Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 20:25

Après le blog, les licenciements aux Amandiers, à Rueil, à Lyon et j'en passe, les avertissements, les mises à pied et j'en passe encore, la direction de Medica France s'en prend maintenant à notre déléguée syndicale centrale, Cynthia Mouyoumbo (vous me direz ça fait 10 ans qu'ils se la supportent !!!). Une commission d'enquête (excusez du peu !) interne à l'entreprise composée de notre camarade Eric (élu CGT au CHSCT), Madame Devic DRH et Madame Jeandel DG se réunira Vendredi prochain au siège de Medica. Il est reproché à Cynthia d'avoir, au cours d'une réunion de DP à Sarcelles, tenu des propos grossiers et insultants sur Madame Devic, ce que démentent les témoins présents à cette réunion ! Effectivement Cynthia s'est emportée (oui, mais c'est Cynthia !!!) mais toujours en restant dans le raisonnable, ses propos ont-ils étaient mal compris ? (pourtant elle parle fort), volontairement déformés ? C'était peut être le moment de se débarrasser d'elle ! Hi ! Hi ! Mais elle n'est pas seule notre camarade, il y a la cavalerie derrière, et pas n'importe quelle cavalerie ! Alors faudra pas trop l'embêter notre petite sœur, sinon les grands frères vont pas êtres contents, mais pas contents du tout !!!!!!!!!!!

D'ailleurs, j'y pense et si nous aussi, représentants du personnel on faisait aussi une commission d'enquête pour rechercher les responsables de :

-         Les NAO de 2008 qui sont une atteinte à l'équité et à la reconnaissance des employés.

-         Les responsables des sanctions abusives qui touchent un grand nombre des nôtres.

-         Ceux qui augmentent de 3% les résidents, alors que le Synerpa ne le sait même pas.

-         Ceux qui augment de 0,6% le personnel et qui se mettent des millions dans la poche.

-         Ceux qui essayent de nous couler en « pondant » une pseudo représentativité syndicale, des territoires, pleins de trucs dont on ne comprend rien pour essayer de noyer le poisson.

-         Ceux qui portent atteinte à la liberté d'expression en attaquant le blog...

Et la liste est encore longue...

Nous apportons notre soutien entier et sans faille à Cynthia, nous ne laisserons pas faire.

« Tous ensemble...tous ensemble...tous...tous... »

Partager cet article

Repost0
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 20:04

Mon cher Ratman, où es-tu allé « pécho » la liste de diffusion des directeurs et des responsables administratifs ? Parce que depuis 3 jours effectivement ils reçoivent le lien du blog après chaque article posté. Eh ! bien, ils ne sont pas contents à la direction de Medica France, forcément c'est mon adresse mail qui envoie tout ça ! Alors les « experts » informatique du siège m'ont retrouvé (du style Horacio Caine !), (je fais un petit aparté pour ces « experts » mais mon imprimante ne fonctionne toujours pas et ce depuis 1 an, mais bon !)

Dois-je m'attendre à des sanctions, aux foudres de guerres de nos patrons ? Vous me direz, on m'a prévenu, mais moi aussi je préviens, ce n'est pas au chef de cuisine de la MAPI de Chatou qu'ils vont s'attaquer (si toutefois ils attaquent) mais à un webmaster d'un blog syndical (CGT, pour ceux qui ne le saurait pas !) et par là à toute la liberté d'expression de la communauté du net, ça fait beaucoup de monde ! Ce ne sont pas des menaces, loin de là, mais des conseils. Que reproche ton au blog ?

-         Les comptes rendus des différentes réunions ?

-         Les aides juridiques ?

-         Les chroniques de Bruno, qui nous relate poétiquement, les comptes de Medica ? comptes d'ailleurs officiel que l'on peut se procurer dans la presse spécialisé.

-         La vie du groupe ou nous vantons la Wii, ou les rencontres intergénérationnelles ? Choses dont tout le monde se félicite ?

-         L'activité du Synerpa, instance à laquelle je participe ?

-         La grille de classification ?

Je pense que ce que l'on reproche au blog et par la même occasion, à moi, c'est de faire « monter la sauce », mais quelle sauce :

-         Ces honteux NAO ?

-         L'augmentation de la valeur du point de 0,8% décidé par le Synerpa ?

-         Le conflit des Amandiers?

-         Le pseudo dialogue social?

Mais quand la direction se remettra t-elle en cause?

Syndrome Abdel Malik :" c'est pas moi, c'est les autres...les autres..."

  Ce blog c'est de l'information, pas de la cuisine. La liberté d'expression n'est pas une mayonnaise, c'est un droit, donc si dire les choses est de faire monter la sauce, alors nous assumons.

Si le blog ou moi (personne physique et morale pénalement responsable) sont attaqués, c'est toute la communauté du net qui sera attaqué, la liberté d'expression, le droit à l'information.

Je fais confiance à la mesure, au calme, au dialogue, à l'humanisme, à la communication, à la liberté d'expression. Que vive le blog !

Albert Papadacci

Partager cet article

Repost0
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 23:14

Dernière mise à jour le 1er septembre 2008



Sommaire

Synthèse

Chaque syndicat représentatif dans une entreprise ou un établissement de 50 salariés ou plus peut désigner un délégué syndical (DS). Nommé pour une durée indéterminée, le délégué syndical exerce un rôle de représentation du syndicat auquel il appartient et de négociateur de conventions ou d'accords collectifs. Il bénéficie d'une protection particulière en matière de licenciement. Les effectifs sont calculés conformément aux dispositions prévues par le Code du travail.
Le mandat de délégué syndical peut être cumulé avec celui de délégué du personnel, de membre du comité d'entreprise ou du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail.

A savoir

Les dispositions présentées ici sont celles issues de la loi n° 2008-789 du 20 août 2008 citée en référence, laquelle prévoit un certain nombre de dispositions transitoires (voir précisions ci-dessous).

Fiche détaillée

Qui peut être désigné comme délégué syndical ?

Chaque organisation syndicale représentative dans l'entreprise ou l'établissement de 50 salariés ou plus, qui constitue une section syndicale, peut désigner un ou plusieurs délégués syndicaux, parmi les candidats aux élections professionnelles qui ont recueilli au moins 10 % des suffrages exprimés au 1er tour des dernières élections au comité d'entreprise ou de la délégation unique du personnel ou des délégués du personnel, quel que soit le nombre de votants. Les délégués syndicaux sont désignés dans les limites fixées par les articles R. 2143-1 à R. 2143-3 du Code du travail.
S'il ne reste, dans l'entreprise ou l'établissement, plus aucun candidat aux élections professionnelles qui remplit les conditions mentionnées ci-dessus, une organisation syndicale représentative peut désigner un délégué syndical parmi les autres candidats ou, à défaut, parmi ses adhérents au sein de l'entreprise ou de l'établissement. La désignation d'un délégué syndical peut intervenir lorsque l'effectif de 50 salariés ou plus a été atteint pendant 12 mois, consécutifs ou non, au cours des 3 années précédentes.

  • Les noms du ou des délégués syndicaux sont portés à la connaissance de l'employeur. Ils sont affichés sur des panneaux réservés aux communications syndicales. La copie de la communication adressée à l'employeur est adressée simultanément à l'inspecteur du travail.
    Remarques
  • Dans les établissements de moins de 50 salariés, les syndicats représentatifs dans l'établissement peuvent désigner un délégué du personnel , pour la durée de son mandat, comme délégué syndical.

Le mandat de délégué syndical prend fin lorsque cessent d'être réunies l'ensemble des conditions prévues au premier alinéa de l'article L. 2143-3 et à l'article L. 2143-6 du Code du travail, dans leur rédaction issue de la loi du 20 août 2008 citée en référence (voir aussi ci-dessous « Dispositions transitoires »).
En cas de réduction importante et durable de l'effectif en dessous de 50 salariés, la suppression du mandat de délégué syndical est subordonnée à un accord entre l'employeur et l'ensemble des organisations syndicales représentatives.
A défaut d'accord, l'autorité administrative peut décider que le mandat de délégué syndical prend fin.

Quelles sont les missions du délégué syndical ?

Le délégué syndical représente son syndicat auprès de l'employeur pour lui formuler des propositions, des revendications ou des réclamations. Il assure par ailleurs l'interface entre les salariés et l'organisation syndicale à laquelle il appartient.

Mais c'est essentiellement sa fonction de négociateur qui fonde sa spécificité. En effet, le code du travail prévoit que la convention ou les accords d'entreprise sont négociés entre l'employeur et les syndicats représentatifs de l'entreprise.
Le délégué syndical est donc appelé à négocier chaque fois que l'employeur souhaite l'ouverture de discussions en vue de la conclusion d'un accord et, au minimum, lors des négociations annuelles obligatoires dont l'employeur est tenu de prendre l'initiative.
L'une des négociations annuelles obligatoires porte sur les salaires effectifs, la durée et l'organisation du temps de travail, et notamment la mise en place du travail à temps partiel à la demande des salariés.
Cette négociation est l'occasion d'un examen de l'évolution de l'emploi dans l'entreprise (nombre de contrats à durée déterminée, de missions de travail temporaire, de salariés dont les rémunérations sont exonérées de cotisations sociales...), ainsi que des prévisions annuelles ou pluriannuelles d'emploi et doit prendre en compte l'objectif d'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes ; cette négociation peut porter également sur la formation ou la réduction du temps de travail.
Lorsque l'employeur n'a pas pris l'initiative de cette négociation depuis plus de 12 mois suivant la précédente négociation, la négociation s'engage obligatoirement à la demande d'une organisation syndicale représentative, dans les 15 jours qui suivent cette demande.

Les autres négociations annuelles obligatoires portent notamment (pour plus de précisions, on se reportera à la fiche consacrée à la négociation collective dans l'entreprise) :
  sur les objectifs en matière d'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes ainsi que les moyens d'atteindre ces objectifs ;
  sur les mesures relatives à l'insertion professionnelle et au maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés : conditions d'accès à l'emploi, formation et promotion professionnelles, conditions de travail... Cette négociation doit se dérouler sur la base d'un rapport établi par l'employeur présentant la situation par rapport à l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés. Lorsque l'employeur n'aura pas pris l'initiative de cette négociation depuis plus de 12 mois suivant la précédente négociation, la négociation s'engagera obligatoirement à la demande d'une organisation syndicale représentative, dans les 15 jours qui suivront cette demande.

Si un accord collectif est signé sur les objectifs et les moyens en faveur de l'égalité professionnelle, la périodicité de la négociation obligatoire est portée à 3 ans. S'agissant de la négociation sur les mesures relatives à l'insertion professionnelle et au maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés, sa périodicité est également portée à 3 ans lorsqu'un accord collectif comportant de telles mesures a été signé dans l'entreprise.

Enfin, le délégué syndical peut être amené à négocier et à signer le protocole préélectoral en vue de la mise en place des élections des représentants du personnel.

Quels sont les documents dont le délégué syndical est destinataire ?

Tous les documents nécessaires à la conduite de négociation et notamment :
  la convention collective et les accords applicables dans l'entreprise ;
  le rapport annuel sur l'égalité entre les femmes et les hommes établi pour le comité d'entreprise ;
  le rapport établi par l'employeur présentant la situation par rapport à l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés ;
  le bilan annuel du travail à temps partiel ;
  le bilan social ;
  les documents d'information au comité d'entreprise pour l'élaboration du plan de formation ;
  les documents d'information au comité d'entreprise sur l'accueil des stagiaires.

Peut-il y avoir cumul de mandats ?

Oui, les fonctions de délégué syndical sont compatibles avec celle de :
  délégué du personnel ;
  représentant syndical au comité d'entreprise (ou d'établissement) ;
  membre du comité d'entreprise (ou d'établissement) ;
  membre du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Il peut aussi être élu conseiller prud'homme ou inscrit sur la liste départementale des conseillers du salarié. Dans une procédure de liquidation judiciaire, il peut être désigné comme représentant des salariés

 Dans les entreprises de moins de 300 salariés, le délégué syndical cumule de droit son mandat avec celui de représentant syndical au comité d'entreprise. Le cumul de fonctions entraîne un cumul de crédit d'heures, plafonné si l'intéressé travaille à temps partiel.
  Dans les entreprises de 500 salariés et plus, tout syndicat représentatif dans l'entreprise peut désigner un délégué syndical supplémentaire s'il a obtenu un ou plusieurs élus dans le collège des ouvriers et employés lors de l'élection du comité d'entreprise et s'il compte au moins un élu dans l'un des deux autres collèges. Ce délégué supplémentaire est désigné parmi les candidats aux élections professionnelles qui ont recueilli au moins 10 % des suffrages exprimés au premier tour des dernières élections au comité d'entreprise ou des délégués du personnel, quel que soit le nombre de votants (voir aussi « Dispositions transitoires » ci-dessous)..
  Dans les entreprises de 2000 salariés et plus comportant au moins 2 établissements de 50 salariés chacun ou plus, chaque syndicat représentatif dans l'entreprise peut, dans les conditions fixées par l'article L. 2143-5 du Code du travail, désigner un délégué syndical central d'entreprise, distinct des délégués syndicaux d'établissement. Dans les entreprises de moins de 2 000 salariés comportant au moins 2 établissements de 50 salariés chacun ou plus, chaque syndicat représentatif peut, dans les conditions fixées par l'article L. 2143-5 du Code du travail, désigner l'un de ses délégués syndicaux d'établissement en vue d'exercer également les fonctions de délégué syndical central d'entreprise.

Quels sont les moyens des délégués syndicaux ?

Le crédit d'heures (ou heures de délégation)

Accordé tous les mois, assimilé à du temps de travail et payé comme tel, le crédit d'heures est égal à :
  10 heures dans les entreprises de 50 à 150 salariés ;
  15 heures dans les entreprises de 151 à 500 salariés ;
  20 heures, au-delà de 500 salariés. La section syndicale dispose, en outre, d'un crédit global de 10 heures par an dans les entreprises de 500 salariés et plus (15 heures dans celles de 1000 salariés et plus) pour préparer les négociations de conventions ou accords d'entreprise. Les réunions organisées à l'initiative de l'employeur ne sont pas décomptées sur le crédit d'heures.

Les déplacements

Le délégué syndical peut rencontrer les salariés sur leur poste de travail, à condition de ne pas leur apporter de gêne importante, pendant ses heures de délégation ou en dehors de ses heures de travail. Il peut également se déplacer en dehors de l'entreprise, pendant ses heures de délégation, dans l'intérêt de son mandat.

Les moyens de communication

La section syndicale dispose par ailleurs :
  d'un panneau d'affichage dans l'établissement, distinct de celui affecté aux délégués du personnel et au comité d'entreprise ;
  d'un local aménagé doté du matériel nécessaire, commun à l'ensemble des sections syndicales dans les entreprises de plus de 200 salariés, propre à chaque section dans les entreprises de 1 000 salariés et plus ;
  du droit d'organiser des réunions (entre adhérents ou avec une personnalité extérieure à l'entreprise, syndicale ou non) dans l'enceinte de l'entreprise, en dehors du temps de travail ;
  de la faculté de diffuser librement les publications et tracts syndicaux, dans l'enceinte de l'entreprise, aux heures d'entrée et de sortie du travail ;
  de la possibilité, dans des conditions définies par accord d'entreprise, de diffuser ses publications et tracts de nature syndicale sur un site mis en place sur l'intranet de l'entreprise ou sur la messagerie électronique de l'entreprise.

De quelles garanties les délégués syndicaux bénéficient-ils ?

Les délégués syndicaux ne peuvent être licenciés sans l'autorisation de l'inspecteur du travail. Cette protection bénéfice aussi pendant 12 mois aux anciens délégués syndicaux ayant exercé leur fonction durant au moins un an. Par ailleurs, le Code du travail prévoit qu'aucune limitation ne peut être apportée à l'exercice du droit syndical. Toute entrave peut être pénalement sanctionnée. Par ailleurs, le code du travail prévoit qu'aucune limitation ne peut être apportée à l'exercice du droit syndical. Toute entrave à l'exercice de ce droit peut être pénalement sanctionnée.

Quelles sont les dispositions transitoires prévues par la loi du 20 août 2008 ?

La loi du 20 août 2008 citée en référence a modifié plusieurs dispositions du Code du travail relatives aux délégués syndicaux, comme, par exemple, les conditions à remplir pour être désigné délégué syndical ou les conditions de cessation du mandat des délégués syndicaux. Cette loi prévoit les dispositions transitoires suivantes :
  les délégués syndicaux régulièrement désignés à la date du 21 août 2008 (date de publication de la loi du 20 août 2008 précitée) conservent leur mandat et leurs prérogatives jusqu'aux résultats des premières élections professionnelles organisées dans l'entreprise ou l'établissement dont la date fixée pour la négociation du protocole préélectoral est postérieure au 21 août 2008. Après les élections, ces délégués syndicaux conservent leurs mandats et leurs prérogatives dès lors que l'ensemble des conditions prévues aux articles L. 2143-3 et L. 2143-6 du code du travail dans leur rédaction issue de la loi du 20 août 2008 sont réunies (voir ci-dessus « Qui peut être désigné comme délégué syndical ? ») ;
  jusqu'aux résultats des premières élections professionnelles organisées dans les entreprises ou les établissements pour lesquels la date fixée pour la négociation du protocole préelectoral est postérieure au 21 août 2008 (date de publication de la loi du 20 août 2008), chaque syndicat représentatif dans l'entreprise ou l'établissement à la date de cette publication peut désigner un ou plusieurs délégués syndicaux pour le représenter auprès de l'employeur, conformément aux articles L. 2143-3 et L. 2143-6 du code du travail dans leur rédaction antérieure à ladite publication.

 

http://www.travail-solidarite.gouv.fr/informations-pratiques/fiches-pratiques/representants-du-personnel/delegues-syndicaux.html?var_recherche=d%E9l%E9gu%E9%20syndical


Partager cet article

Repost0
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 23:18

...Elle est même arrivée chez Medica, qui n'est pas cotée en bourse, mais les énergies ont créé un surcout pour tout un chacun. L' entreprise, va très très bien : recette des chefs ,par mes collègues cuisiniers dont la virtuosité est immense, jongler avec les prix, hygiène irréprochable, produits a transformer, pour en tirer tous les fumets et quintessence des saveurs, l'art culinaire au quotidien, sculpter les légumes, maitriser le feu des cuisons lentes ou rapides, embaumer le quartier des fumets classiques que l'on aime  sentir, et peindre de tous ces ingrédients des plats de fêtes et ces assiettes d'une grande qualité nutritionnelle ,pour nos chères têtes grises. Faut pas rêver
les copains, on serre de nouveau les prix des consommables puisque le reste n'est que de la fiscalité, des taxes, des charges, des investissements  des impôts que Medica  doit budgéter et payer ,et puis la troisième partie s'appelle le PERSONNEL qui lui peut être compresser aussi en terme "d'argent" pas en nombre, mais ne pas l'augmenter est une économie, voila en "primeur" la même recette  qui a été présentée cette semaine aux élus, une soupe que l'on fabrique en copié-collé sur tout le monde des entrepreneurs.
Elle bien moins grasse qu'avant, vous en conviendrez, cette année 2008, Medica a repris 13 établissements pour pour une somme que je n'ose citer, mais en construit encore cinq de plus ,et après il restera encore 50 millions d'euros  de réserve de crédit ,pour continuer a grossir le fond de commerce, chiffres, etc. Au passage ce sont 3% d'augmentation des prix de journée résidents, mais je pense que les cuisiniers  pour faire leur métier dans les règles de l'art, vont pas voir un rond de plus,(+0,1O cts par journée alimentaire et par résident,note de Ratman) les autres métiers aussi préparez vous aussi a en voir de drôles.
Bien sur, pour nous vendre cette soupe, les grands objectifs sont de sortie, clairement exposés par video, et aussi clairement entendus, mais toujours rien de prévu pour..... VOUS  mes collègues....rien entendu, rien du tout .....
Je comprends très bien le discours de la pérennité de l'entreprise son avenir est rose au fixe, c'est le marché le plus porteur du moyen terme (5 a 20 ans) que même 130 établissements ca devrait suffire ,ca fait 6000 salariés presque 10 000 lits, et beaucoup de salaires a 1000 euros/nets par mois, et puis accrochez vous car le syndicat patronal mène la danse et ne donnera pas plus que de quoi SURFER sur le Smig ,pas de pause pour respirer, la tête à peine hors de l'eau ,il faut que tu bosses, pour la pérennité de la boite, et ses objectifs que vous trouverez plus bas.
Nos rôles d'élus pour ces objectifs communs est de s'impliquer a tous les niveaux en collaboration progressiste avec la
 direction pour que s'imbriquent tous les éléments nécessaires au développement des intérêts des salariés qui sont inchangés, voyez nos revendications permanentes, elles sont aussi écoutables que les directives des actionnaires.
6000  personnes, ca fait beaucoup de matière grise pour éplucher des oignons pour arranger vos patates d'actionnaires, aussi beaucoup de paires de mains pour faire marcher le business. Suite de la période d'essai dans quelques jours.
Bruno Belmonte
 
.... 

Partager cet article

Repost0
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 17:35
over-blog.com : Vous avez reçu un commentaire

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Tourtaux Jacques sur l'article Mesquin et petit., sur votre blog le-fruit-des-amandiers

Extrait du commentaire:
Mes Chers Camarades,

Je suis SOLIDAIRE du courageux combat de classe que vous menez contre votre voyou et anti-social patronat.

Je viens de mettre votre article sur mon blog.

Fraternel salut syndicaliste.

Jacques Tourtaux


Partager cet article

Repost0
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 17:30
link

cliquez sur le lien au dessus. Un autre grand merci à Pale.

Partager cet article

Repost0
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 17:22
link

cliquez sur le lien au dessus. Un grand merci à Jacques Tourtaux pour son soutien. Le lien de son blog est dans la rubrique "lien", n'hésitez pas à lui rendre visite et à laisser un commentaire.

Partager cet article

Repost0
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 14:44
over-blog.com : Vous avez reçu un commentaire

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par (...) sur l'article Mesquin et petit., sur votre blog le-fruit-des-amandiers

Extrait du commentaire:
De ne plus avoir accès au blog depuis un établissement, est un procédé qui me révolte mais ne m'étonne pas, à l'heure d'une "démocratie tyrannique".
Cependant, 9 ans après l'an 2000, Médica France a "oublié" que nous sommes dans un siècle de communication, de médias, d'internet! l'heure des "fax" et autre Minitel est révolu!
parlons nous! communiquons! afficher sur vos sites l'adresse du blog même s'il est arraché chaque semaine, remettez le chaque semaine (c'est ce qui se passe sur mon site!)que c'est drôle le jeu "du chat et de la souris"!
Je suis DP dans une EPHAD et même à ce niveau, il y a des pressions... que c'est bête!
que de temps perdu par Médica!
et dire que pendant ce temps là, Médica ne s'occupe plus de ses "pauvres" actionnaires... Quelle Honte!

Merci à ce blog d'exister!
merci de vos commentaires et articles qui me remonte le moral et aide à ne pas se sentir seul dans la lutte pour plus de justice et d'équité!
Nous sommes 6 000 salariés mais parfois on se sent isolé dans nos sites éclatés dans toute la France!
Témoignez camarades, dites nous ce qui se passe chez vous, partageons et ensemble nous irons plus loin!
6000 contre quelques un, je comprend que cela fasse peur aux "quelques un" et que ces "quelques un" préfère que nous ne communiquions pas, que l'information ne passe pas, aujourd'hui en France, dans un pays apparemment "libre" et "démocratique".
Continuons la lutte! battons nous ensemble! nous serons toujours plus fort!

Partager cet article

Repost0
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 16:53

Un de nos camarade qui travaille aujourd'hui (bin oui, moi je suis de repos) m'a signaler que l'on ne pouvait plus avoir accès au blog depuis les sites Medica. Petit et mesquin ce groupe, petits et mesquins leurs dirigeants tout comme leur ouverture sociale, leur dialogue social, petits, bêtes et méchants, comme leur icône le petit Nicolas.Vous me direz, on est pas sur les sites pour regarder un blog, c'est vrai; déjà qu'on nous dit assez qu'on fout rien...Mais bon, même pas en colère, plutôt content, après leur tentatives avortées de sabotage, ils ne savent plus quoi faire pour nous couper la parole. Pauvre France, et dire qu'on est dirigés par ces incapables. La preuve dessous, VIVE LE BLOG.

Traduction:
votre demande à URL(...) a été bloquée par l'approche webwasher.  Cette page a été restreint par votre administrateur

Partager cet article

Repost0
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 22:41

LA VENGEANCE ABSURDE DE LA DIRECTION DE MEDICA FRANCE SUR LES AMANDIERS



CHERS CAMARADES!

la direction générale de MEDICA FRANCE poursuit et procède sans aucun scrupule à l'élimination progressive des salariés de la MAPI LES AMANDIERS. Pour ce faire ils ont recruté une directrice intérimaire qui exécute à la lettre les ordres venant du siège. A ce jour, nous sommes à quatorze(14) sanctions dont trois licenciements depuis la fin de la grève c'est à dire en deux mois; tous les salariés sanctionnés ont activement participé activement à la grève sauf (une).

Les motifs de ses sanctions sont tous autant  ridicules qu'insignifiants comparés à la sentence.

encre une fois, la direction de l'entreprise vise à démoraliser les troupes afin d'avoir une meilleure maitrise de l'ensemble des établissements pour contenir la revendication. Elle vise à effrayer les salariés en instaurant la peur de la sanction et créer ainsi la" désolidarisation "des plus hésitants.

Nous ne devons pas nous laisser faire; En tout état de cause, les salariés de la MAPI les amandiers sont plus que jamais mobilisés pour faire face à ses mesures arbitraires qui touchent l'ensemble des établissements aujourd'hui. A cet effet, nous avons montré notre désaccord et avons protesté contre ses mesures en portant des badges sur lesquels étaient clairement marqué" SALARIES EN COLERE" et plein de messages au dos de nos blouses pour dénoncer les sanctions abusives qui tombent sur nos collègues.

L'action a porté ses fruits car, le siège a envoyé immédiatement un collaborateur (un juriste) afin de discuter avec les salariés.

J'attire l'attention de tous les salariés de l'entreprise à se tenir prêt à défendre nos camarades victimes d'injustices de leur direction sous les ordres du siège ou qu'ils soient.

Nous devons réunir nos forces et garder intacte notre solidarité pour faire respecter nos droits.

 Ne soyons pas dupe, avec MEDICA FRANCE le vrai dialogue social passe obligatoirement par le rapport de force.

J'appel donc tous les salariés ou qu'ils soient de se préparer à une action de très grande envergure pour arrêter cette mascarade dont se livrent les têtes dirigeantes de l'entreprise.

 Pour finir, j'aimerai lancer un message à notre chère directrice générale (Mme JANDEL):"j'espère que vous ne vous laisserez pas surprendre par les événements cette fois ci comme vous nous l'avez si bien laisser entendre lors de l'ouverture des NAO 2008"


à bientôt!  BIRAME (DS AMANDIERS)

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche