Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 07:35
 - HOSPIMEDIA
 - HOSPIMEDIA - HOSPIMEDIA

Les représentants syndicaux ont débuté avec la direction de Korian-Medica les discussions pour redéfinir le nouveau périmètre des instances représentatives du personnel depuis la fusion. La tâche s'annonce ardue : 367 établissements sont concernés.

Dès l'annonce de la fusion des groupes Korian et Medica - il y a un an - avait été évoquée la révision du périmètre des nouvelles instances représentatives du personnel (IRP) ainsi que les moyens à attribuer aux syndicats. La négociation a finalement débuté mardi 27 octobre. À la table des discussions, se sont retrouvés les employeurs de la nouvelle entité mais aussi les syndicats représentatifs. La tâche s'annonce ardue car les dispositifs existants dans les anciens groupes sont divers. 

Un état des lieux disparate

L'ex-groupe Medica a par exemple un grand comité d'entreprise (CE) regroupant 123 établissements. En ce qui concerne Korian, il n'existait pas de grand CE, hormis Serience Soins de suite et de réadaptation (Serience SSR) qui regroupe 4 établissements (ex-Korian) dans un comité collectif d'entreprise. Ce premier rendez-vous a permis à chacun de faire le point. La direction devrait faire prochainement des propositions ou plutôt donner une orientation pour l'évolution des IRP, dixit FO et la CGT.

Ce 27 octobre, le groupe a présenté un état des lieux chiffré. Depuis la fusion, le groupe compte 364 établissements. Il est divisé en 288 Ehpad et 76 cliniques SSR. Faudra-t-il faire une distinction à l'avenir entre les IRP des Ehpad et celles des SSR avec par exemple des comités d'entreprise distincts ? Aujourd'hui les Ehpad Korian-Medica sont répartis sur 11 régions avec 11 directeurs régionaux (DR) et 11 directeurs de ressources humaines (DRH). Les cliniques SSR se déclinent sur 5 régions avec 5 directeurs régionaux et seulement 3 DRH. Côté représentation syndicale - depuis la fusion - la CFDT arrive en tête avec 36,77%, suivent la CGT (31,79%), FO (12,02%) et l'Unsa (11,18%). Le groupe a déterminé ce chiffrage à partir des procès-verbaux des élections des comités d'entreprise en faisant une moyenne des anciennes représentations syndicales. 

Une représentativité de proximité

Avant que les négociations débutent réellement sur le périmètre des IRP, la CGT a suggéré que les instances représentatives du personnel se développent dans une échelle de proximité et pas forcément à l'échelle des régions administratives du groupe. Par ailleurs, pour cette première réunion, Korian-Medica n'a pas souhaité la présence des fédérations, seuls les représentants syndicaux salariés de Korian-Medica ont pu s'asseoir à la table, regrette Anne Taquet, secrétaire générale de la fédération CGT santé privée. Elle ajoute qu'aucun document n'a été remis au préalable. Les délégués n'ont donc pu être mandatés par leur fédération. La présence d'un représentant de la fédération aurait selon elle facilité le dialogue social. Et d'ajouter que d'autres groupes - comme par exemple Orpéa - ont intégré les fédérations dans les négociations concernant le dialogue social. Korian-Medica a toutefois accepté la présence d'un expert fédéral dans les négociations sur les mutuelles.

Lydie Watremetz
 
Répartition des établissements Korian-Medica

Le nombre d'Ehpad par territoire :
  • Paris et Hauts-de-Seine : 19 
  • Île-de-France Nord : 33
  • Île-de-France Est : 25
  • Est : 24 
  • Nord-Ouest : 24
  • Centre : 28
  • Ouest : 24
  • Sud-Ouest : 22
  • Rhône-Alpes : 32
  • Sud : 32
  • Sud-Est : 25

Le nombre de cliniques SSR
  • Nord-Ouest : 13
  • Île-de-France Nord : 13
  • Rhône-Alpes : 19
  • Sud-Ouest : 14
  • Sud-Est : 17

L. W.
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche