Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 21:24

http://www.acteurspublics.com/2013/07/01/ca-chauffe-entre-hopitaux-publics-et-prives

 

Des arguments “fallacieux” déployés contre les hôpitaux publics et une attaque “déplacée” contre la ministre de la Santé. Telle est la réponse de Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France (photo), à une récente lettre ouverte de la Fédération de l’hospitalisation privée mettant en cause les établissements publics.

Un libellé “agressif et caricatural” contre les établissements publics de santé. C’est ce que dénonce Frédéric Valletoux, le président de la Fédération hospitalière de France (FHF), dans une lettre ouverte adressée à son homologue de la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP), Jean-Loup Durousset [cliquez ici pour lire la lettre]. L’objet de sa colère : l’interpellation par la branche “médecine, chirurgie et obstétrique” de la FHP de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, sur une pleine page du quotidien Le Monde daté du 18 juin.

Madame la Ministre, démarre le texte de la FHP, depuis un an que vous avez pris la tête du ministère de la Santé, vous n’avez pas chômé : que d’hôpitaux publics visités, que de maisons de santé inaugurées, que de congrès honorés de votre présence…” Le porte-voix des cliniques reproche à Marisol Touraine, qui n’est pas nommément citée, de bouder les établissements privés alors même que leurs interventions représentent “un coût inférieur de 22 % en moyenne pour la Sécurité sociale (par rapport à) l’hôpital public”.

Soyez la ministre de tous”, conclut la Fédération en pointant “le dogmatisme d’une ministre qui échoue sur le terrain du dialogue hospitalier en ignorant un secteur entier qui représente 27 % de l’offre de soins et 33 % de l’activité en France”.

Émotion et indignation

Des propos inadmissibles, réagit en substance Frédéric Valletoux. “Je crois nécessaire de vous faire part de l’émotion et même de l’indignation qui furent les miennes”, écrit-il à Jean-Loup Durousset. “Ce document est particulièrement déplacé vis-à-vis de notre Ministre de la Santé que nous respectons ne serait-ce qu’au nom des règles républicaines”, ajoute-t-il.

Le patron de la Fédération hospitalière de France développe : “Les arguments déployés contre l’hospitalisation publique sont de surcroît fallacieux. Les cliniques ne font pas le même métier parce qu’elles sont dans une logique économique de sélection de leurs activités et qu’elles n’ont pas les mêmes contraintes que le service public.” “Ce n’est pas un reproche, insiste Frédéric Valletoux, c’est une réalité que je comprends. Ce que je reproche, par contre, c’est la tentative de manipulation délibérée de l’opinion publique.”

Les relations ont toujours été fraîches entre représentants des établissements privés et publics. En 2012, la Fédération hospitalière de France avait ainsi dénoncé la vision “mercantile et absurde” de la Fédération de l’hospitalisation privée lorsque cette dernière proposait de confier au privé la gestion des hôpitaux publics endettés [lire notre article Les cliniques privées à la tête d’hôpitaux publics endettés ?]. Alors que le paysage de la santé est depuis quelques années en plein bouleversement, hôpitaux publics et cliniques privées entendent maintenir leurs positions. Un bras de fer qui se joue aussi sur le terrain de la communication.

Sylvain Henry

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche