Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 06:35

http://www.morbihan.lemensuel.com/actualite/article/2013/06/11/clinique-oceane-les-espoirs-des-grevistes-douches-par-vitalia-14553.html

 

 

Les grévistes de la Clinique Océane ne se faisaient plus d'illusions ce mardi en fin d'après-midi : les négociations avec la direction n'aboutiront pas. Le groupe de santé Vitalia, propriétaire de l'établissement, refuse de faire des concessions sur les salaires.

La résignation régnait à la Clinique Océane de Vannes mardi en fin d’après-midi. En grève depuis plus d’une semaine, les salariés de l’établissement semblent s’être fait une raison : ils ne feront pas craquer la direction. « Nous avons pu communiquer avec le groupe Vitalia (propriétaire de la Clinique, NDLR). On nous a fait comprendre que nous n’obtiendrons rien de plus, témoigne Maryse Buchon, représentante CFDT du personnel. Rien de nouveau ne nous sera accordé, même si nous protestions pendant encore un mois. » Reconduite jusqu’à demain matin, mercredi, la grève devrait très prochainement prendre fin. « On arrive à la conclusion du conflit, les gens sont fatigués », lâche Didier Lestang, le secrétaire départemental CFDT Santé sociaux. Même son de cloche chez un salarié gréviste. « Nous avons fait le maximum. Mais nous avons perdu beaucoup d’argent, il va bien falloir se remettre au travail. »

 

Des négociations bloquées par le groupe Vitalia

Le personnel réclame depuis le début du mouvement une amélioration des conditions de travail et une revalorisation salariale. Ses souhaits ne sont qu’en partie satisfaits. Lors des négociations de lundi, la direction de la clinique Océane se serait engagée, selon les syndicats, à prendre des mesures pour améliorer l’environnement de travail au sein de l’établissement : plannings plus stables, organisation réaménagée, services renforcés en termes d’effectif selon le besoin et étude sur la pénibilité du travail. Des concessions bien maigres pour Maryse Buchon. « Nous sommes extrêmement déçus. Nous espérions bien plus, notamment sur le paiement des heures supplémentaires. »

Ce mardi matin lors d’une assemblée générale, Romain Dussaut, le directeur de l'établissement, s’était engagé verbalement devant plus de 200 employés à rémunérer ou à permettre la récupération des heures supplémentaires pour ceux qui le souhaiteraient. Quelques heures plus tard, il était désavoué par la direction nationale de Vitalia. « Il y a une main au-dessus de la clinique qui serre la vis », regrette Maryse Buchon. Romain Dussaut et le groupe, numéro deux de la santé privée en France, se refusaient à tout commentaire au moment où nous écrivions ces lignes.

 

Une clinique rentable aux dires des salariés

 

Les négociations salariales sont revenues au même stade qu’avant le démarrage du mouvement. Les salariés réclamaient une augmentation de 25 € par mois. Ils n’obtiendront « pas plus de 10 € » juge Maryse Buchon. Seul satisfaction, un projet d’accord prévoirait une prime exceptionnelle pour les bas salaires. « Mais seulement pour les bas salaires », insiste Didier Lestang. Rageant pour les employés d’un établissement qui, selon eux, tourne bien. « On paie les pots cassés pour les autres établissements du groupe qui sont déficitaires », estime un infirmier. La situation de l’autre clinique « vitalienne » du Morbihan, l’établissement Le Ter à Lorient, est notamment évoquée dans les rangs des grévistes. « Elle est très critique, considère l’un d’eux. Nous avons eu des soutiens de la part de ses syndiqués mais ils ne pouvaient pas se permettre financièrement de nous suivre dans ce mouvement. » La grève à l’Océane sera de nouveau soumise à un vote lors d’une assemblée générale mercredi à 9 heures. Son issue ne semble cependant guère faire de doute.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche