Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 22:59

le groupe hospitalier Vitalia, qui détient les cliniques de Vichy et Montluçon, a introduit dans ses établissements privés un forfait administratif non obligatoire de ...
www.lamontagne.fr/.../imbroglio-entre-la-cpam-et-les-clinique...

Le point PSE
Le JSL
M.Augey, directeur des ressources humaines de Vitalia, et Jany Rulfo, directrice de La Roseraie, rencontraient les représentants du personnel ce vendredi ...

L'actu de ma commune
Le JSL
Toujours salarié du groupe Vitalia, le personnel n'a d'autre choix que de patienter et ... Car si le groupe Vitalia s'était engagé à soutenir son personnel, ...

 

La polyclinique d'Auch épinglée   

 

 

La Mutualité française dénonce le forfait optionnel de la clinique auscitaine.

Le groupe Vitalia a repris l'ancienne clinique Carlier en 2007.

Le groupe Vitalia a repris l'ancienne clinique Carlier en 2007. (ph. archives ph. B./ « sud ouest »)

Le président de la Mutualité française de Midi-Pyrénées est en colère. Pierre-Jean Garcia ne cache pas son courroux.

La Mutualité française Midi-Pyrénées dénonce le « forfait administratif » pratiqué par la Polyclinique de Gascogne à Auch, l'ancienne clinique Carlier, reprise par le groupe Vitalia en 2007. Il s'agit d'un forfait de 9 euros proposé au patient lorsqu'il remplit les documents d'inscription. Sur la feuille qui lui est présentée, le patient peut choisir, en cochant une case, une chambre individuelle ou pas, de bénéficier de la télévision ou pas et… de payer 9 euros, ou pas. Il s'agit du forfait administratif. Il est totalement optionnel.

Selon la Mutualité française, cette pratique serait « illicite ». Elle aurait déjà alerté la direction de la Polyclinique à ce sujet « il y a six mois » précise Pierre-Jean Garcia, président de la Mutualité française de Midi-Pyrénées. « Avant, ce forfait était obligatoire, maintenant il est optionnel, censé couvrir d'éventuels services ».

« C'est cynique »

La Mutualité française regrette que « malgré le rappel à la loi adressée par la Caisse nationale de l'assurance-maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) sur cette pratique, qu'elle a elle-même jugée ''illicite'' en août dernier, les usagers du Gers et du Tarn continuent à se voir systématiquement soumettre la proposition de paiement d'un forfait administratif de 9 euros, au motif que ce dernier resterait optionnel. » Il y a six mois, le Collectif interassociatif sur la santé a porté plainte auprès de la CNAMTS.

Pour Pierre-Jean Garcia, « c'est cynique. Dans les autres établissements, ces services sont gratuits. La plupart des patients, très souvent âgés, cochent la case et paient. C'est fort de café ! Dans un contexte où l'on veut remettre de l'offre de soins de proximité, surtout en zone rurale, il faut raison garder. » Pierre-Jean Garcia est d'autant plus outré que « la Polyclinique profite de son monopole gersois dans plusieurs spécialités, comme l'urologie, pour se permettre une telle pratique. »

De son côté, Xavier Boutin, directeur général adjoint du groupe Vitalia, propriété du fonds d'investissement américain Blackstone qui gère la Polyclinique de Gascogne, explique que ce forfait « couvre deux catégories de prestations qui prennent du temps administratif. Par exemple, la relation entre les patients et leur complémentaire santé car beaucoup arrivent à la clinique sans leur contrat de mutuelle. C'est donc le personnel qui téléphone à la mutuelle pour se faire faxer le contrat et dire au patient ce qu'il va payer. Autre prestation, l'organisation de la suite de l'hospitalisation : trouver un véhicule sanitaire pour emmener le patient faire des analyses par exemple ou trouver une place dans un établissement de suite. Pour nous, ces démarches ont un coût. En face de cette dépense, nous avons mis une recette. Ce forfait est plus élevé dans d'autres groupes concurrents. Il n'est pas du tout illicite. Ce qui serait illicite, c'est qu'il soit obligatoire. »

La Mutualité française Midi-Pyrénées « exige » la suppression de ce forfait et « invite les usagers à ne pas payer cette prestation facultative ».

Auch    

 

Partager cet article

Repost0
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 07:34

Médi-Partenaires ajuste son périmètre - Capital Finance - Les Echos
Soutenu par LBO France et par Equistone Partners Europe, depuis 2007 (cf. n° 829), l'exploitant de cliniques Médi-Partenaires a profité de ces dernières ...
capitalfinance.lesechos.fr/.../medi-partenaires-ajuste-son-perim...

Partager cet article

Repost0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 07:30

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 23:03

Pour rappel, les tracts sont disponibles sur le site fédéral : http://www.sante.cgt.fr/Journee-de-greve-dans-la-Fonction,763

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 07:30

http://www.maisonderetraitedefrance.com/87/chalus/presentation.htm

http://limousin.france3.fr/2013/01/24/la-directrice-de-la-maison-de-retraite-de-chalus-mise-en-examen-pour-harcelement-moral-187509.html

 

L'Agence Régionale de Santé indique ce soir qu'elle est suspendue provisoirement de ses fonctions.

Dans un communiqué, l'ARS annonce que la mise en examen a été prononcée le 16 janvier dernier.
L'Agence indique également qu'elle a pris des dispositions pour garantir le bon fonctionnement des EHPAD de Châlus mais aussi de Nexon que dirigeait conjointement la directrice accusée de harcèlement moral.

 

 

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 07:36
medic -5% orpea -6% déjà | KORIAN
risquent de se précipiter et les acheteur en srd risquent de couper leurs positions perdantes. automate qui s'active... Auj. à 09:46. gerardsb ...
www.boursorama.com/forum-korian-medic-5-orpea-6-deja-4...

encadrement des tarifs...? | KORIAN
comme cela coute cher , un bon nombre de familles se tournent vers les pays limitrophes plus à l'est... bien moins cher. Comme en plus il y plus de femmes que ...
www.boursorama.com/forum-korian-encadrement-des-tarifs-4...

Denis Lantoine vous a répondu en direct
Bourse Les Echos
Ce matin, CM-CIC déclarait ainsi dans sa note matinale que Korian serait le ... Elles sont au nombre de quatre : Orpéa, Medica, Korian et Le Noble Age. bob: ...
Les maisons de retraite chutent en Bourse
Le Figaro
Les leaders cotés du secteur Orpea, Korian ou Medica sont collectivement sanctionnés, cédant jusqu'à 5 %, alors que la ministre chargée des Personnes âgées ...
Le secteur de la dépendance dévisse : craintes d'un encadrement ...
Zonebourse.com
Orpea (-6,7% à 30,35 euros), Medica (-6,31% à 13,82 euros), Korian (-4,10% à 13,80 euros) ou encore Le Noble Age ( - 3,27% à 11,25 euros) dévissent à ...

 

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 07:38

PARIS, 26 janvier (Reuters) - La ministre chargée des personnes âgées et de l'Autonomie souhaite que la future loi sur la réforme de la prise en charge de la dépendance, promise par François Hollande pour cette année, soit l'occasion d'"agir" sur les tarifs des maisons de retraite et envisage leur encadrement.

"Il y a une telle différence entre la pension moyenne des Français et le coût d'un établissement. Pour les classes moyennes, c'est inaccessible", déplore Michèle Delaunay dans une interview publiée samedi par Le Parisien.

"Il faut agir sur les tarifs, les coûts et les aides de l'Etat", dit-elle, ajoutant : "On va réfléchir à la façon d'encadrer les loyers dans les maisons de retraite comme l'a fait Cécile Duflot pour les logements".

Pour la ministre, il s'agit de faire en sorte que les établissements ne puissent plus "augmenter à l'envi le coût d'une chambre à la relocation". Elle envisage aussi de "plafonner les prestations facturées aux résidents à travers des conventions".

Michèle Delaunay annonce enfin la mise en place d'un site détaillant "tous les prix pratiqués partout".

François Hollande a annoncé vendredi que la loi sur la dépendance serait prête d'ici fin 2013 tout en restant muet sur son financement. "Nous devrons trouver les recettes qui seront celles de la solidarité, mais nous ne pourrons pas aller plus vite que ce que nos finances nous permettent de faire", a-t-il dit.

Priée de dire si l'allocation personnalisée d'autonomie serait augmentée, la ministre a répondu qu'elle serait "revisitée". "Ce ne sera pas forcément une revalorisation, peut-être une meilleure redistribution", a-t-elle déclaré.

Environ 1,2 million de personnes bénéficiaient de l'APA fin 2011, pour un coût total supérieur à 5 milliards d'euros pris en charge à près de 70% par les départements. Selon les prévisions, le nombre de bénéficiaires devrait atteindre 1,6 million d'ici 2025. (Yann Le Guernigou, édité par Hélène Duvigneau).

http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/infos-conseils-valeurs/infos/france-vers-un-encadrement-des-tarifs-des-maisons-de-retraite-844065.php

 

http://www.leparisien.fr/societe/dependance-des-seniors-delaunay-veut-agir-sur-les-tarifs-des-maisons-de-retraite-26-01-2013-2514285.php

                

La ministre chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie veut que la réforme sur la dépendance agisse sur les tarifs, les coûts et les aides de l’Etat aux maisons de retraite.

La ministre chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie veut que la réforme sur la dépendance agisse sur les tarifs, les coûts et les aides de l’Etat aux maisons de retraite. 

                                             

Ancien médecin des hôpitaux et ex-députée de Gironde, Michèle Delaunay, ministre chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie,
milite pour une transparence des coûts d’hébergement dans les maisons de retraite. Dans une interview au «Parisien» - «Aujourd'hui en France», elle dit vouloir encadrer les loyers, trop élevés pour «les classes moyennes».

 

 


François Hollande annonce une loi pour fin 2013… Enfin ?
MICHÈLE DELAUNAY. C’est gravé dans le marbre et j’en suis soulagée. Cette réforme aura un coût mais le l’a promis, ce sera fait. Il a aussi précisé que cet effort sera étalé sur le quinquennat pour tenir compte de l’état de nos finances. On va enfin agir sur le coût de la maison de retraite! Il y a une telle différence entre la pension moyenne des Français et le coût d’un établissement… Pour les classes moyennes, c’est inaccessible. Peut-on continuer à laisser des personnes très âgées seules chez elles pour des raisons financières ou accepter qu’un âgé sorte d’une maison de retraite parce que personne ne peut plus payer?

Comment allez-vous faire ?
Il faut agir sur les tarifs, les coûts et les aides de l’Etat. On va réfléchir à la façon d’encadrer les loyers dans les maisons de retraite comme l’a fait Cécile Duflot pour les logements. Les établissements ne pourraient plus augmenter à l’envi le coût d’une chambre à la relocation. Et aussi à plafonner les prestations facturées aux résidants à travers des conventionnements. On a un devoir de transparence : les familles sont perdues et se font rouler sur les frais cachés. Nous mettrons en place un site qui détaillera tous les prix pratiqués partout, y compris ce qu’on paye « en plus » : coiffeur, eau minérale, protections… Cela peut enfin passer par des aides à l’investissement ou la mutualisation des frais des établissements : un directeur pour trois, des achats groupés… Dans l’Essonne, ça .

L’allocation personnalisée pour l’autonomie sera-t-elle augmentée ?
On va la revisiter. Ce ne sera pas forcément une revalorisation, peut-être une meilleure redistribution. En tout cas, je ne suis pas favorable à ce qu’on la récupère sur la succession. Pour une vieille personne, se dire « si je profite de cette aide, j’impute la succession de mes enfants », c’est une torture.

Mais 87% des Français souhaitent vieillir chez eux…
La loi en tiendra compte. On sait déjà que 80000 logements vont être adaptés dans les cinq ans. L’idée est de faciliter les aménagements, les petites installations de domotique. On souhaite aussi soutenir les aidants via des congés spécifiques : un salarié dont la maman a besoin d’aide le midi pourra obtenir l’aménagement de son temps de travail ; créer des structures de répit qui permettent aux aidants de souffler en accueillant la personne âgée. Il y a de gros besoins et de grosses différences territoriales. Je souhaite enfin élargir l’offre de « domiciles ». Il doit y avoir une alternative entre rester chez soi et entrer en maison de retraite. Des lieux où l’on est chez soi, très entouré.

Le président évoque la responsabilité individuelle. Incite-t-il à prendre une assurance ?
Pas du tout. Le président évoque les baby-boomers qui ne vont sans doute pas attendre pour anticiper leur vieillissement, prendre pour eux-mêmes les bonnes décisions… On peut vieillir et préparer les choses positivement. L’assurance privée, nous ne comptons pas sur elle. Il n’est pas question de l’interdire… ni de s’interdire de l’encadrer. Il n’est pas normal que des personnes payent 100 € par mois pendant des années pour se voir attribuer 100 € le jour où ils sont dépendants…

 

 

Le Parisien

 

 

 

  • 51040d41b780a 26/01/2013 - 18h07

    Il faut créer un cinquième risque point barre. Si ce n'est pas fait une seule solution l'assurance privée. Le gouvernement n'a pas les sous donc rien ne sera fait. On va encore oublier les classes moyennes. Ce gouvernement est nul. Il ne tiendra pas 5 ans. Alors la fin en asile voilà ce qui vous attend si vous ne payez pas.

  • Martin 26/01/2013 - 15h31

    Ce sont les familles qui sont d'abord responsables des couts en maison de retraite, se plaignant du manque de personnel, puis l'Etat qui veut en faire des centres gériatriques pour surtout ne pas les voir à l'Hopital . La viellesse, autrement dit la dépendance , est elle une maladie ? Non. Alzheimer, maladie, ou viellissement du cerveau ? Le reste à charge est cependant trop important. Un Francais paiera 1300 € en Belgique, et paierait 1900€ en France pour la même chose. La secu belge est plus généreuse de la différence. Il n'y a pas plus concurrentiel que le secteur des mdr où s'affrontent le secteur public, associatif, et commercial. Déjà maltraitantes, les Mdr vont passer maintenant pour des arnaqueuses, tout celà parce que les familles subissent la charge. Il y tous les jours de très belles choses qui se passent ds ces maisons. La première maltraitance c'est la maltraitance institutionnelle, cad par manque de moyens financiers. Alors vive la réforme annoncée !

  • vérité pas bonne a dire on dirais 26/01/2013 - 15h12

    En réponse @tatie A. Il ne peut pas, il sait que le frère de sarko, fait de l'argent dans se genre d'établissement.

  • alain 26/01/2013 - 15h09

    Avant de parler ou de râler surtout renseignez vous. Vous confondez maison de retraite commercialeS et celles du secteur public et associatif Comment comparer une société de maison de retraite cotée en bourse qui cherche la rentabilité du capital investi et une structure associative qui ne recherche que l équilibre financier En lisant les posts publies j aimerais que l on m explique comment réduire le prix des hébergements tout en augmentant le personnel? Par ailleurs renseignez vous sur les moyens de financer son hébergement en maison de retraite Il existe de nombreuses structures habilitées à l aide sociale et si la famille ne peut payer le résident conservé 10% de sa retraite le reste étant payé pas des apl l apa et différentes aides sociales Arrêtez de dénigrer ce secteur car il existe bon nombre de solutions.

  • tatie A 26/01/2013 - 11h18

    tiens !!!! le retraité et grand défenseur sarkozyste Bayard ne commente pas ???

  • stewwy 26/01/2013 - 11h13

    très bien monsieur delaunay, baissé les tarifs des maisons de retraite car il y en a qui se gavent sur le dos des personnes agées dépendantes et sur leur famille et ce n'est pas normal et puis svp oublié la baisse de 0,3 pour cent sur nos petites retraites au 1er mars prévue justement pour financer la dépendance

  • curtis 26/01/2013 - 10h46

    Maltraitance Abandon Laisser aller Insuffisance de personnel Si vous dominuez les tarifs ce sera pire

  • 510389b6020bb 26/01/2013 - 08h45

    C est hallucinant le prix des maisons de retraite. Ma maman a la maladie d alzheimer et elle était arriver a un stade que l on devait rester avec elle 24/24. Mon père qui prend de l âge aussi n en peut plus, mais les tarifs en France sont Exhorbitants!! 3000. 3500 euros par moi hors frais supplémentaires et il n y avait aucun luxe. Comment faire avec les salaires moyens ou de petites retraites????? Messieurs les politiciens, penchez vous sur le problème car d ici quelques années cela va être un problème très grand avec le vieillissement de la population. Pour mon cas, nous avons mis ma mère dans une maison de retraite au Portugal, 1000 euros par moi frais compris. Certes c est loin, j y vais une fois par mois la voir, mais elle y est bien et l équipe est humaine avec nos petits papis mamies!!!

  • gera 26/01/2013 - 08h42

    L'idée de la loi 1901 ,association sans but lucratif mais bien encadrée est une très bonne idée.Ainsi,les maisons privées commerciales verront leur " clientèle" se diriger vers ces nouvelles structures et mourront de leur belle mort.De plus aucun impact sur l'emploi,les personnels se dirigeant vers ces assos.Enfin,compte tenu de ce qui precède,les structures immobilieres privées seront reprises à moindre cout.A creuser!

  • pasqui91 26/01/2013 - 08h22

    il faut aller en Tunisie où il y a de véritables prestations et cela à un cout bien moins élevé qu'en France 1300 euros/mois,une de mes tantes dépendante y séjourne et sa retraite suffit à régler le séjour.Le seul inconvénient c'est que l'on ne peut pas y aller tous les week end pour la voir,seulement une fois par trimestre,mais cela lui convient également car les services proposés et le dévouement du personnel sont à la hauteur de ses attentes.

           

 

          
 

 

 

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 22:54

http://www.lawinfrance.com/articles/Paul-Hastings-conseil-de-Medica.html

Paul Hastings a conseillé Medica France dans le cadre de la réalisation d’une opération de sale & lease-back de 131 millions d’Euros sur 12 ans. Cette opération a pris la forme de contrats de crédit-bail signés avec un consortium de banques dont le chef de file est Natixis Lease. Medica cède ainsi les murs de 15 Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), représentant environ 1.100 lits, tout en conservant une option de rachat sur ces actifs.

Acteur historique de la prise en charge de la dépendance en France et en Italie, le Groupe Medica intervient sur deux secteurs d’activité, le secteur médico-social, avec notamment des Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) et le secteur sanitaire, avec des établissements de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) ou des établissements psychiatriques. Avec un chiffre d’affaires en hausse de 16,1% à 349 millions d’Euros (au 30.06.12), le Groupe Medica est un des leaders du secteur.

Intervenants de l’opération :

  • Conseil juridique : Paul Hastings – David Lacaze, associé, et Isabelle Augais-Mariani ainsi que Maître Marc Friedrich, notaire
  • Conseil financier : Easton Corporate Finance

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 17:24

Une revendication Cgt enfin satisfaite !

La loi de finances rectificative pour 2012, parue au Journal Officiel du 30 décembre dernier, vient d’instaurer un crédit d’impôt, en lieu et place de la réduction d’impôt sur les cotisations syndicales.

Tous les salariés, même non imposables, bénéficieront d’un crédit d’impôt... pour les cotisations syndicales.

Jusqu’alors l’adhésion à une organisation syndicale donnait droit à 66% de réduction d’impôt, mais à condition d’être imposable. Une injustice !

La Fédération des Services Publics a intégré, depuis plusieurs années, cette revendication dans son mémorandum.

Cela rétablit donc une égalité de droit entre salariés. Ce crédit d’impôt, à hauteur de 66% des cotisations, sera applicable dès la déclaration des revenus 2012.

Son bénéfice est subordonné à la condition de joindre un reçu syndical à la déclaration des revenus papiers. Ceux qui enverront leur déclaration par voie électronique en sont dispensés, mais devront le conserver en cas de contrôle.

En 2013, se syndiquer à la Cgt donnera droit à un crédit d’impôt.

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 07:25
   
Comité d'Entreprise
21 février à 09:00
Issy-les-Moulineaux, à Issy-les-Moulineaux              
Visite du CHSCT à la Mapi de Rueil
14 février à 09:00
                                                       
        

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche