Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 10:30

http://www.sudouest.fr/2013/04/27/le-personnel-veut-se-faire-entendre-1037530-3072.php

 

 

Une grève s’est de nouveau déroulée, hier, à la maison de retraite de La Tour du pin. Le personnel réclame de meilleures conditions de travail.

Les grévistes se sont rassemblés hier vers 13 h 30 devant les grilles de la maison de retraite.

Les grévistes se sont rassemblés hier vers 13 h 30 devant les grilles de la maison de retraite. (Photo E.B.)





L’Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) - plus communément appelé maison de retraite -, Espace La Tour Du Pin, connaît des mouvements de grève importants (1) depuis l’arrivée du nouveau directeur en septembre dernier, Christian Laffargue, qui a lancé un plan de réorganisation des services et du temps de travail (lire ci-dessous). Hier, en début d’après-midi, la grève a été largement suivie et une cinquantaine de personnes s’était déplacée pour manifester son mécontentement devant les grilles de la maison de retraite publique. Les revendications énoncées concernaient la situation du personnel soignant. Ce dernier est composé de 13 infirmières (et bientôt deux supplémentaires), 49 aides soignantes (soit cinq de plus qu’en décembre) et 34 agents des services hospitaliers, qui s’occupent de 209 résidents au maximum, soit 11 personnes âgées par aide soignante.

Pénibilité du travail

Vers 14 heures, les représentants du personnel et délégués syndicaux assistaient avec leurs dirigeants et le conseil d’administration à la présentation du rapport d’expertise réalisé par la société Secafi, sur demande des représentants du personnel et du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Ce rapport met en avant l’ampleur de la pénibilité du travail et la « fatigabilité » des agents pour lesquels un projet de nouvelle organisation devait être effectif au 21 mai prochain.

 

Cette date n’est déjà plus d’actualité : lors des discussions de jeudi après-midi, la direction a entendu les représentants syndicaux et a jugé qu’il ne fallait pas brusquer les choses.

« Le personnel est bien déterminé à se faire entendre, s’appuyant sur les résultats de l’expertise démontrant que si la direction maintient ses positions, l’établissement va droit dans le mur… Un travail dans le temps, plus approfondi avec la participation des élus du personnel doit nous permettre d’avancer dans le sens d’une évolution positive de l’organisation de l’établissement », déclare Christine Martos, responsable de la CGT.

Pour leur part, Agnès Adam, Myriam Rageot et Isabelle Jeanneau, représentantes du personnel soignant, martèlent qu’elles « aimeraient avoir simplement plus de temps pour s’occuper des résidents qui demandent de plus en plus de temps car le public accueilli est de moins en moins autonome ».

Les revendications des grévistes sont concrètement les suivantes : des effectifs soignants nécessaires à une nouvelle organisation, 20 jours de RTT (comme pour l’encadrement), correspondant à une durée de travail quotidienne de 7 h 48, les journées continues pour tous ( c’est-à-dire pas de coupures), le temps de repas comptant dans le temps de travail, la reconnaissance des heures supplémentaires, et le respect et la reconnaissance du travail accompli.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche