Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 07:21

http://www.midilibre.fr/2013/03/26/greve-a-la-maison-de-retraite-de-cazouls-sur-fond-de-35-h,667049.php

Ca coince à la maison de retraite.
Ca coince à la maison de retraite. (PIERRE SALIBA)                         

La direction remet un cause un accord jugé illégal.

Ce mercredi, l’Ehpad (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) Simone-de-Beauvoir, à Cazouls-les-Béziers, risque de tourner avec un personnel réduit. Les syndicats FO et CGT ont déposé, hier, un préavis de grève pour protester contre la révision du protocole des 35 heures, par le directeur de l’établissement, Claude Fogel, nommé en septembre 2012.

Pas valide en droit

"J’ai fait un audit classique sur la situation de l’établissement et je suis tombé sur des choses qui me gênaient", explique le directeur.Contrairement aux syndicats, qui s’appuient sur un accord des 35 heures signé dix ans auparavant avec l’ancien directeur, il estime que ce protocole n’est pas valide en droit : "Il n’a pas suivi les chemins obligatoires de débat et de contrôle, validés in fine par le préfet. En tant que fonctionnaire, je suis tenu de faire respecter les lois de la République."

"67,5 jours de congés"

Mais là où le bât blesse, c’est sur le calcul des congés impartis. S’il ne revient pas sur la légitimité des 25 jours de congés annuels, le forfait de dix jours pour les jours fériés travaillés et les cinq jours de congés supplémentaires quand ils sont pris hors saison ou fractionnés, il conteste la légitimité de jours de repos compensatoires (en cas de dépassement d’horaires) : "Au lieu des 9,5 jours de RTT, les gens s’en sont octroyés davantage alors qu’ils ne reposent sur aucun travail excédentaire avéré." Et de pointer du doigt un tableau : "Quand certains en arrivent à 67,5 jours de congés par an, cela m’interpelle."

Des groupes de travail

Il a donc mis en place des groupes de travail dans lesquels figurait un représentant de chaque service, jour, nuit, ménage, infirmiers. "Afin de retravailler le présentéisme et de mieux redistribuer la ressource humaine". Aucune présence de syndicalistes. "Car ce n’était pas le lieu pour les négociations, elles auront lieu ensuite, la porte est ouverte mais cela se fera dans la mesure des disponibilités financières, il n’est pas question d’impacter sur le prix de la journée qui incombe aux résidents." (NDLR : le reste étant financé par la sécurité sociale et le conseil général, dans le cas de cet établissement public autonome, contrôlé par l’agence régionale de la santé).

Le directeur ne rétablira pas en tout cas l’ancien régime : "La nouvelle grille de congés permet de dégager quatre équivalent-temps plein, donc de mieux s’occuper des résidents et de poursuivre, voire d’augmenter le taux déjà excellent de 0,76 personnel par résident."

La nouvelle grille doit être appliquée dès le mois d’avril.

 

10 réactions
  • Les + récentes
  • Les + anciennes
  • Les + populaires
lagoona
le 27/03/2013, 14h18

Question à l'ARS (agence régionale de santé)
Pourquoi avoir choisi un directeur en fin de carrière qui nous coûte la peau du c...?
Midi libre quand vous dites que la porte est ouverte, elle est ouverte pour vous mais pas pour le syndicat et le personnel. Vous trouvez normal qu'un directeur s'enferme a clé dans son bureau car il en a marre de voir défilé le personnel?
Merci a vignes pour son commentaire de soutien.

Alertez
Répondre à lagoona
vignes
le 27/03/2013, 13h41

c'est inamissible de la façon donc on traite les salaries Mr faugel j'en parle en connaissance de cause vous avez était directeur de st chinian n'ayez pas la mémoire courte Mr le maire surtout ne faite pas de promesse que vous ne tenez pas les cazoulins et cazoulines sans lassent de vos bonne parole et va sans suivre les écoles vous allez avoir des négociations a entreprendre en tant que délégué syndical de la cgt maire de cazouls conseillez général

bravo a c'est salaries de la maison de retraite qui luttent ne perdez pas l'espoir

on dit tôt ou tard la route tourne c'est le cas aujourd'hui je vous souhaite beaucoup de courage

Alertez
Répondre à vignes
sarbacane
le 27/03/2013, 14h11

En français,au fait ça veut dire quoi????

Alertez
STUPIDITE
le 27/03/2013, 09h13

MD informez vous des 2 cotés avant rédiger votre article. Le problème ne vient pas que des congés! L'organisation est un vrai bordel dans cette maison de retraite, normal nous n'avons pas d'infirmière cadre! et Mr le Directeur ne comprend rien aux soins! Y'a des personne âgées qui ne déjeune même pas car le personnel qui doit s'en occuper arrive qu'a 10h30 ou des fois ils ne sont même pas lavés! vous trouvez ça normal!!!!! et plein d'autres choses. Ce qui compte dans cette maison de retraite c'est qu'elle BRILLE pour que les gens qui y rentre est une bonne impression.
Après parlons de notre chers MR le Maire du village qui a dit y'a 4 ou 5 ans pour faire virer l'ancien Directeur
" Nous ne laisserons personnes de coté" combien de personnes on étaient viré depuis dans cette Maison de retraite?
ou il a dit aussi
" c'est inacceptable de se voir refuser un crédit immobilier car ça fait des années qu'on est en CDD " le problème se reproduit encore aujourd'hui et ça a pas l'air de vous faire réagir en fait ce n'était que des belles PAROLES, paroles, paroles.....
ENFIN....
Quand vous dites MD qu'un groupe de travail a était fait avec un représentant de la nuit c'est faux, le travail de nuit ils s'en foute pas mal d'ailleurs avec ce nouveau changement la nuit n'aurons plus comme week end un dimanche tous les 15 jours (NORMAL) on a une vie de famille mais ca aussi on s'en fou pas mal!
La nuit ils sont 2 pour 60 résidents et ils devront passer une autolaveuse dans les ...

Alertez
Répondre à STUPIDITE
sarbacane
le 27/03/2013, 18h31

STUPIDITE,a vous lire,on est en droit de penser que cette maison de retraite est dangereuse a tout les points de vue.Hé Bé....!!!!!!!

Alertez
raleur 34
le 27/03/2013, 08h10

combien de congé et de salaire pour le directeur pour rester 35 heures dans son bureau alors que le personnel depassant défois 10 heures d' amplitude travail et ce n' importe quel jour (semaine week end et férié ) pour un salaire de merde. De plus le cumul des emploi en CAE ou contrat courte durée comme ca pas besoin d' embaucher des CDI AVEC PERSONNE QUALIFIER , ou alors les coupés qui ne permette pas la bonne prise en charge de nos ainés.à méditer

Alertez
Répondre à raleur 34
sarbacane
le 27/03/2013, 18h22

De toute façon, depuis que le monde est monde,il y aura toujours les planqués et les sous fifres,et là personne n'y peu rien,et surtout pas tout les donneurs de leçons..!!!

Alertez
Nan34
le 27/03/2013, 07h52

premier commentaire inutile quand vous aurez travailler dans une maison de retraite et qu on vous donnera plus de travail avec moins de temps alors la vous pourrez dire quelque chose mais n oublions pas que ce ne sont pas des machines mais des personnes agées, si votre mére ou pére se retrouvait dans un établissement qui ne permet pas de relationnel vous seriez le ou la premiére a ralé !!!!!

Alertez
Répondre à Nan34
CASAOLEIS
le 27/03/2013, 06h53

le mieux c'est qu'ils payent les employés et qu'ils restent chez eux

Alertez
Répondre à CASAOLEIS
vignes
le 27/03/2013, 13h50

vous n' avez jamais du travaille dans ce milieu la pour faire cette réflexion stupide ??????????

Alertez

 

Partager cet article

Repost0
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 23:15

19/03/13 - 16h19 - HOSPIMEDIA |

Pour pallier l'accroissement des passages aux urgences de 43 000 à 60 000 sur ces cinq dernières années, l'hôpital privé d'Antony dans les Hauts-de-Seine, établissement qui relève du groupe Générale de Santé, vient d'achever l'extension de son service : augmentation du nombre de boxes d'accueil de 10 à 15 et de la capacité en lits d'hospitalisation de très courte durée de 6 à 11; doublement des places (de 1 à 2) dans la zone de prise en charge des urgences vitales; renforcement des effectifs. Comme le précise Générale de Santé dans un communiqué, la zone d'accueil et d'attente des urgences sera rénovée l'été prochain pour "assurer une meilleure gestion des flux".

Par ailleurs, cet agrandissement des locaux doit permettre de renforcer le circuit court pour les prises en charge moins lourdes et de centraliser, en un même lieu, les urgences gynécologiques et générales. En outre, une permanence des soins en nuit profonde pour l'urologie va voir le jour à compter d'avril. L'établissement francilien, qui affiche le troisième service d'urgences privé d'Île-de-France, prévoit également de renforcer son activité de prise en charge des pathologies de la main par le biais d'un dossier SOS Main actuellement en cours d'examen. Enfin, une filière de télémédecine avec l'hôpital Bichat de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP, Paris 18e) va être mise en place pour le suivi des Accidents vasculaires cérébraux (AVC).

 

 

GENERALE DE SANTE : Extension majeure du service des urgences à l ...
COMMUNIQUÉ DE PRESSE Antony, le 19 Mars 2013 HÔPITAL PRIVÉ D' ANTONY EXTENSION MAJEURE DU SERVICE DES URGENCES Depuis le 5.
www.zonebourse.com/.../GENERALE-DE-SANTE-Extension-...
     

Partager cet article

Repost0
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 22:29

http://www.agevillagepro.com/actualite-9555-1-politique-vieillesse-trois-rapports-vieillissement-societe-quel-financement.html

 

 

 

 

 

Annie de VivieLe premier Ministre a reçu la semaine dernière trois rapports qui convergent vers la nécessité de faire évoluer notre société et de l'adapter aux enjeux du vieillissement.

Habitat, logement, prévention, technologies, de nombreuses pistes ont été soulevées.

Un point majeur n'a pas été abordé : l'argent.

Certes, la situation des finances publiques n'est pas au beau fixe tant du côté de l'Etat que des collectivités locales qui sont largement sollicitées (APA : Allocation personnalisée d'autonomie, EHPAD : établissements pour personnes âgées dépendantes, soutiens des services à domicile...).

La question du financement des retraites revient dans les priorités du Chef de l'Eat.
L'espérance d'une croissance économique re-mobilisante pour les finances n'est pas prévue à l'horizon en 2013, peut-être 2014.
Aussi Michèle Delaunay, ministre chargée des personnes âgées et de l'autonomie, modère son enthousiasme quant à son projet de loi "autonomie" pour la fin d'année, le début d'année prochaine, "selon la situation économique de notre pays".

Pendant ce temps, le "reste à charge" des personnes âgées, fragilisées, malades, ayant besoin d'aides et de soins, tant à domicile qu'en établissement, est trop lourd au regard des retraites moyennes (2200 euros en moyenne par mois pour une chambre en EHPAD).
L'obligation alimentaire qui pèse sur les proches est aujourd'hui jugée archaïque.

Et notre pays propose toujours des prestations différentes entre les personnes handicapées de moins de 60 ans (qui peuvent percevoir la PCH (Prestation de compensation du handicap) et les plus de 60 ans qui peuvent bénéficier de l'APA (allocation personnalisée d'autonomie), moins avantageuse, et attribuée différemment d'un département à l'autre.

Les enjeux financiers sont importants pour les années à venir mais pas insurmontables (de 3 à 10 milliards d'euros). Rappelons que près de 30 milliards du fonds publics sont déjà mobilisés (aides aux soins via la Sécurité Sociale, aides à l'hébergement, au logement, APA...), sans compter le "reste à charge" financé par les vieilles personnes et leurs proches (une meilleure organisation de la filière des aides et des soins pourrait optimiser ces crédits).

Le recours à l'assurance dépendance individuelle ou collective (via les entreprises) revient dans les discours gouvernementaux.

Or les experts expliquent que ce recours à l'assurance privée ne pourra agir qu'en complément d'un socle de solidarité nationale qui a toujours besoin d'être renforcé, clarifié avec un vrai outil d'évaluation de l'autonomie (stable, complet, national, opposable), des filières d'aides et des établissements identifiés, labellisés, des "référents professionnels" visibles qui évaluent, orientent, coordonnent les situations complexes.

Un vrai sujet de société qui ne pourra pas être constamment repoussé au risque d'épuiser et de désespérer chacun d'entre nous qui avançons aussi en âge.

 

 

Annie de Vivie, fondatrice d'Agevillage.com
mis à jour le 18/03/2013

Partager cet article

Repost0
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 22:27

http://www.agevillagepro.com/actualite-9557-1-ehpad-halte-au-feu-tribune-des-syndicats-de-medecins-coordonnateurs.html

 

 

Après la comparaison des EHPAD avec les camps de concentration proférée par Bernard Pradines au cœur de l’été 2012, après les accusations de l'académie de Médecine sur la fin de vie en EHPAD en décembre de la même année, voici que Jean-Marie Delarue demande à contrôler les EHPAD en ce qu'ils seraient des lieux de privation de liberté !

Une nouvelle fois, sans réflexion ni connaissance du sujet, une officine du bien penser prend la pose au mépris des professionnels qui au quotidien dans les dix mille et quelques EHPAD de France tentent de respecter, et de faire respecter, la volonté souvent chancelante de personnes très âgées.

En tant que responsables de la qualité des soins au sein de nos établissements, nous ne pouvons pas rester sans réagir quand la compétence et le dévouement de nos collaborateurs, soignants et aidants, sont ainsi foulés aux pieds.

Nous, médecins coordonnateurs, généralistes ou gériatres, sommes les premiers à savoir, puisque nous examinons ces personnes avant leur entrée, que l’admission dans un EHPAD se fait en situation de non choix. Ce qui enferme ce n’est pas la structure mais la maladie !

En effet personne ne choisit d’être dépendant, vieux, atteint de maladie de la mémoire, incapable de se suffire à soi même, isolé faute de famille, ou dans l’impossibilité d’être hébergé ou aidé par des proches qui ne le désirent pas, ne le peuvent pas, et dont ce n’est pas forcément la vocation.

Nos EHPAD sont, dans l’immense majorité des cas, la moins mauvaise solution possible et les personnels savent le plus souvent y rendre la vie, à défaut de riante, en tous les cas, chaleureuse, humaine et décente.

Les troubles du comportement de bon nombre de ces personnes atteintes de maladie de la mémoire obligent à organiser leurs lieux de vie afin de limiter les accidents. Et notre société savante a élaboré dès 2007, avec les autorités de contrôle, des recommandations de bonne pratique concernant la liberté d’aller et venir en maison de retraite.

Quand les autorités de tarifications et de contrôle, Etat et Conseil Général, dans le cadre des conventions tripartites en EHPAD, refusent le financement d'une présence spécifique soignante 24h/24 et notamment la nuit, dans une unité Alzheimer, quand le décès de résidents fugueurs fait la une des journaux, comment faire appliquer ces recommandations en évitant les dérives sécuritaires ? Si Mr le Contrôleur Général des « Prisons » a des idées, nous sommes preneurs.

Et depuis longtemps ces autorités valident ces situations où l’on fait porter des bracelets GPS, où l’on sécurise les issues par des portes codées, où l’on réduit l’accessibilité des ascenseurs, de la rue, en un mot des lieux dangereux pour des personnes qui se perdent, sont rapidement paniquées et incapables de gérer la situation.

Si l’on devait retirer quelque chose de positif du propos de Monsieur DELARUE, ce serait effectivement que le législateur se penche sur la question, et ne laisse plus planer sur les établissements en charge de ces personnes la double menace d’une inculpation pour séquestration quand ils protègent la vie de ceux qui leurs sont confiés, et de mise en danger de la vie d’autrui quand ils les laissent déambuler.

Qu’on se rappelle les résultats de l’antipsychiatrie qui, en réduisant les places d’accueil pour les personnes malades, a été à l’origine d’une catastrophe sanitaire. Depuis, nos trottoirs, et mêmes nos prisons, « accueillent » nombre de malades psychiatriques graves que cette réforme a transformés en SDF et/ou en délinquants.

Faut-il, au nom d’une pureté éthique irréfléchie, née d’une réaction et non d’une réflexion, que les vieillards aux multiples déficiences, dépendants et fragiles subissent le même sort ?

Si les détracteurs systématiques de nos établissements obtiennent – comme les tenants de l’antipsychiatrie en leur temps - l’adhésion de nos gouvernants, bon courage à eux pour mener cette « courageuse campagne de salubrité ». Mais qu’ils ne comptent pas sur les personnels des futurs ex EHPAD pour les y aider.

Si en revanche la raison l’emporte et que le chœur des pousseurs professionnels de cris d’orfraie se tait, nous serons les premiers, avec tous nos collaborateurs soignants et aidants, à aider les femmes et les hommes de bonne volonté à comprendre ce qu’est un EHPAD, qui sont les personnes qui y vivent, et ce qu’il conviendrait de faire pour améliorer encore et toujours leur situation.

 

 

Michel SALOM, président du SNGC; Philippe MARISSAL, président du SNGIE; Bernard ODDOS, président du SMC-CSMF
mis à jour le 18/03/2013

 

Partager cet article

Repost0
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 23:16

Partager cet article

Repost0
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 15:40

Bonjour,

 

nous tenons à votre disposition sur demande:

 

 -PV CE du 17 janvier 2013
- PV CE du 21 janvier 2013
- CHSCT du 8 fevrier 2013

- CHSCT du 9 janvier 2013
- CHSCT du 19 janvier 2013
- CHSCT du 21 fevrier 2013

 -Notes perso CE du 14 mars 2013
- Notes perso CHSCT 13 mars 2013
- Notes perso négo GPEC du 18 janvier 2013

Partager cet article

Repost0
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 23:12

http://www.boursier.com/opcvm/actualites/news/opvcm-un-gerant-sort-du-secteur-des-maisons-de-retraite-522269.html

 

(Boursier.com) -- Durant le mois dernier, le fonds Portzamparc PME a vendu les titres du secteur des résidences médicalisées, Orpéa et Médica, suite à la création possible d'une réglementation sur les prix, ce qui risque de peser sur les cours dans l'immédiat, bien que la dernière tentative en la matière ait échoué.

 

Nos actionnaires se barrent???????????

 

 

Le groupe Orpéa parti pour reprendre le centre - L Yonne ...
Le groupe Orpéa parti pour reprendre le centre de soins de suite du Petit Pien.
www.lyonne.fr/.../le-groupe-orpea-parti-pour-reprendre-le-ce...
 

Partager cet article

Repost0
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 14:51

http://www.lesitedaurel.com/

Partager cet article

Repost0
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 23:03
 

T1 Meublé EHPAD ORPEA Albertville Ventes immobilières Savoie ...
Dans résidence retraite médicalisée à 500 mètres du centre ville d'Albertville, vds studio meublé de 18 m2. Prestations de qualité : parc ombragé, services ...
www.leboncoin.fr/ventes_immobilieres/443465054.htm?ca...

 

 

Investissez en EHPAD à Nice avec le Noble Age | Ehpad-8
On ne présente plus le Noble Age, spécialiste de la dépendance. Son dernier projet d'EHPAD est disponible à l'investissement sur une localisation recherchée, ...
www.ehpad.com/villa-falicon-noble-age-nouvel-ehpad-au-sol...
       

Partager cet article

Repost0
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 22:18

http://blogs.mediapart.fr/blog/victimes-du-tabac/200313/lor-gris-le-marche-des-vieux-et-lexemple-dorpea

En attendant de mourir , à quoi peuvent bien servir nos vieux ?

Bon, la question est brutale mais dans un esprit de capitaliste elle fait mouche !

La génération "baby boom" est devenue la génération "papy boom" (en tout cas pour ceux qui ne sont pas morts du tabac et de l’alcool),et il y a donc un nombre croissant de retraités dont les revenus sont conséquents ( période des 30 glorieuses) et l’espérance de vie élevée.

Quels secteurs, quelles entreprises profitent de cette manne ?

1)les laboratoires pharmaceutiques (maladies chroniques) et les autres entreprises associées à la santé : pharmacies, vendeurs d’oxygène, taxis/ambulances…

Sanofi est devenue la première capitalisation du CAC 40 sans que personne ne sourcille ! C’est assez incroyable…

2)le secteur du tourisme, pour les plus fortunés et pendant le 3ème âge (« retraités actifs »)

3)les assureurs, les banques qui gèrent un formidable capital !

4)les entreprises d’aide à la personne pour le 4ème âge, encensées en permanence dans les médias car constituant encore un des rares secteurs qui "embauche"

5) les maisons de retraite , les EHPAD pour le 4ème âge

Voilà pourquoi, dans cette société qui ne donne de valeur qu’à l’argent, le néo-utilitarisme s’accommode fort bien de ce qu’il nous reste de solidarité ! On peut même dire que « l’externalisation » de la prise en charge des personnes dépendantes( les familles délèguent la prise en charge de leurs ainés) a généré un formidable marché dont il s'agit de capter les fruits!

Outre le détournement des ressources de la sécurité sociale( essentiellement par les laboratoires pharmaceutiques) les conseils généraux sont mis à contribution pour financer une partie des coûts de la dépendance (APA) qui vont directement alimenter la trésorerie d'un certain nombre de ces entreprises.

Pour chaque heure fournie de "service à la personne", l'entreprise facture 20 euros, paie un smic horaire à son personnel (plus les charges), et le reste c'est dans la poche...

Et oui, si l’on n’a pas encore décidé d’euthanasier tous nos vieux déments et/ou dépendants c’est non pas par morale mais par pur intérêt financier!

Cet or gris est donc l’objet de toutes les convoitises.

Nous allons nous intéresser à une entreprise qui prospère précisément grâce aux vieux !

"La vie continue avec nous""La vie continue avec nous"

ORPEA est un groupe s'intéressant au domaine de la santé du quatrième âge. Il gère une chaîne de maisons de retraite et de cliniques de soins. Ce groupe a été fondé en 1989 par le docteur Jean-Claude Marian.

Depuis, Orpea s’est aggrandie et les profits augmentent chaque année comme le témoigne le graphique suivant (source : zonebourse.com )

Jean Claude Marian est donc fondateur mais aussi lepremier actionnaire, et Yves Le Masne est Directeur Général du groupe.

source: Orpea

 

Quelques autres données financières:

 

Donc si vous avez quelques économies à placer en bourse, Orpea est l’entreprise idéale : profit important, visibilité de la croissance… Bref de l’argent à se faire.

Pendant que chaque vieux paie chaque mois une petite fortune le droit de vivre, ou végéter souvent, se faire maltraiter parfois par un personnel sous-payé et traité comme de la m., (le service à la personne devenant alors un travail de serviteur) vous aurez tout le loisir de profiter de vos dividendes…

En attendant votre tour…

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche