Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2018 7 04 /02 /février /2018 22:02
La CGT Korian dans les médias: Salut les Terriens; Là-bas s'y j'y suis; France Info, avec la magnifique chanson de Jean Ferrat: Tu verras, tu seras bien.

Partager cet article

Repost0
4 février 2018 7 04 /02 /février /2018 11:17

Partager cet article

Repost0
4 février 2018 7 04 /02 /février /2018 09:31
Quelques photos de la mobilisation du 30 Janvier 2018
 
Les « remontées sont toujours en cours…. »
Quelques chiffres sur l’action du 30 Janvier
 
-Débrayages sur 28 MDR  (allant de 15 minutes à 2 heures) (IDF, Région Lyonnaise, Bretagne, Bourgogne, Sud Ouest)
-3 Grèves
-port d’un badge (en attente des remontées )
- 3 Présences d’élu-es CGT sur rencontres « ARS »
Les tracts CGT Fédé Santé affichés sur 50% des MDR  (panneaux des élu-es )
-Mobilisation de salarié-es sur les mouvements locaux et national.
-Articles de presse sur les mouvements : l’IDF, Aquitaine, Région Lyonnaise. (en cours d'autres remontées)
-signatures des 2 pétitions relayées par les réseaux sociaux
 
Une action commune : CGT/SUD
 
Belle journée de mobilisation pour Domusvi avec des tracts fédé santé qui parlaient très bien aux salarié-es, un objectif clair, l’appui et la présence de camarades des UL, UD et USD sur les mouvements locaux.
 
En cours un diaporama, un reportage (interview/film) sur cette journée d’action.
 
Le 1er février les revendications ont été portées par la délégation CGT, lors de la réunion du Comité de Groupe.
La DG s’est engagée à ne pas pénaliser les salarié-es financièrement en débrayage
En discussion pour les 3 établissements en grève.
 
Dans l’attente d’une autre journée de mobilisation
Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!
Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!
Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!
Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!
Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!
Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!
Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!
Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!Journée du 30 janvier: la CGT Domus Vi en action!

Partager cet article

Repost0
3 février 2018 6 03 /02 /février /2018 17:03

http://www.leparisien.fr/yvelines-78/le-port-marly-la-colere-des-blouses-blanches-de-la-clinique-02-02-2018-7537875.php

Le Port-Marly : la colère des blouses blanches de la clinique

>Île-de-France & Oise>Yvelines|Jérémy Denoyer|02 février 2018, 17h40|0
Le Port-Marly, ce vendredi. Une cinquantaine d’aides-soignants et d’infirmiers du CHP de l’Europe ont contesté les décisions de leur direction. LP/JD.
 

Une cinquantaine d’aides-soignants et d’infirmiers se sont réunis, ce vendredi, devant le centre hospitalier privé (CHP) pour contester des décisions de leur direction. La grève pourrait reprendre la semaine prochaine.

« Ils ont modifié le planning et veulent enlever des plages horaires. » Adeline Tapin, infirmière au centre hospitalier privé (CHP) de l’Europe, au Port-Marly, n’admet pas les dernières décisions de la direction. Comme elle, une cinquantaine d’employés du personnel soignant étaient en grève, ce vendredi, rassemblés devant l’établissement du groupe Vivalto santé.

« Nous avons découvert ces changements il y a deux semaines. La direction joue sur le fait que nous n’avons pas de syndicat dans la clinique », peste Jérémie, 30 ans, infirmier au service réanimations. Les grévistes du CHP de l’Europe, soutenus par la CGT Santé des Yvelines, s’inquiètent de voir s’alourdir leurs charges de travail, alors que les patients de cet hôpital de 250 employés seraient toujours plus nombreux.

Les médecins et les cadres pas solidaires du mouvement

Mais le personnel soignant se sent un peu isolé dans son action. « Une cadre a essayé de nous intimider en affirmant que nous ne pensions pas aux malades », dénonce une aide-soignante. Plusieurs grévistes ont aussi regretté l’absence des médecins à leur côté.

Atika Alami, directrice générale du CHP de l’Europe, concède qu’il y aura des changements d’organisation au sein de l’hôpital, mais « pas de suppressions de postes » assure-t-elle. « Une secrétaire arrivera la semaine prochaine », pour décharger le personnel soignant de certaines tâches, ajoute la responsable. Le mouvement social ne semble pas fini pour autant. « Il nous donne des miettes, critique Adeline Patin, suite à un entretien avec la directrice. La grève sera reconduite lundi. »

 

Vivalto: Le Port-Marly : la colère des blouses blanches de la clinique.Vivalto: Le Port-Marly : la colère des blouses blanches de la clinique.
Vivalto: Le Port-Marly : la colère des blouses blanches de la clinique.Vivalto: Le Port-Marly : la colère des blouses blanches de la clinique.

Partager cet article

Repost0
3 février 2018 6 03 /02 /février /2018 16:17

Compte rendu du CNF (comité national fédéral CGT) des 1 et 2 février à Montreuil:
Concernant les EHPAD, les services d'aide à domicile, la Fédération CGT Santé et Action Sociale va proposer a l'Intersyndicale la date du jeudi 15 mars 2018 pour une deuxième journée d'action pour nos aînés étant donné que le Président Macron et ministre Buzyn ne prennent pas leurs responsabilités et ne reçoivent toujours pas l’intersyndicale pour engager une vraie négociation sur les revendications. On lâchera rien, jusqu’à ce que l'on gagne !

Lors du dernier CNF, le constat a été fait que la situation continue de se dégrader dans l’ensemble des établissements et structures de notre champ.
Les politiques d’austérité budgétaires sur la santé, la loi Touraine et ses GHT, loi d’adaptation au vieillissement ont conduit à une dégradation sans précédent des
conditions de travail et de prise en charge des patients et des résidents.
C’est dans ce contexte que la grève dans les EHPAD et services à domicile le 30 janvier 2018 montre que les salarié e-s n’acceptent plus les conditions de travail qui leur sont imposées.
Depuis plusieurs mois, la colère monte dans ce secteur, particulièrement attaqué par les réformes successives. La mise en œuvre de la réforme tarifaire rend insupportable l’exercice professionnel, et ne permet plus aux salarié es/agent-e-s d’exercer correctement leur travail et de prendre en compte dignement les personnes âgées. Ils et elles veulent une réponse immédiate à leurs revendications, notamment la hausse des effectifs pour atteindre le 1 salarié-e/agent-e pour 1 résident et une réelle revalorisation des salaires.
Le CNF acte que cette journée a été inédite tant la mobilisation était dense. Un tiers des salarié-es se sont mis en grève et malgré les assignations massives, plus de 45 000 manifestants ont défilé partout sur le territoire. Malgré cela, le Président de la République et la Ministre Buzyn refusent de recevoir les fédérations syndicales porteuses des revendications du personnel. Les salarié-es de ce secteur restent déterminées à interpeller les pouvoirs publics sur cet enjeu de société. Pour preuve de nombreux directeurs, élu-es, retraité-es, résidents et leur famille ont accompagné les personnels mobilisés.
Les structures interprofessionnelles de la CGT ont largement participé à la réussite de cette journée d’actions.
Le CNF exige que le Président Macron et Madame Buzyn prennent leurs responsabilités et reçoivent l’intersyndicale pour engager une vraie négociation sur les revendications.
C’est pourquoi le CNF décide, dans le cadre de l’intersyndicale des fédérations, de lancer un ultimatum au gouvernement pour être reçu avant le 15 février 2018 afin que les revendications soient satisfaites.
Au-delà, un préavis de grève national journalier spécifique aux EHPAD sera mis à disposition pour permettre des initiatives locales, notamment en direction des conseils départementaux qui votent leurs budgets, et aussi de préparer le rassemblement des salarié-es de ce secteur dans une grande journée de mobilisation nationale.
La proposition du 15 mars sera faite à l’intersyndicale.

Parallèlement, le CNF fait un constat identique dans le secteur sanitaire et social, et note le développement de nombreuses grèves dans les établissements et services. Il réaffirme la nécessité d’élever le rapport de force partout et de faire converger les nombreuses luttes de notre secteur sur une date de mobilisation commune qu‘il sera nécessaire de déterminer lors du CNF de mars. Le Premier Ministre annonce un plan social pour supprimer 120 000 postes de fonctionnaires, alors qu’il manque déjà du personnel partout, et que l’emploi précaire progresse aux dépends des emplois statutaires. Au moment où le Ministre de l’Action et des Comptes Publics annonce des mesures drastiques inédites contre la fonction publique (CAP 2022), la CGT en appelle à l’unité des personnels sur :
• La défense du statut, non à l’application de l’article 93 permettant le licenciement des fonctionnaires hospitaliers.
• Pas de suppression de poste, mise en stage de tous les contractuel-les, embauche de personnels.
• Pas de fermeture de lits et de services.
• Opposition aux restructurations-fusions. Non aux GHT.
• NON au CREF et annulation de la dette des hôpitaux.
• Augmentation des salaires
Dans la suite de l’action des originaires de l’Outre-mer en octobre 2017 et fort de son succès, une action pourrait être proposée en mars ou avril 2018 par l’intercollectif DOM pour la défense du droit à Congé Bonifié.
Dans le cadre de la mobilisation pour la journée internationale de luttes des droits des femmes le 8 mars, le CNF appelle ses structures à participer aux initiatives organisées par la CGT, en territoire et à Paris. Des rassemblements, débrayages, actions seront initiées dans les établissements afin d’interpeller les directions sur les inégalités professionnelles, les conditions de travail et les violences que subissent les femmes au travail.
Le CNF réaffirme son opposition au projet de retraite par points annoncé par le Président Macron. Nous exigeons que le système par répartition demeure. Le CNF réaffirme la défense et le maintien des régimes spéciaux : la CNRACL, le Code des pensions civiles et militaires, la catégorie active...
Le CNF donne mandat à la Fédération pour porter cette exigence au CCN et permettre de rassembler toute la CGT pour bloquer le projet destructeur de Macron.
Lecture de la déclaration de la CE de l’UFAS concernant l’action du 14 février pour dénoncer l’attaque sur la CCNT 66, avec un arrêt de travail de 66 minutes et un rassemblement devant les locaux de NEXEM à Paris.
Dans le secteur de la protection de l’enfance, la marchandisation, les appels d’offres et l’éviction de tous les établissements sociaux sur les territoires, comme le Maine et Loire, nous amènent à réitérer une action sur les Assises Nationales de Protection de l’enfance. Elles ont lieu, cette année, à Nantes le 28 et 29 juin 2018. Le CNF relaie et soutient l’action pour organiser des « contre assises » pour libérer, échanger, dénoncer les difficultés de ce secteur. 
Les rencontres Nationales de la psychiatrie, pour reconstruire ensemble une psychiatrie
humaine et vivante, se tiendront dans le patio à Montreuil les 21, 22 et 23 mars 2018 (inscription avant le 19 février).
Les offensives sans précédent sur le financement de la protection sociale mettent en péril notre modèle social. La Sécurité sociale est notre bien le plus précieux. Le CNF prend la mesure des enjeux et mandate sa Secrétaire Générale ou son représentant pour porter au CCN une campagne de mobilisation d’ampleur de l’ensemble de la CGT en défense de la protection sociale.
Dès maintenant, il est indispensable de construire le rapport de force pour le PLFSS 2019 et pour le retrait de la PLFSS 2018.

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2018 3 31 /01 /janvier /2018 18:11

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2018 3 31 /01 /janvier /2018 13:08

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2018 3 31 /01 /janvier /2018 12:04

http://www.leparisien.fr/yvelines-78/poissy-le-personnel-de-l-ehpad-korian-en-colere-30-01-2018-7531491.php

 

Poissy : le personnel de l’Ehpad Korian en colère

Poissy, ce mardi. Une quinzaine d’aides-soignants de la maison de retraite Korian ont dénoncé leurs conditions de travail. LP/J.D.
« Soignants, pas contents ! Salariés, pas contents ! » Une trentaine de salariés du personnel soignant de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) Korian de Poissy ont manifesté, ce mardi après-midi. Soutenus par l’union locale CGT de Poissy, les employés demandent des meilleures conditions de travail, dans le cadre d’un mouvement national de grogne dans les maisons de retraite.

« Nous avons moins de moyens et les absents ne sont pas remplacés, soutient Nadia Boutmar, déléguée du personnel de la maison de retraite. Nous sommes au bout du rouleau physiquement et moralement. À cause du manque de temps, nous pratiquons malgré nous la maltraitance passive de nos patients. » Rémi Cazabat, aide-soignant depuis dix ans dans l’établissement, fait le même constat : « Je dois effectuer huit toilettes entre 9 h 15 et midi, parfois cela va jusqu’à dix ou douze. » Avec « un employé pour six résidents », la direction de l’établissement estime de son côté que « les conditions de vie » à l’Ehpad Korian sont « au-dessus de la norme des autres » maisons de retraite.

Plusieurs autres débrayages ont eu lieu ce mardi dans le département : entre dix et trente-cinq personnes se sont mobilisées dans les Ehpad de Mantes-la-Jolie, Meulan, Carrières-sous-Poissy, Versailles-Richaud et Les Oiseaux à Sartrouville.

http://www.lunion.fr/73165/article/2018-01-30/chalons-ils-manifestent-pour-que-les-aines-soient-mieux-traites

 

 

À Châlons, ils manifestent pour que les aînés soient mieux traités

IMG_5565
 Journée de mobilisation des syndicats à Châlons, hier, pour défendre le personnel des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et leurs résidents.
 
10 heures.

Des militants de la CGT, de FO mais aussi de la CFDT se retrouvent devant l’antenne châlonnaise de l’Agence régionale de santé (ARS), au Mont Bernard, rue Dom-Pérignon. Sandrine Calvy, secrétaire de l’Union syndicale CGT santé de la Marne, a rappelé les revendications des manifestations : un salarié par résident, abrogation de la réforme de tarifications des Ehpad, amélioration des rémunérations.

10 h 30.

Elle a ensuite été reçue, pendant plus d’une heure avec notamment Jocelyne Meunier (CFDT) et Karine Balland (FO) par Thierry Alibert, délégué territorial de la Marne à l’ARS, et Clément Fustier, responsable de l’offre médico-sociale dans la délégation marnaise de l’ARS.

14 heures.

La CFDT, avec des proches de résidents en Ehpad, mène une autre action auprès des établissements concernés : elle est ainsi devant l’Ehpad Le Village, derrière l’hôpital. Les proches font part de leurs inquiétudes et difficultés : « Il faut partir des besoins des résidents. Quels financements pour le personnel ? Ma mère de 93 ans est à l’Ehpad Le Village. Demain, c’est peut-être vous qui serez dans cette situation ! » alerte une Châlonnaise. La délégation de la CFDT est ensuite allée à la rencontre du personnel, dont 60 à 70 % étaient en grève.

Au même moment, la CGT est devant l’Ehpad de Saint-Germain-la-Ville : Résidence du parc. Françoise Desimpel, directrice de l’Ehpad, s’est jointe à tout le personnel et aux familles venues épauler en cette journée de grogne. En soulignant que 99 % des 100 résidents étaient très dépendants avec des troubles de comportement. Par manque de personnel, les patients souffrent de solitude et ont simplement un besoin d’affection qui ne peut leur être apporté par manque de temps.

La CGT s’est aussi rassemblée, au cours de l’après-midi, devant l’Ehpad Korian Les Catalaunes, rue Bichat à Châlons, avec du personnel et des résidents.

Kévin MONFILS

avec notre correspondant

Marc Deforge

 

Les réponses de l’Agence régionale de santé

Thierry Alibert et Clément Fustier, de l’Agence régionale de santé (ARS), ont reçu la délégation de syndicats.

« Nous sommes une courroie de transmission des politiques, expose Thierry Alibert. On est là pour faire remonter les besoins. Si vous rencontrez des problèmes d’ordre managérial, de souffrance au travail… Il faut nous le signaler. » Il a rappelé que la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie) allouait les ressources financières aux établissements, et non le ministère de la Santé.

Thierry Alibert a évoqué plusieurs pistes : « On demande à tous les directeurs d’Ehpad publics d’élaborer un projet d’établissement. L’argent est mis au service d’une stratégie précise : si aucune n’est définie, les fonds sont perdus. Un projet améliorera les conditions de vie des résidents. Il faut essayer de penser à quelque chose d’innovant. » Il poursuit : « Il n’y a pas assez de médecins coordonnateurs dans les Ehpad. On essaie de convaincre les médecins encore en activité d’être maîtres de stage. Il faut de vraies filières gériatriques, en coopération avec les hôpitaux, les médecins de ville… » Clément Fustier souligne : « Si un établissement accueille des personnes de plus en plus dépendantes, le financement approprié doit suivre. »

La réforme tarifaire prévoit, sur six ans, environ un million d’euros par an pour l’ensemble des 48 Ehpad de la Marne. Insuffisant pour les syndicats.

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2018 3 31 /01 /janvier /2018 10:03
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).
La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).La CGT Korian en action(3).

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2018 3 31 /01 /janvier /2018 09:19

Cher.e.s Camarades,

 

Vous trouverez ci-joint :

-Le message de solidarité de l’EPSU : « Grève de soins à domicile en France, l’EPSU soutient le mouvement ! »

 

-Le communiqué de soutien de la Pénitentiaire «  Soutien aux personnels des EHPAD »

 

-Le communiqué de presse commun de la Fédérations CGT Santé et Action Sociale, de la Fédération CGT Services Publics, et la Confédération CGT

 

·         EHPAD Mobilisation exceptionnelle !

 

 

Vous trouverez également le lien vers la carte interactive des mobilisations d’aujourd’hui sur le territoire : https://www.google.com/maps/d/edit?mid=17l7nhgopQnVE34LP93Mibugf07Qc_mhI&ll=48.53855814213267%2C8.044648626464777&z=11

Attention : recensement en cours de finalisation !!!

 

Nous enregistrons une très forte mobilisation des professionnels des EHPAD partout sur le territoire.

Quelques chiffres : 2.000 personnes à Paris, 1.500 personnes à Toulouse, 1.000 à Lyon, 500 personnes à Tarbes,1.500 personnes à Angers, 600 personnes à Clermont-Ferrand, 300 personnes à Orléans, 500 personnes à Strasbourg, 500 personnes à Metz, 600 personnes à Rouen, 450 personnes à Laval, 300 personnes au Havre, 500 personnes à Lille, 200 personnes à Cahors…

 

De l’avis de tous, le travail syndical de préparation a porté ses fruits. Tous les salariés des EHPAD étaient informés et, pour beaucoup, mobilisés pour la réussite de cette journée.

 

Bien fraternellement,

 

Le Secrétariat de la Direction Fédérale

 

EHPAD Mobilisation exceptionnelle !

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche