moraux, tant collectifs, qu'individuels, des personnes visées par leurs statuts".

Il est parfois difficile de différencier l'action revendicative des syndicats de l'action politique qui leur est interdite ...

Important : L'employeur doit recevoir un exemplaire des communications syndicales simultanément à leur affichage (C. trav., art. L2142-3 - ancien article L 412-8, al.2).

Le texte transmis doit être strictement identique à celui qui est affiché sur les panneaux. En cas de non communication, l'employeur a la possibilité d'obtenir en référé le retrait de la communication affichée. »



http://prudhommesisere.free.fr/salariesproteges/deleguesyndical3.htm#panneau

Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans Divers
commenter cet article
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 21:40

Assurer un accueil de qualité prouvée de tous les établissements : politique de certification en Sanitaire et en Médico-social.
 
Dans cette première phrase la notion du personnel est déjà absente ,tout le monde est là pour faire de la qualité prouvée tous les jours ou vous travaillez.Les mots certification,qualification,bonnes pratiques,tracabilité; la qualité passe au travers de tous ces documents que vous cochez,pour réaliser aussi biens des soins,de l'administratif,du ménage,des repas, et la finalité de tous ces actes hein c'est quoi ? votre dévouement a la prise en charge des "clients" des établissements ,que même sans savoir lire ou écrire une auxiliaire de vie,saura apporter aux résidents. Elle est née avec cette qualité humaine ,et pourtant ....que de gestes dans une journée,que de sourires,quelle présence,quelle patience,quelle énergie pour le ménage,quelle écoute ,quelle fatigue aussi. eh oui,personne ne s'est encore vraiment penché sur l'ergonomie de votre travail à tous et à toutes ,faire les gestes les moins usants pour une meilleure efficacité . pourtant il y a des ergothérapeutes qui exercent sur les sites ,mais pour le personnel pas d'ergonome spécialisé dans le travail . Plus d'effectifs permet aussi des soins de meilleure qualité mais....ça coûte.
Autrement,la Qualité, pour l'employeur ,sert à se démarquer de la concurrence,augmenter les tarifs d'accueil ( + 3 pour cent en 2009) et honorer les conventions avec les gros partenaires(DDAS,conseil général... etc..).ces derniers imposent la qualité en échange de financement d'une certaine partie de vos salaires . l'employeur y trouve son compte, gère ça très bien,mais le nombre de salariés par rapport aux résidents est toujours en dessous ,légèrement certes,mais en dessous de ce qui est demandé par les textes et ce depuis ....comptez avec moi,mois par mois et je vous garanti que les sommes sont ENORMES . La qualité de gestion à "l' économie" du personnel de Medica est bien relayée sur les sites par le management. Exemple: un tout petit salaire AVS en plus par mois sur 126 sites ça fait 126 000 euros/nets en moins a sortir et sur un an ,un super loto a 1,5 million mais pas touche !!! ça va direct en bonus pour les actionnaires. Donc tout va dans ce sens . Beaucoup d'entre vous ont vu ou parlé après l'émission en caméra cachée sur France2, sur la maltraitance....quelle honte ! heureusement je sais et j'ai vu que nous ne travaillerons jamais comme ça. La qualité de prise en charge est très élevée ,grâce à nous tous et à l'employeur aussi, elle doit mieux être "reconnue"=meilleurs salaires, pour vous tous....et toutes .
 
 Reconnaître les professionnels par le management de proximité,des formations,de la mobilité professionnelle et des rémunérations adaptées a la qualification,au marché du travail et aux budget des établissements.
 
dans ce paragraphe seuls  les mots DES REMUNERATIONS ADAPTEES A LA QUALIFICATION nous concernent,mais je reviendrai,promis les copines,le blog s'est fait pour que vous tous et toutes puissiez partager tout votre savoir-faire et savoir-être,que l'on progresse.
@+++
Bruno B.


Partager cet article

Repost 0
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 21:20

Le principe : prééminence des comités d'établissement dans la gestion des activités sociales et culturelles

 

 

Chaque comité d'établissement a pour but de représenter et de prendre en compte les intérêts des salariés de l'établissement.


Dans le cadre des activités sociales et culturelles, le comité d'établissement bénéficie d'un budget social financé par l'employeur.


Selon les termes de l'article L. 2327-16 alinéa 1, c'est au comité d'établissement qu'il revient de gérer et de contrôler ce budget. En d'autres termes, c'est le comité d'établissement qui décide des activités sociales et culturelles pour les salariés de l'établissement.


L'exception : conclusion d'un accord attribuant une part de gestion au comité central d'établissement

 

 

Il peut être conclu un accord prévoyant une délégation de pouvoirs d'un ou des comités d'établissement au comité central d'entreprise. Ce dispositif est tout à fait facultatif ; l'article L. 2327-6 alinéa 2 disposant bien que les « comités d'établissement peuvent confier au comité central d'entreprise la gestion d'activités communes ».


Cet accord est conclu directement entre les comités d'établissement intéressés et le comité central d'établissement. Toutefois, un accord conclu entre l'employeur et les syndicats peut également prévoir la mise en place d'une délégation de pouvoirs au profit du comité central.


Un accord entre comités

Cet accord est un accord de droit commun conclu entre les comités intéressés. Il peut prévoit qu'une part de la subvention patronale attribuée aux comités d'établissement soit transmise au comité central d'établissement.


Un accord entre l'employeur et les syndicats

La définition des compétences respectives du comité central et des comités d'établissement peut faire l'objet d'un accord conclu entre l'employeur et l'ensemble des organisations syndicales représentatives dans l'entreprise.


Cet accord respecte les conditions de validité d'un accord d'entreprise. Ainsi, il est valable dès lors qu'il a été signé par une ou plusieurs organisations syndicales représentatives ayant recueilli au moins 30% des suffrages exprimés et qu'aucun droit d'opposition n'a été opposé par les organisations représentatives ayant recueilli la majorité des suffrages exprimés


Limites de cet accord employeur- syndicats

- La délégation de pouvoirs au comité central est limitée à la gestion d'activités sociales et culturelles communes à l'ensemble de l'entreprise.

Ainsi, les comités d'établissement gardent toujours la gestion des activités sociales et culturelles propres à chaque établissement.

- De plus, les comités d'établissement perçoivent toujours la subvention patronale calculée sur la masse salariale de l'établissement (cass., soc., 30 juin 1993). Ainsi, si un accord entre l'employeur et les organisations syndicales est signé, il ne peut en aucun cas avoir pour conséquence de priver les comités d'établissements de leur subvention.


 

ANNEXE 1





Article L2327-16

Les comités d'établissement assurent et contrôlent la gestion de toutes les activités sociales et culturelles.


Toutefois, les comités d'établissement peuvent confier au comité central d'entreprise la gestion d'activités communes.


Un accord entre l'employeur et une ou plusieurs organisations syndicales de salariés représentatives dans l'entreprise, n'ayant pas fait l'objet d'une opposition dans les conditions prévues au 2º de l'Article L2232-12, peut définir les compétences respectives du comité central d'entreprise et des comités d'établissement.


Article L2232-6

La validité d'une convention de branche ou d'un accord professionnel est subordonnée à sa signature par une ou plusieurs organisations syndicales de salariés représentatives ayant recueilli, aux élections prises en compte pour la mesure de l'audience prévue au 3° de l'article L. 2122-5 ou, le cas échéant, dans le cadre de la mesure de l'audience prévue à l'article L. 2122-6, au moins 30 % des suffrages exprimés en faveur d'organisations reconnues représentatives à ce niveau, quel que soit le nombre de votants, et à l'absence d'opposition d'une ou plusieurs organisations syndicales de salariés représentatives ayant recueilli la majorité des suffrages exprimés en faveur des mêmes organisations à ces mêmes élections ou, le cas échéant, dans le cadre de la même mesure d'audience, quel que soit le nombre de votants.

L'opposition est exprimée dans un délai de quinze jours à compter de la date de notification de cet accord ou de cette convention, dans les conditions prévues à l'article L. 2231-8.






Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans Elus
commenter cet article
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 20:25

Après le blog, les licenciements aux Amandiers, à Rueil, à Lyon et j'en passe, les avertissements, les mises à pied et j'en passe encore, la direction de Medica France s'en prend maintenant à notre déléguée syndicale centrale, Cynthia Mouyoumbo (vous me direz ça fait 10 ans qu'ils se la supportent !!!). Une commission d'enquête (excusez du peu !) interne à l'entreprise composée de notre camarade Eric (élu CGT au CHSCT), Madame Devic DRH et Madame Jeandel DG se réunira Vendredi prochain au siège de Medica. Il est reproché à Cynthia d'avoir, au cours d'une réunion de DP à Sarcelles, tenu des propos grossiers et insultants sur Madame Devic, ce que démentent les témoins présents à cette réunion ! Effectivement Cynthia s'est emportée (oui, mais c'est Cynthia !!!) mais toujours en restant dans le raisonnable, ses propos ont-ils étaient mal compris ? (pourtant elle parle fort), volontairement déformés ? C'était peut être le moment de se débarrasser d'elle ! Hi ! Hi ! Mais elle n'est pas seule notre camarade, il y a la cavalerie derrière, et pas n'importe quelle cavalerie ! Alors faudra pas trop l'embêter notre petite sœur, sinon les grands frères vont pas êtres contents, mais pas contents du tout !!!!!!!!!!!

D'ailleurs, j'y pense et si nous aussi, représentants du personnel on faisait aussi une commission d'enquête pour rechercher les responsables de :

-         Les NAO de 2008 qui sont une atteinte à l'équité et à la reconnaissance des employés.

-         Les responsables des sanctions abusives qui touchent un grand nombre des nôtres.

-         Ceux qui augmentent de 3% les résidents, alors que le Synerpa ne le sait même pas.

-         Ceux qui augment de 0,6% le personnel et qui se mettent des millions dans la poche.

-         Ceux qui essayent de nous couler en « pondant » une pseudo représentativité syndicale, des territoires, pleins de trucs dont on ne comprend rien pour essayer de noyer le poisson.

-         Ceux qui portent atteinte à la liberté d'expression en attaquant le blog...

Et la liste est encore longue...

Nous apportons notre soutien entier et sans faille à Cynthia, nous ne laisserons pas faire.

« Tous ensemble...tous ensemble...tous...tous... »

Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans Luttes
commenter cet article
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 20:04

Mon cher Ratman, où es-tu allé « pécho » la liste de diffusion des directeurs et des responsables administratifs ? Parce que depuis 3 jours effectivement ils reçoivent le lien du blog après chaque article posté. Eh ! bien, ils ne sont pas contents à la direction de Medica France, forcément c'est mon adresse mail qui envoie tout ça ! Alors les « experts » informatique du siège m'ont retrouvé (du style Horacio Caine !), (je fais un petit aparté pour ces « experts » mais mon imprimante ne fonctionne toujours pas et ce depuis 1 an, mais bon !)

Dois-je m'attendre à des sanctions, aux foudres de guerres de nos patrons ? Vous me direz, on m'a prévenu, mais moi aussi je préviens, ce n'est pas au chef de cuisine de la MAPI de Chatou qu'ils vont s'attaquer (si toutefois ils attaquent) mais à un webmaster d'un blog syndical (CGT, pour ceux qui ne le saurait pas !) et par là à toute la liberté d'expression de la communauté du net, ça fait beaucoup de monde ! Ce ne sont pas des menaces, loin de là, mais des conseils. Que reproche ton au blog ?

-         Les comptes rendus des différentes réunions ?

-         Les aides juridiques ?

-         Les chroniques de Bruno, qui nous relate poétiquement, les comptes de Medica ? comptes d'ailleurs officiel que l'on peut se procurer dans la presse spécialisé.

-         La vie du groupe ou nous vantons la Wii, ou les rencontres intergénérationnelles ? Choses dont tout le monde se félicite ?

-         L'activité du Synerpa, instance à laquelle je participe ?

-         La grille de classification ?

Je pense que ce que l'on reproche au blog et par la même occasion, à moi, c'est de faire « monter la sauce », mais quelle sauce :

-         Ces honteux NAO ?

-         L'augmentation de la valeur du point de 0,8% décidé par le Synerpa ?

-         Le conflit des Amandiers?

-         Le pseudo dialogue social?

Mais quand la direction se remettra t-elle en cause?

Syndrome Abdel Malik :" c'est pas moi, c'est les autres...les autres..."

  Ce blog c'est de l'information, pas de la cuisine. La liberté d'expression n'est pas une mayonnaise, c'est un droit, donc si dire les choses est de faire monter la sauce, alors nous assumons.

Si le blog ou moi (personne physique et morale pénalement responsable) sont attaqués, c'est toute la communauté du net qui sera attaqué, la liberté d'expression, le droit à l'information.

Je fais confiance à la mesure, au calme, au dialogue, à l'humanisme, à la communication, à la liberté d'expression. Que vive le blog !

Albert Papadacci

Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans Luttes
commenter cet article
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 23:14

Dernière mise à jour le 1er septembre 2008



Sommaire

Synthèse

Chaque syndicat représentatif dans une entreprise ou un établissement de 50 salariés ou plus peut désigner un délégué syndical (DS). Nommé pour une durée indéterminée, le délégué syndical exerce un rôle de représentation du syndicat auquel il appartient et de négociateur de conventions ou d'accords collectifs. Il bénéficie d'une protection particulière en matière de licenciement. Les effectifs sont calculés conformément aux dispositions prévues par le Code du travail.
Le mandat de délégué syndical peut être cumulé avec celui de délégué du personnel, de membre du comité d'entreprise ou du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail.

A savoir

Les dispositions présentées ici sont celles issues de la loi n° 2008-789 du 20 août 2008 citée en référence, laquelle prévoit un certain nombre de dispositions transitoires (voir précisions ci-dessous).

Fiche détaillée

Qui peut être désigné comme délégué syndical ?

Chaque organisation syndicale représentative dans l'entreprise ou l'établissement de 50 salariés ou plus, qui constitue une section syndicale, peut désigner un ou plusieurs délégués syndicaux, parmi les candidats aux élections professionnelles qui ont recueilli au moins 10 % des suffrages exprimés au 1er tour des dernières élections au comité d'entreprise ou de la délégation unique du personnel ou des délégués du personnel, quel que soit le nombre de votants. Les délégués syndicaux sont désignés dans les limites fixées par les articles R. 2143-1 à R. 2143-3 du Code du travail.
S'il ne reste, dans l'entreprise ou l'établissement, plus aucun candidat aux élections professionnelles qui remplit les conditions mentionnées ci-dessus, une organisation syndicale représentative peut désigner un délégué syndical parmi les autres candidats ou, à défaut, parmi ses adhérents au sein de l'entreprise ou de l'établissement. La désignation d'un délégué syndical peut intervenir lorsque l'effectif de 50 salariés ou plus a été atteint pendant 12 mois, consécutifs ou non, au cours des 3 années précédentes.

  • Les noms du ou des délégués syndicaux sont portés à la connaissance de l'employeur. Ils sont affichés sur des panneaux réservés aux communications syndicales. La copie de la communication adressée à l'employeur est adressée simultanément à l'inspecteur du travail.
    Remarques
  • Dans les établissements de moins de 50 salariés, les syndicats représentatifs dans l'établissement peuvent désigner un délégué du personnel , pour la durée de son mandat, comme délégué syndical.

Le mandat de délégué syndical prend fin lorsque cessent d'être réunies l'ensemble des conditions prévues au premier alinéa de l'article L. 2143-3 et à l'article L. 2143-6 du Code du travail, dans leur rédaction issue de la loi du 20 août 2008 citée en référence (voir aussi ci-dessous « Dispositions transitoires »).
En cas de réduction importante et durable de l'effectif en dessous de 50 salariés, la suppression du mandat de délégué syndical est subordonnée à un accord entre l'employeur et l'ensemble des organisations syndicales représentatives.
A défaut d'accord, l'autorité administrative peut décider que le mandat de délégué syndical prend fin.

Quelles sont les missions du délégué syndical ?

Le délégué syndical représente son syndicat auprès de l'employeur pour lui formuler des propositions, des revendications ou des réclamations. Il assure par ailleurs l'interface entre les salariés et l'organisation syndicale à laquelle il appartient.

Mais c'est essentiellement sa fonction de négociateur qui fonde sa spécificité. En effet, le code du travail prévoit que la convention ou les accords d'entreprise sont négociés entre l'employeur et les syndicats représentatifs de l'entreprise.
Le délégué syndical est donc appelé à négocier chaque fois que l'employeur souhaite l'ouverture de discussions en vue de la conclusion d'un accord et, au minimum, lors des négociations annuelles obligatoires dont l'employeur est tenu de prendre l'initiative.
L'une des négociations annuelles obligatoires porte sur les salaires effectifs, la durée et l'organisation du temps de travail, et notamment la mise en place du travail à temps partiel à la demande des salariés.
Cette négociation est l'occasion d'un examen de l'évolution de l'emploi dans l'entreprise (nombre de contrats à durée déterminée, de missions de travail temporaire, de salariés dont les rémunérations sont exonérées de cotisations sociales...), ainsi que des prévisions annuelles ou pluriannuelles d'emploi et doit prendre en compte l'objectif d'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes ; cette négociation peut porter également sur la formation ou la réduction du temps de travail.
Lorsque l'employeur n'a pas pris l'initiative de cette négociation depuis plus de 12 mois suivant la précédente négociation, la négociation s'engage obligatoirement à la demande d'une organisation syndicale représentative, dans les 15 jours qui suivent cette demande.

Les autres négociations annuelles obligatoires portent notamment (pour plus de précisions, on se reportera à la fiche consacrée à la négociation collective dans l'entreprise) :
  sur les objectifs en matière d'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes ainsi que les moyens d'atteindre ces objectifs ;
  sur les mesures relatives à l'insertion professionnelle et au maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés : conditions d'accès à l'emploi, formation et promotion professionnelles, conditions de travail... Cette négociation doit se dérouler sur la base d'un rapport établi par l'employeur présentant la situation par rapport à l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés. Lorsque l'employeur n'aura pas pris l'initiative de cette négociation depuis plus de 12 mois suivant la précédente négociation, la négociation s'engagera obligatoirement à la demande d'une organisation syndicale représentative, dans les 15 jours qui suivront cette demande.

Si un accord collectif est signé sur les objectifs et les moyens en faveur de l'égalité professionnelle, la périodicité de la négociation obligatoire est portée à 3 ans. S'agissant de la négociation sur les mesures relatives à l'insertion professionnelle et au maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés, sa périodicité est également portée à 3 ans lorsqu'un accord collectif comportant de telles mesures a été signé dans l'entreprise.

Enfin, le délégué syndical peut être amené à négocier et à signer le protocole préélectoral en vue de la mise en place des élections des représentants du personnel.

Quels sont les documents dont le délégué syndical est destinataire ?

Tous les documents nécessaires à la conduite de négociation et notamment :
  la convention collective et les accords applicables dans l'entreprise ;
  le rapport annuel sur l'égalité entre les femmes et les hommes établi pour le comité d'entreprise ;
  le rapport établi par l'employeur présentant la situation par rapport à l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés ;
  le bilan annuel du travail à temps partiel ;
  le bilan social ;
  les documents d'information au comité d'entreprise pour l'élaboration du plan de formation ;
  les documents d'information au comité d'entreprise sur l'accueil des stagiaires.

Peut-il y avoir cumul de mandats ?

Oui, les fonctions de délégué syndical sont compatibles avec celle de :
  délégué du personnel ;
  représentant syndical au comité d'entreprise (ou d'établissement) ;
  membre du comité d'entreprise (ou d'établissement) ;
  membre du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Il peut aussi être élu conseiller prud'homme ou inscrit sur la liste départementale des conseillers du salarié. Dans une procédure de liquidation judiciaire, il peut être désigné comme représentant des salariés

 Dans les entreprises de moins de 300 salariés, le délégué syndical cumule de droit son mandat avec celui de représentant syndical au comité d'entreprise. Le cumul de fonctions entraîne un cumul de crédit d'heures, plafonné si l'intéressé travaille à temps partiel.
  Dans les entreprises de 500 salariés et plus, tout syndicat représentatif dans l'entreprise peut désigner un délégué syndical supplémentaire s'il a obtenu un ou plusieurs élus dans le collège des ouvriers et employés lors de l'élection du comité d'entreprise et s'il compte au moins un élu dans l'un des deux autres collèges. Ce délégué supplémentaire est désigné parmi les candidats aux élections professionnelles qui ont recueilli au moins 10 % des suffrages exprimés au premier tour des dernières élections au comité d'entreprise ou des délégués du personnel, quel que soit le nombre de votants (voir aussi « Dispositions transitoires » ci-dessous)..
  Dans les entreprises de 2000 salariés et plus comportant au moins 2 établissements de 50 salariés chacun ou plus, chaque syndicat représentatif dans l'entreprise peut, dans les conditions fixées par l'article L. 2143-5 du Code du travail, désigner un délégué syndical central d'entreprise, distinct des délégués syndicaux d'établissement. Dans les entreprises de moins de 2 000 salariés comportant au moins 2 établissements de 50 salariés chacun ou plus, chaque syndicat représentatif peut, dans les conditions fixées par l'article L. 2143-5 du Code du travail, désigner l'un de ses délégués syndicaux d'établissement en vue d'exercer également les fonctions de délégué syndical central d'entreprise.

Quels sont les moyens des délégués syndicaux ?

Le crédit d'heures (ou heures de délégation)

Accordé tous les mois, assimilé à du temps de travail et payé comme tel, le crédit d'heures est égal à :
  10 heures dans les entreprises de 50 à 150 salariés ;
  15 heures dans les entreprises de 151 à 500 salariés ;
  20 heures, au-delà de 500 salariés. La section syndicale dispose, en outre, d'un crédit global de 10 heures par an dans les entreprises de 500 salariés et plus (15 heures dans celles de 1000 salariés et plus) pour préparer les négociations de conventions ou accords d'entreprise. Les réunions organisées à l'initiative de l'employeur ne sont pas décomptées sur le crédit d'heures.

Les déplacements

Le délégué syndical peut rencontrer les salariés sur leur poste de travail, à condition de ne pas leur apporter de gêne importante, pendant ses heures de délégation ou en dehors de ses heures de travail. Il peut également se déplacer en dehors de l'entreprise, pendant ses heures de délégation, dans l'intérêt de son mandat.

Les moyens de communication

La section syndicale dispose par ailleurs :
  d'un panneau d'affichage dans l'établissement, distinct de celui affecté aux délégués du personnel et au comité d'entreprise ;
  d'un local aménagé doté du matériel nécessaire, commun à l'ensemble des sections syndicales dans les entreprises de plus de 200 salariés, propre à chaque section dans les entreprises de 1 000 salariés et plus ;
  du droit d'organiser des réunions (entre adhérents ou avec une personnalité extérieure à l'entreprise, syndicale ou non) dans l'enceinte de l'entreprise, en dehors du temps de travail ;
  de la faculté de diffuser librement les publications et tracts syndicaux, dans l'enceinte de l'entreprise, aux heures d'entrée et de sortie du travail ;
  de la possibilité, dans des conditions définies par accord d'entreprise, de diffuser ses publications et tracts de nature syndicale sur un site mis en place sur l'intranet de l'entreprise ou sur la messagerie électronique de l'entreprise.

De quelles garanties les délégués syndicaux bénéficient-ils ?

Les délégués syndicaux ne peuvent être licenciés sans l'autorisation de l'inspecteur du travail. Cette protection bénéfice aussi pendant 12 mois aux anciens délégués syndicaux ayant exercé leur fonction durant au moins un an. Par ailleurs, le Code du travail prévoit qu'aucune limitation ne peut être apportée à l'exercice du droit syndical. Toute entrave peut être pénalement sanctionnée. Par ailleurs, le code du travail prévoit qu'aucune limitation ne peut être apportée à l'exercice du droit syndical. Toute entrave à l'exercice de ce droit peut être pénalement sanctionnée.

Quelles sont les dispositions transitoires prévues par la loi du 20 août 2008 ?

La loi du 20 août 2008 citée en référence a modifié plusieurs dispositions du Code du travail relatives aux délégués syndicaux, comme, par exemple, les conditions à remplir pour être désigné délégué syndical ou les conditions de cessation du mandat des délégués syndicaux. Cette loi prévoit les dispositions transitoires suivantes :
  les délégués syndicaux régulièrement désignés à la date du 21 août 2008 (date de publication de la loi du 20 août 2008 précitée) conservent leur mandat et leurs prérogatives jusqu'aux résultats des premières élections professionnelles organisées dans l'entreprise ou l'établissement dont la date fixée pour la négociation du protocole préélectoral est postérieure au 21 août 2008. Après les élections, ces délégués syndicaux conservent leurs mandats et leurs prérogatives dès lors que l'ensemble des conditions prévues aux articles L. 2143-3 et L. 2143-6 du code du travail dans leur rédaction issue de la loi du 20 août 2008 sont réunies (voir ci-dessus « Qui peut être désigné comme délégué syndical ? ») ;
  jusqu'aux résultats des premières élections professionnelles organisées dans les entreprises ou les établissements pour lesquels la date fixée pour la négociation du protocole préelectoral est postérieure au 21 août 2008 (date de publication de la loi du 20 août 2008), chaque syndicat représentatif dans l'entreprise ou l'établissement à la date de cette publication peut désigner un ou plusieurs délégués syndicaux pour le représenter auprès de l'employeur, conformément aux articles L. 2143-3 et L. 2143-6 du code du travail dans leur rédaction antérieure à ladite publication.

 

http://www.travail-solidarite.gouv.fr/informations-pratiques/fiches-pratiques/representants-du-personnel/delegues-syndicaux.html?var_recherche=d%E9l%E9gu%E9%20syndical


Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans Elus
commenter cet article
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 23:18

...Elle est même arrivée chez Medica, qui n'est pas cotée en bourse, mais les énergies ont créé un surcout pour tout un chacun. L' entreprise, va très très bien : recette des chefs ,par mes collègues cuisiniers dont la virtuosité est immense, jongler avec les prix, hygiène irréprochable, produits a transformer, pour en tirer tous les fumets et quintessence des saveurs, l'art culinaire au quotidien, sculpter les légumes, maitriser le feu des cuisons lentes ou rapides, embaumer le quartier des fumets classiques que l'on aime  sentir, et peindre de tous ces ingrédients des plats de fêtes et ces assiettes d'une grande qualité nutritionnelle ,pour nos chères têtes grises. Faut pas rêver
les copains, on serre de nouveau les prix des consommables puisque le reste n'est que de la fiscalité, des taxes, des charges, des investissements  des impôts que Medica  doit budgéter et payer ,et puis la troisième partie s'appelle le PERSONNEL qui lui peut être compresser aussi en terme "d'argent" pas en nombre, mais ne pas l'augmenter est une économie, voila en "primeur" la même recette  qui a été présentée cette semaine aux élus, une soupe que l'on fabrique en copié-collé sur tout le monde des entrepreneurs.
Elle bien moins grasse qu'avant, vous en conviendrez, cette année 2008, Medica a repris 13 établissements pour pour une somme que je n'ose citer, mais en construit encore cinq de plus ,et après il restera encore 50 millions d'euros  de réserve de crédit ,pour continuer a grossir le fond de commerce, chiffres, etc. Au passage ce sont 3% d'augmentation des prix de journée résidents, mais je pense que les cuisiniers  pour faire leur métier dans les règles de l'art, vont pas voir un rond de plus,(+0,1O cts par journée alimentaire et par résident,note de Ratman) les autres métiers aussi préparez vous aussi a en voir de drôles.
Bien sur, pour nous vendre cette soupe, les grands objectifs sont de sortie, clairement exposés par video, et aussi clairement entendus, mais toujours rien de prévu pour..... VOUS  mes collègues....rien entendu, rien du tout .....
Je comprends très bien le discours de la pérennité de l'entreprise son avenir est rose au fixe, c'est le marché le plus porteur du moyen terme (5 a 20 ans) que même 130 établissements ca devrait suffire ,ca fait 6000 salariés presque 10 000 lits, et beaucoup de salaires a 1000 euros/nets par mois, et puis accrochez vous car le syndicat patronal mène la danse et ne donnera pas plus que de quoi SURFER sur le Smig ,pas de pause pour respirer, la tête à peine hors de l'eau ,il faut que tu bosses, pour la pérennité de la boite, et ses objectifs que vous trouverez plus bas.
Nos rôles d'élus pour ces objectifs communs est de s'impliquer a tous les niveaux en collaboration progressiste avec la
 direction pour que s'imbriquent tous les éléments nécessaires au développement des intérêts des salariés qui sont inchangés, voyez nos revendications permanentes, elles sont aussi écoutables que les directives des actionnaires.
6000  personnes, ca fait beaucoup de matière grise pour éplucher des oignons pour arranger vos patates d'actionnaires, aussi beaucoup de paires de mains pour faire marcher le business. Suite de la période d'essai dans quelques jours.
Bruno Belmonte
 
.... 

Partager cet article

Repost 0
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 17:35
over-blog.com : Vous avez reçu un commentaire

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Tourtaux Jacques sur l'article Mesquin et petit., sur votre blog le-fruit-des-amandiers

Extrait du commentaire:
Mes Chers Camarades,

Je suis SOLIDAIRE du courageux combat de classe que vous menez contre votre voyou et anti-social patronat.

Je viens de mettre votre article sur mon blog.

Fraternel salut syndicaliste.

Jacques Tourtaux


Partager cet article

Repost 0
Published by Ratman - dans Divers
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche