Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juillet 2019 1 08 /07 /juillet /2019 12:40
Tract Korian NAO 2019 à afficher et à distribuer.

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2019 7 07 /07 /juillet /2019 13:31
Bonjour à toutes et à tous,
en pièce jointe et ci dessous, la communication de la CGT Korian sur notre non-signature des NAO 2019.
La consultation a été faite lors de notre collectif national de fin juin à Montreuil ou 46 camarades étaient présent.es représentant 30 établissements. 46 établissements, 14 syndicats CGT Korian, la commission exécutive de l'UFSP ont répondus aussi à cette consultation, un bel exemple de démocratie au sein de notre organisation syndicale qui prouve une fois de plus que ce ne sont ni les négociateurs, ni les DS et DSC, ni la fédération qui dictent nos décisions mais bel et bien les syndiqué.es et les salarié.es.
Bravo à toutes et à tous et merci pour votre participation et votre intérêt pour vos intérêts!
Les elections approchent, votez et faites voter CGT Korian, le seul syndicat qui prend réellement en compte votre parole et vos revendications, le seul syndicat qui est auprès de vous et qui vous défend tout les jours.

 

       
   
 

POURQUOI LA CGT KORIAN NE SIGNE PAS LES NAO 2019.

 

Nous étions pourtant clairs dans le préambule de nos revendications NAO 2019 :

« Les revendications des mouvements sociaux de ces derniers mois ont été dans leur majorité sur le pouvoir d’achat des salarié.es.

L’INSEE estime que les prix à la consommation ont augmentés de 1,2% sur les 12 derniers mois ; les prix de l’essence s’envolent ; l’électricité vient d’augmenter de 6% au 1 juin…

Le point Synerpa n’augmente pratiquement pas et ne parlons de la FHP…

Le pouvoir d’achat, notre pouvoir d’achat baisse.

L’entreprise se porte bien et les prévisions pour 2019 s’annoncent excellentes.

Nous grandissons, le développement est à son paroxysme : pour preuve les rénovations, les achats en France et à l’étranger.

C’est pour cela que les revendications de la CGT Korian porteront essentiellement sur une hausse des salaires conventionnels pour l’ensemble des salarié.es. »

La CGT ne peut pas signer un accord qui gèle les salaires,

La CGT ne peut pas signer un accord qui exclut les augmentations de salaire pour les AVS, ASH, commis de cuisine, serveur, lingère, éducateur, AMP, faisant fonction, secrétaire, maintenance… etc., pour ne retenir que trois métiers.

La CGT ne peut pas signer un accord qui va morceler la prime de treizième mois et ainsi leurrer les salariés sur une hypothétique avancée salariale.

La CGT ne peut pas signer un accord qui autorise un roulement sur 12 semaines et ainsi faire perdre aux salariés toutes heures supplémentaires. 

La CGT ne peut pas signer un accord qui autorise une formation "tutorat" de 3 jours alors que la convention précise la nécessité d'au moins 40 heures de formation.

Cet accord est centré sur les directeurs d'établissements 

Cela va leur permettre de palier aux difficultés de recrutement et/ ou remplacement grâce à l'augmentation du contingent d'heures supplémentaires, et une perte pour le salarié des récup en sus ,au delà de ce contingent..

Lors de la dernière réunion, la direction générale a dit qu'elle n'était pas pour aller au delà, en prenant comme argument la pénibilité…

En ce qui concerne l'exclusion des CDD de la grille de salaire,  ils nous ont que c'était pour faciliter les recrutements en CDI , et que de toute façon les CDD avaient la prime de précarité…Au moins ils reconnaissent les salarié.es précaires !

Et que dire des salariés embauches à partir de juillet 2017, qui ne verront pas leur salaire majoré de l'ancienneté, cela va t'il aider à garder ces salariés ? Et permettre de l'embauche à moindre coût et reconnaissance.

Les salariés, pour le moment, sont avec un ressenti que la direction  enlève d'un côté, pour mettre de l'autre.

Même si certaines revendications font parties des revendications CGT, telles que la transformation des CDD en CDI (même si c’est un échec reconnu par la direction générale), la formation et apprentissage avec les partenariats Croix Rouge et Sodexo, l’égalité professionnelle Femme -Homme, aide au financement du permis de conduire… 

la majeure partie des propositions de la Direction des 22 articles que composent cet accord NAO est jugée très insuffisante et est rejetée massivement par les représentants des salarié-e-s comme notamment : 

- La réorganisation du travail en cycle de 12 semaines, 

- La mensualisation de la prime du 13 -ème mois et sa pondération en fonction de l’ancienneté dans l’UES Korian… 

- La nouvelle grille de rémunération à partir du 1er octobre pour seulement les AS, IDE et les cuisiniers en CDI… 

À la vue des gros bénéfices engrangés par le groupe Korian,(numéro un européen des maisons de retraite)ces dernières années et de sa croissance constante, la CGT exige de meilleures conditions de travail, des augmentations significatives des salaires et plus d’équité dans les accords pour l’ensemble des salarié-es… 

Partager cet article

Repost0
15 mai 2019 3 15 /05 /mai /2019 07:24
bonjour tout le monde,
 
les NAO 2019 commencent le vendredi 24 mai pour la réunion 0.
Merci de nous faire remonter au plus vite vos cahiers revendicatifs,
merci
bises
 
Albert

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2018 1 16 /07 /juillet /2018 14:06

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2018 3 11 /07 /juillet /2018 09:27

Pour rappel: CGT et FO non signataires, CFDT et UNSA signent l'accord des NAO 2018.

 

 

Pour résumer, votre prime de 13eme mois sera amputée 3 fois en cas d'arrêts maladie:

le temps de votre absence + l’abattement forfaitaire + les 3 jours de carence…

 

 

Article 3.3

 – Modalités de calcul de la prime de 13ème mois pour le 2ème semestre 2018 et le 1er semestre 2019 :

La prime de 13ème mois sera calculée en fonction de la présence effective sur son lieu de travail, indépendamment des absences assimilées légalement à du temps de travail effectif (périodes d’arrêt de travail pour cause d’accident du travail, d’accident de trajet ou de maladie professionnelle dans la limite d’une durée ininterrompue d’un an, congé maternité, congé de paternité, congé d’adoption, formation, congés payés, récupérations, RTT ou absences des représentants du personnel au titre de leur mandat).

 Il est en outre précisé que le salarié devra avoir travaillé au moins une journée sur la période de calcul pour prétendre au versement de la prime de 13ème mois.

Ce calcul sera effectué sur une période de référence correspondant aux périodes de paie, tenant compte le cas échéant du décalage de paie, et allant :

 - De la paie du mois de décembre de l’année antérieure à la paie du mois de mai de l’année en cours au titre du 1er versement

 - De la paie du mois de juin à la paie du mois de novembre de l’année en cours au titre du 2nd versement.

 A compter du 2ème semestre 2018, afin de favoriser une bonne organisation des services, gage d’une prise en charge de qualité, un abattement forfaitaire, qui se substitue à l’abattement proportionnel, est mis en place dans les conditions suivantes pour les absences non assimilées légalement à du temps de travail effectif :

 - De 22 à 35 heures d’absence : réduction de 5% du montant cible de la prime

 - De 36 à 70 heures d’absence : réduction de 10% du montant cible de la prime

 - De 71 à 105 heures d’absence : réduction de 20% du montant cible de la prime

 - De 106 à 140 heures d’absence : réduction de 30% du montant cible de la prime

 - De 141 à 175 heures d’absence : réduction de 40% du montant cible de la prime

 - De 176 à 210 heures d’absence : réduction de 50% du montant cible de la prime

 - De 211 à 245 heures d’absence : réduction de 60% du montant cible de la prime

 - De 246 à 280 heures d’absence : réduction de 70% du montant cible de la prime

 - De 281 à 315 heures d’absence : réduction de 80% du montant cible de la prime

 - De 316 à 350 heures d’absence : réduction de 90% du montant cible de la prime

 - 351 heures et plus d’absence : réduction de 100% du montant cible de la prime

Exemples à titre indicatif pour un salarié à plein temps (soit 910,02h sur un semestre) ayant plus de 3 ans d’ancienneté bénéficiant d’un salaire brut mensuel de 1.900 euros :

- S’il compte moins de 22 heures d’absence maladie sur le semestre, sa prime ne sera pas abattue Soit une prime de 13ème mois de 950€ bruts au mois de décembre 2018

- S’il compte 70 heures d’absence maladie sur le semestre, sa prime sera abattue de 10% Soit une prime de 13ème mois de 855€ bruts au mois de décembre 2018

 - S’il compte 140 heures d’absence maladie sur le semestre, sa prime sera abattue de 30% Soit une prime de 13ème mois de 665€ bruts au mois de décembre 2018.

 Cet abattement forfaitaire n’est pas applicable en cas d’opération chirurgicale ayant nécessité une hospitalisation ou en cas d’arrêt de travail en raison d’une maladie grave. En pareil cas, un abattement proportionnel à la durée de l’absence s’appliquera.

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2018 2 10 /07 /juillet /2018 06:55

(Pour info: CGT et FO non signataires, CFDT et UNSA signent l'accord.)

 

Accord NAO 2018, la CGT ne sera pas signataire. 

 

Nous convenons que certains points font partie de nos revendications, mais pas suffisamment et assez flous. 

 

Point 5, sur la demande de passer en CDI les salarié.es en CDD multiples et de longue durée, l'accord répond sur uniquement 100 CDD avec un dispositif trop strict. 

Cela ne répond pas assez à notre revendication. 

 

Point 6, la réponse est la création d'un Groupement Employeur pour la création d’équipes de remplacement, mais aucuns indicateurs, aucune précision, votre réponse est trop vague. 

 

Point 9, 11 et 12 sur la création d'un CFA, idem ligne précédente. 

 

Par contre nous sommes résolument contre l'abattement forfaitaire supplémentaire pour l'obtention de la prime de 13éme mois, c’est une double peine pour les salarié.es en maladie. 

La CGT demande la suppression totale de ce dispositif. 

   

Dans cet accord NAO 2018, aucune modalité sur les remplacements non effectués et aucune reconnaissance de la surcharge de travail que cela induit. 

 

Rien sur le pouvoir d'achat des salarié.es: augmentation des salaires, sujétions dimanche et jours fériés. 

Les prix à la consommation ont augmentés en France de 2% sur les 12 derniers mois (source INSEE n°153 du 14 juin 2018). 

 

La liste de nos points de désaccords est non exhaustive. Cet accord ne répond pas à la réalité des conditions de travail sur les sites. 

 

La question est simple: que répondrons nous à la demande des salarié.es à l'issue de nos négociations lorsqu'ils nous dirons: "on a quoi de plus?"...des projets, des bonnes intentions? Ça ne suffit plus. 

 

Une CGT Korian offensive, déterminée, revendicative qui ne tombe pas dans le piège d'un bla-bla de dialogue social qui ne fait rien avancer, dans le piège du "miroir aux alouettes" et de la compromission. 

 

Une CGT Korian en phase avec sa fédération, avec toute la CGT, un véritable syndicat de lutte pour l'ensemble des salarié.es de Korian. 

 

 

 

Korian: Accord NAO 2018, la CGT ne sera pas signataire.
Korian: Accord NAO 2018, la CGT ne sera pas signataire.

Partager cet article

Repost0
20 juin 2018 3 20 /06 /juin /2018 09:15
CGT Korian: point complet sur les NAO 2018 sur simple demande à koriancgt@gmail.com

Partager cet article

Repost0
13 mai 2017 6 13 /05 /mai /2017 13:50

Bonjour,

nous vous faisons parvenir le Cahier revendicatif de la CGT pour les NAO 2017, ainsi que (ci dessous) le mail adressé à la direction générale.

 

Il faut le diffuser, l'afficher, le distribuer, le faire signer et nous le remonter afin d'avoir plus de poids dans nos négociations, nous comptons sur vous,

 

fraternellement,

 

Malika Vérin,

Cynthia Mouyombo,

Christian Dumas,

Albert Papadacci

 

"bonjour,

nous vous faisons parvenir le cahier revendicatif CGT pour ces NAO 2017.

 

Ce cahier a été élaboré par nos élu-es et mandaté-es, il représente les revendications de centaines de salarié-es.

 

23 points, que l'on pourrait qualifier d'un inventaire "à la Prévert" mais qui reflètent de la réalité des problématiques réelles des établissements que l'entreprise semble ignorer sous couvert d'accords, qui pour la plupart ne sont pas appliqués sur les sites.

 

L'implication des élu-es et négociateurs CGT dans un dialogue social loyal, respectueux et de qualité ne saurait prendre le pas sur la colère, l'angoisse des équipes dont nous soutenons et soutiendrons les décisions, les orientations qu'ils souhaiterons donner à la qualité de leurs conditions de vie et de travail.

 

Cordialement,

 

Pour le syndicat CGT, le collectif CGT,

 

les négociateurs:

 

Malika Vérin,

Cynthia Mouyombo,

Christian Dumas,

Albert Papadacci"

 

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 11:44

POURQUOI LA CGT N'A PAS SIGNE LES NAO 2016

 

 

 

En gros, dans leur volonté d'harmonisation et de lissage, ils ont ou ils essayent de diviser les salarié-es:

- Harmonisation de la PASE vers la prime de stabilité qui sera appelée: prime de présentéisme:
a) léger avantage pour les ex-korian sur +90€brut (en moyenne) par an, ce qui fait :12= 5,85€ par mois
b) rien pour les ex-medica.....

- Harmonisation du point pour les ex-SSR Medica qui voient leur valeur du point passer de 6,97 à 7€
Rien pour les ex-Korian.

- Les Ex-Korian voient leur sujétion dimanche et jours fériés passer de 0,6 à 0,7;
Rien pour les ex-Médica.

Dans le but de réduire l'écart entre le salaire moyen des ex-Korian (+95€) et le salaire des ex-Medica,
les ex-Medica dont le supra si situe en 0 et 25€ percevront 10€ par mois, ce qui correspond à 0,3% d'augmentation
pour....58% des salarié-es ex-Medica!

Le meilleur, pour toucher 100% de la prime de présentéisme, il faudra bien entendu n'être jamais malade, et là contrairement
à la Participation, toutes les absences sont prises en compte, mais le plus beau c'est que en fonction du nombre d'absences sur
6 mois il y aura une sanction supplémentaire:


 

Nombre d'arrêts sur le semestre

Personnel non cadre

Nombre d'arrêts sur le semestre

Personnel cadre

Abattement du montant cible

A partir de 4 arrêts

A partir de 7 arrêts

20%

A partir de 5 arrêts

A partir de 9 arrêts

25%

A partir de 6 arrêts et plus

A partir de 11 arrêts et plus

30%


donc tu es malade: tu perds déjà tes 3 jours de carence, tu perds de la prime sur la proratisation, et au bout de 4 absences on te punit par
une sur-proratisation!!!!!!!!!!!!!!!!!

ON IMAGINE 1 SALARIE QUI TRAVAILLE SUR UN EX-MEDICA, DANS UN EHPAD,

QUI EST MALADE ET QUI A UN SUPPRA AU DELA DE 25€...

Sur l'ensemble de l'harmonisation :

  1. sujétion

  2. prime de présentéisme,

  3. coeff sanitaire

cela représente une augmentation globale des salaires de 0,3% !

Partager cet article

Repost0
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 15:01

COMPTE RENDU DE LA 4ème RÉUNION DE NÉGOCIATION NAO 2016 DU 13 JUIN 2016.

 

Nous vous rappelons notre dernier compte rendu sur ce lien :

 

http://www.le-fruit-des-amandiers.com/2016/06/korian-point-sur-les-negociations-nao-2016-apres-la-3eme-reunion.html

 

afin que vous puissiez faire un comparatif.

 

JOURS DE CONGÉS SUPPLÉMENTAIRES EN FONCTION DE L’ANCIENNETÉ :

 

La direction refuse ce point là pourtant demandé par toutes les OS présentes.

 

ALIGNEMENT PASE ET PRIME DE STABILITÉ (PRIME DE FIN D’ANNÉE) :

 

Alignement sur la prime de stabilité ex-Medica France pour l'ensemble de l'UES avec l'ancienneté de 1% par an, prise dès la première année révolue.

 

PRISE EN COMPTE DE L’ABSENTÉISME :

 

Aligner un mécanisme pour favoriser le présentéisme sur la prime de fin d'année.

Privilégier les longues absences par rapport à plusieurs absences de courtes durées.

UNSA : pour favoriser le présentéisme, appliquer une pénalité de +0,25% pour les absences de 1 à 3 jours, etc.

FO et CGT font remarquer que cela va rallonger les arrêts maladies et que les arrêts de courtes durées sont de vraies maladies.

CGT : double peine pour les courts arrêts : jours de carence et pénalités !

La direction souhaite un système plus simple et plus accessible aux salarié-es et lisible dans le système de paye.

La CGT rappelle le faible chiffre d'absences sur l'UES : 8,5% et souhaite débattre sur les absences dues aux : AT, maladies pro et ne souhaite pas établir de critères pour « punir » les absences de courtes durées. La CGT redemande l'instauration d'un 13ème mois.

La direction insiste sur 1 prime de présence et sanctionner les arrêts de courtes durées.

La CGT insiste sur son désaccord de sanction et propose une sur-prime sur le présentéisme.

La direction indique qu'elle n'ira pas plus loin que le montant cible de la prime de stabilité Medica.

Néanmoins, la direction ne ferme pas la porte pour les prochaines années d'appliquer une surprime pour récompenser le présentéisme.

La direction nous oriente sur la proposition d'un forfait, d'une franchise sur une période donnée, une prorotisation, elle nous soumettra un projet lors de la prochaine réunion.

FO veux revenir sur la notion et la définition de l'absence injustifiée.

La direction indique que l'accord NAO 2008 de Medica et l'accord Korian sur la Pase seront dénoncés pour la mise en place de cette nouvelle prime de fin d'année.

CFDT souhaite plus travailler sur l’absentéisme, la direction répond que cette future prime est 1 des outils.

Les OS demandent à ce que la direction fasse un courrier explicatif à l'ensemble des salarié-es avec des exemples.

 

PÉRIODICITÉ DU VERSEMENT DE LA PRIME :

 

Elle sera semestrielle : juillet et décembre, sauf que dorénavant, le versement des 50% de juillet ne sera plus effectué avec la paye de juin mais à part dans la première quinzaine de juillet.

 

REVALORISATION SUJESTIONS :

 

Pour les ex-Korian et ex-filiales Medica France : 0,7 au 1 octobre.

Les ex-Medica restent à 0,8.

 

AUGMENTATION DE SALAIRE POUR LES EX-MEDICA :

 

10€ brut par mois si le supra est inférieur ou égal à 25€.

La direction nous fournira le nombre de salarié-es qui bénéficieront de ça.

 

MÉDAILLE DU TRAVAIL :

 

Étendue à l'UES.

 

PRIME ANNIVERSAIRE :

 

Elle est reconduite pour les 31 établissements qui l'avaient.

Les nouveaux salarié-es embauchés sur ces 31 établissements ne l'auront pas.

 

JOURNÉES ENFANTS MALADES RÉMUNÉRÉES :

 

La direction donnera 2 jours en plus des 4 journées que nous avons pour les enfants handicapés.

 

INDEMNITÉS POUR LES SALARIES VENANT AU TRAVAIL EN VÉLO.

 

25 cent le km dans la limite de 200€ par an.

 

PARTICIPATION

 

UNSA demande une simulation sur différents salaires et différents coefficients par rapport au nouveau système de calcul qui doit faire l'objet du nouvel accord.

La direction propose que la nouvelle prime soit calculée sur la base de :

75% sur le présentéisme et 25% sur le salaire,

UNSA : 50% sur le présentéisme et 50% sur le salaire,

CFDT : 75% sur le présentéisme et 25% sur le salaire,

CGT et FO attendent que les absences AT, maladies pro, maladies soient redéfinies dans le calcul du présentéisme.

 

BONUS SEUIL POUR LES PRIMES DES DIRECTEURS D’ÉTABLISSEMENTS :

 

UNSA reviens sur une prime fixe (bonus seuil), pour les DE, même si les résultats ne sont pas atteins de 25% de leur prime.

La CGT rejoint cette proposition en faisant remarquer que pour certains DE qui veulent absolument obtenir leur prime, la seule variable d'ajustement est la masse salariale, donc ils ne remplacent pas les absences pour avoir leur prime.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche