Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 16:35

http://www.fusacq.com/buzz/cnp-assurances-investit-25-m-dans-domusvi-a86751.html

~~CNP Assurances a investi 25 millions d'euros dans le gestionnaire de maisons de retraite DomusVi, numéro 3 du secteur en France, selon un communiqué publié jeudi. CNP Assurances a relevé que cette opération lui permettait de renforcer ses positions dans le marché de la santé, en pleine croissance. "En tant que premier assureur de personnes dont le développement des métiers de la protection est une priorité stratégique, CNP Assurances considère aussi cet investissement comme un soutien de long terme à un expert reconnu de l'accompagnement des séniors en matière de dépendance", a souligné le groupe. DomusVi vient d'être racheté par le fonds d'investissement PAI Partners, alors que le secteur est en pleine mutation, après la fusion entre Korian et Medica en mars. Le groupe compte 200 résidences de retraite médicalisées, 15 résidences non médicalisées, plus de 15.000 lits, 560 appartements et emploie plus de 10.000 personnes.

CNP ASSURANCES investit 25 M€ dans DOMUSVI.

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 13:30

http://bien-vieillir.net/2014/09/23/domusvi-recompense-lors-de-la-nuit-du-grand-age-et-du-bien-vieillir/

La société DomusVi, spécialisée dans l’accueil et les services aux personnes âgées, a remporté un trophée lors de la Nuit du Grand Âge et du Bien Vieillir 2014, en catégorie « Hébergement collectif et maisons de retraite ». C’est son projet Part’Âge qui lui a valu cette récompense : les résidents de 126 maisons de retraite DomusVi ont été sollicités pour créer des œuvres ensuite vendues au profit de l’association Petits Prince, qui réalise les rêves d’enfants malades. Une opération qui a permis de récolter 20 000 euros, et qui méritait en effet d’être valorisée !

DomusVi récompensé lors de la Nuit du Grand Âge et du Bien Vieillir.
DomusVi récompensé lors de la Nuit du Grand Âge et du Bien Vieillir.

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 07:04

http://www.silvereco.fr/le-docteur-alain-seknazi-est-nomme-directeur-medical-du-groupe-domusvi/3124235

~~DomusVi, 3e groupe d’accueil et de services aux personnes âgées en France, annonce la nomination du Docteur Alain Seknazi en tant que Directeur Médical, en charge de la politique médicale du Groupe, de la supervision des soins au sein des établissements et des relations médicales extérieures. Il est rattaché au Président.

Le Docteur Alain Seknazi est nommé Directeur médical du groupe DomusVi.

Partager cet article

Repost0
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 13:33

http://www.i-protocole.fr/domusvi-industrialise-gestion-factures-yooz-cp93545.html

Yooz, fournisseur de solutions de dématérialisation de factures en mode SaaS, accompagne le groupe DomusVi dans la mise en place d’un nouveau système de gestion et de traitement des factures fournisseurs

En 2011, le groupe DomusVi a souhaité moderniser son système de paie et de comptabilité. Très rapidement DomusVi a également lancé un vaste projet destiné à mettre en place une solution permettant de dématérialiser l’intégralité du processus de gestion de factures fournisseurs. Dans ce contexte, il était fondamental que la solution sélectionnée puisse s’interfacer au sein du système existant et notamment avec la plateforme SAP.

Sur recommandation d’Ernst & Young, la solution Yooz est alors testée sur une dizaine de sites pilotes. Très rapidement, cette dernière a été validée pour se positionner comme la solution référente au sein du groupe DomusVi. Le choix s’explique par la performance de la reconnaissance automatique des factures, la richesse fonctionnelle de la solution, sa simplicité d’utilisation, sa capacité à gérer de gros volumes de factures et sa parfaite compatibilité avec SAP.

Déployée en janvier dernier sur les 200 sites du groupe, Yooz est utilisée chaque jour par plus de 500 collaborateurs. Le processus de déploiement s’est opéré en moins d’un mois, notamment grâce à une campagne de web-formation réalisée par les équipes de Yooz pour rendre immédiatement opérationnels l’ensemble des utilisateurs.

À ce jour, ces derniers maîtrisent parfaitement la solution. Le processus de traitement est unique et homogène pour toutes les entités. Yooz a permis de réduire drastiquement le cycle de gestion, de gagner en qualité de service, en sécurité et en agilité. Un outil de workflow facilite le suivi des opérations et simplifie les tâches courantes des collaborateurs.

En 2013, plus de 150 000 factures ont été traitées avec Yooz. Cette forte volumétrie atteste de l’approche industrielle de la solution et de sa capacité à gérer simplement des volumétries importantes associées à des problématiques organisationnelles complexes.

Les bénéfices de la collaboration sont donc :

- une standardisation du système de gestion de factures,

- une traçabilité des opérations,

- la mise en place d’un système communiquant facilement avec SAP,

- un confort de travail pour les collaborateurs,

- une relation de qualité avec les fournisseurs.

Sophie Blahuta, Directrice de projet de DomusVi « Yooz a su mettre en œuvre simplement, en quelques semaines, une solution de gestion des factures fournisseurs très performante, conforme à nos attentes fonctionnelles et techniques, notamment vis-à-vis de SAP, malgré la difficulté apparente liée à notre très forte décentralisation.»

DomusVi industrialise s.a gestion de factures avec Yooz

Partager cet article

Repost0
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 09:02

http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2014/08/05/les-salaries-d-un-ehpad-dans-la-rue

Les salariés de l’Ehpad Tiers Temps à Gap (Hautes-Alpes), soutenus par la section CFDT sont en grève ce mardi pour protester contre la dégradation de leurs conditions de travail. Réunis depuis 7h00 devant l’établissement, ils espèrent faire entendre leur voix auprès de la direction régionale. Face à la diminution des budgets et des effectifs, ils demandent le remplacement des personnels absents ou démissionnaires, l’augmentation des salaires de 150 euros nets par mois et l’augmentation de l’indemnité de dimanche et jours fériés. Dans les tracts qu’ils distribuent aux passants, un rappel de ces revendications ainsi qu’un résumé de la bonne santé du groupe Domus VI à qui appartient la résidence. L’opération devrait se poursuivre toute la journée.

Domus Vi, Gap: Les salariés d’un Ehpad dans la rue.
Domus Vi, Gap: Les salariés d’un Ehpad dans la rue.

Partager cet article

Repost0
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 07:51

http://www.lejsl.com/edition-montceau/2014/07/25/une-maison-de-retraite-embauche-trois-emplois-d-avenir

Le sous-préfet de Chalon-sur-Saône, Francis Cloris, s’est déplacé pour la signature de ces trois emplois d’avenir.

Mardi matin, trois contrats d’avenir ont été signés à la maison de retraite Les Jardins de Médicis. Un événement pour lequel, le sous-préfet de Chalon-sur-Saône, Francis Cloris, s’est déplacé pour donner plus de solennité. Accueilli par Pierre Charvin directeur régional Domus Vi et Alain Plumereau nouveau directeur de l’établissement, le sous-préfet a procédé à la visite des lieux.

Pierre Charvin a rappelé la signature d’une convention entre Michèle Delaunay et Michel Sapin, à l’époque, ministres des Personnes âgées et du Travail, entraînant la création de 500 emplois d’avenir dans les quelque 200 établissements de Domus Vi. Lequel s’engage ainsi à recruter des jeunes de 16 à 25 peu ou pas qualifiés pour des métiers d’aide cuisiniers, agents de maintenance, aides animateurs, etc. Pour rappel, ce contrat est pris en charge à 75 % par l’État, pendant trois ans. Localement, Angélique Ducarre, 23 ans, a signé un contrat de formation d’aide soignante, Coralie Gateau, 24 ans, a signé un contrat de formation hôtelière et Audrey Rinaldi, 25 ans, un contrat de formation/qualification d’animatrice. De quoi rendre plus sereines les trois jeunes filles quant à leur avenir.

Domus Vi: Une maison de retraite embauche trois Emplois d’avenir.
Domus Vi: Une maison de retraite embauche trois Emplois d’avenir.

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 06:34

http://www.lejsl.com/edition-de-chalon/2014/07/01/la-residence-a-l-heure-du-festival-domusvi

~~À l’occasion du festival DomusVi,

la résidence les Quatre saisons de Sainte-Hélène, spécialisée dans la prise en charge des personnes âgées, a organisé un moment convivial pour fêter l’été et la musique. Durant l’après-midi, Denis le magicien et Claudette la chanteuse sont venus envoûter et faire tourner les têtes aux résidents. À l’entracte, un goûter festif concocté par les cuisinières Cécile et Catherine a été offert. Mme Audard, la directrice, et l’ensemble du personnel de la résidence, ont été heureux de recevoir les familles des pensionnaires, les membres du club du 3e âge de Sainte-Hélène, les villageois de la commune, ainsi que des résidents de la maison de retraite du Champ-Fleury, à Buxy, de la maison de retraite Notre-Dame-de-Marloux et de la maison de retraite des Jardin de Medicis, à Montceau. Tous ont été ravis par ce bel après-midi, rendu féerique par Claudette, Denis et Jean Charles.

La résidence à l’heure du festival DomusVi.

Partager cet article

Repost0
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 20:48

http://www.lefigaro.fr/societes/2014/06/10/20005-20140610ARTFIG00392-domusvi-passe-aux-mains-du-fonds-pai.php

 

 

 

 

 

 

Avec 2 millions de Français de plus de 85 ans en 2015, le secteur des maisons de retraite privées s'annonce comme le grand gagnant des prochaines années.

Le rachat du troisième groupe d'accueil et de services aux personnes âgées règle un conflit entre les actionnaires fondateurs.

propriétaire chez DomusVi, le troisième groupe d'accueil et de services aux personnes âgées en France, avec notamment plus de 180 résidences médicalisées. Le fonds d'investissement PAI Partners a annoncé hier être en négociations exclusives avec ses actionnaires pour en prendre le contrôle. L'opération devrait être bouclée dans les prochaines semaines.

Le processus de vente avait commencé à la fin de l'année dernière. Sa conclusion met fin à un conflit entre les deux propriétaires fondateurs de DomusVi, Yves Journel et Jean-François Gobertier. Une fois l'opération bouclée, PAI devrait détenir 70 % du capital avec un fonds associé. Le solde appartiendra pour 25 % à DV Holding (contrôlée à 75 % par Yves Journel) et au management (5 %). Jean-François Gobertier n'a pas souhaité réinvestir et a donc cédé l'intégralité de sa participation.

En France, le marché des maisons de retraite est public à hauteur de 51 %, associatif et religieux à 27,5 %, et privé à 21,5 %. Né de la fusion avec Dolcéa en 2011, DomusVi a réalisé l'an dernier 647 millions d'euros de chiffre d'affaires et un résultat net de 10 millions d'euros.

Selon Jean-François Vitoux, président du directoire, il y a aujourd'hui 550.000 lits en maisons de retraite. Avec plus de 15.000 lits, DomusVi fait partie du trio de tête (derrièreKorian-Medica et Orpea), qui domine aujourd'hui près de 45 % du marché des maisons de retraite aux mains de capitaux privés. «On assiste à un phénomène de concentration au détriment des maisons de retraite indépendantes, souligne Frédéric Stévenin, associé chez PAI en charge de l'opération. Ces fusions répondent à une logique de réduction des coûts.»

En 2015, 2 millions de Français auront plus de 85 ans. Si seule une minorité d'entre eux aura les moyens d'aller en maison en retraite (une place coûte 35.000 euros par an selon une récente étude), le secteur privé s'annonce, selon Frédéric Stévenin, comme le grand gagnant de ces prochaines années.

Plusieurs centaines de millions pour des rachats

«L'État n'aura pas les moyens de maintenir sa part de marché. La croissance va être disproportionnellement positive pour les acteurs privés», affirme-t-il. Selon Jean-François Vitoux, cette part de marché pourrait passer de 21,5 % aujourd'hui, «à 25 % dans une dizaine d'années».

«DomusVi, qui a souffert d'une gouvernance complexe a aussi pour objectif d'optimiser le parc existant, réduire les coûts et augmenter le revenu moyen par lit, notamment en développant des services non médicaux», affirme Frédéric Stévenin.

À cela s'ajoute le développement de services médicaux à domicile en France. Sans oublier, l'important relais de croissance de l'international. DomusVi a déjà créé une entreprise commune en Chine. «Nous avons déjà des cibles parfaitement identifiées, assure Frédéric Stévenin. Nous avons prévu plusieurs centaines de millions d'euros pour des acquisitions dans les cinq ans». Outre la Chine, DomusVi regarde attentivement «en Allemagne et en Espagne», confie Jean-François Vitoux.

Avec 2 millions de Français de plus de 85 ans en 2015, le secteur des maisons de retraite privées s'annonce comme le grand gagnant des prochaines années.

Le rachat du troisième groupe d'accueil et de services aux personnes âgées règle un conflit entre les actionnaires fondateurs.

 
PUBLICITÉ
 

Changement de propriétaire chez DomusVi, le troisième groupe d'accueil et de services aux personnes âgées en France, avec notamment plus de 180 résidences médicalisées. Le fonds d'investissement PAI Partners a annoncé hier être en négociations exclusives avec ses actionnaires pour en prendre le contrôle. L'opération devrait être bouclée dans les prochaines semaines.

Le processus de vente avait commencé à la fin de l'année dernière. Sa conclusion met fin à un conflit entre les deux propriétaires fondateurs de DomusVi, Yves Journel et Jean-François Gobertier. Une fois l'opération bouclée, PAI devrait détenir 70 % du capital avec un fonds associé. Le solde appartiendra pour 25 % à DV Holding (contrôlée à 75 % par Yves Journel) et au management (5 %). Jean-François Gobertier n'a pas souhaité réinvestir et a donc cédé l'intégralité de sa participation.

En France, le marché des maisons de retraite est public à hauteur de 51 %, associatif et religieux à 27,5 %, et privé à 21,5 %. Né de la fusion avec Dolcéa en 2011, DomusVi a réalisé l'an dernier 647 millions d'euros de chiffre d'affaires et un résultat net de 10 millions d'euros.

Partager cet article

Repost0
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 07:25

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0203526511339-dependance-domusvi-cherche-un-actionnaire-fort-pour-se-developper-674076.php

 

 

 

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
 

 

Le numéro trois français des établissements pour personnes âgées est en vente. Cinq candidats sont en lice, dont son partenaire chinois.

Une unite de vie protégee pour des pensionnaires atteints de la maladie d\'Alzheimer dans une maison de retraite. - Frederic Maigrot/Réa
Une unite de vie protégee pour des pensionnaires atteints de la maladie d'Alzheimer dans une maison de retraite. - Frederic Maigrot/Réa

Troisième opérateur privé de maisons de retraite en France, le groupe DomusVi devrait avoir d’ici peu un nouveau propriétaire. La banque Rothschild & Cie, qui a reçu mandat de ses deux actionnaires pour la vente de leurs participations, doit, selon nos informations, découvrir ce mercredi les offres fermes d’au moins quatre candidats au rachat. Selon « Capital Finance » , trois sont des fonds de capital-investissement « classiques », en l’occurrence PAI Partners, Charterhouse et ICG, le quatrième étant Antin IP, un fonds d’infrastructures. Selon nos informations, Hanfor, le partenaire chinois de DomusVi, regarde aussi le dossier. L’opérateur de retraite a en effet créé fin mars une société commune avec le fonds d’investissement asiatique pour partir à l’assaut du gigantesque marché en Chine. Le choix final des actionnaires s’opérera dans tous les cas sur la base d’une valorisation de plus de 600 millions d’euros.

Suivre Korian et Orpea

Depuis le rapprochement de DomusVi avec son confrère Dolcéa, le capital du groupe est pour moitié entre les mains de DomusVi Holding, détenu par le fondateur Yves Journel aux côtés de la Macif, de BPCE et de Vivalto et pour moitié entre celles de GDP Vendôme, propriété de Jean-François Gobertier, le fondateur de Dolcéa. Après avoir envisagé un temps une introduction en Bourse prévue fin 2013, les deux actionnaires ont décidé, au vu de leurs divergences sur l’appréciation de la situation de l’entreprise, de vendre la totalité du capital.

Pour Jean-François Vitoux, le président du directoire de DomusVi, qui devrait conserver la direction opérationnelle du groupe, l’objectif « est de trouver un actionnariat à la fois stable, puissant et de moyen terme pour accélérer notre expansion. » Face aux numéros un et deux du secteur, Korian et Orpea, tous les deux adossés à desinvestisseurs institutionnels puissants et lancés dans des opérations de croissance à l’international, le plus français des trois leaders des établissements d’hébergement des personnes âgées dépendantes (Ehpad) entend, la fusion achevée, franchir lui aussi les frontières. Comme en témoigne la société commune constituée avec le fonds d’investissement chinois Hanfor.

Retour aux bénéfices

La situation financière du groupe s’est renforcée au terme de son exercice 2013, avec un retour aux bénéfices, soit un résultat net positif de 10 millions d’euros, contre une perte de 3 millions l’année précédente, pour un chiffre d’affaires en hausse de 14,5%, à 647 millions. Surtout, même si l’objectif d’un ratio Ebitdar (critère de référence dans le secteur) sur chiffre d’affaires au dessus de 30 %, n’a pas été tout à fait atteint, à 28,8 % « il  est probablement le meilleur de la profession », observe Jean-François Vitoux, tout en soulignant les fortes croissances du résultat opérationnel (+17 %, à 59,9 millions) et du cash flow qui a doublé en trois ans, à 36,7 millions.

Fin 2013, DomusVi comptait 182 résidences médicalisées et 15 non médicalisées pour un nombre de lits exploités de 15.156 et 560 appartements. Le groupe a procédé l’an dernier à 5 ouvertures –en Ile-de-France, à Marseille, en PACA et en Franche Comté– et a également acquis trois établissements à la société Enity. Mais avec 25 établissements ouverts en trois ans, DomusVi a quasiment épuisé ses réserves. Sauf, donc, à contribuer à la concentration du secteur en France, en l’absence de nouveaux appels à projets des agences régionales de santé, le développement du groupe passe par un développement hors des frontières. En Europe, trois pays sont visés, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie « dans une logique de partenariat, voire selon les opportunités, d’acquisitions », indique Jean-François Vitoux.

 

Partager cet article

Repost0
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 06:25

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/grande-consommation/actu/0203519309201-les-francais-a-l-assaut-du-marche-chinois-des-maisons-de-retraite-673458.php?xtor=RSS-2005

 

 

Orpea, DomusVi et Colisée sont sur le point de concrétiser leurs projets.
La Chine compte 3 millions de lits dans les Ehpad, un chiffre à multiplier par trois selon les objectifs du 12 e  Plan quinquennal.

En Chine, où le pin est symbole de longévité et d'immortalité, c'est peu de dire que les personnes âgées sont respectées, quand elles ne sont pas vénérées tant le culte des ancêtres fait partie intégrante de la culture du pays. Dès lors, difficile d'imaginer que les autorités chinoises puissent se tourner vers des entreprises françaises pour participer aux opérations visant à atteindre les objectifs du 12e Plan quinquennal. Même si ceux-ci sont très ambitieux, puisqu'ils prévoient notamment de multiplier par 3, de 3 à 9 millions, le nombre de lits des établissements d'hébergement de personnes âgées dépendantes (Ehpad), autrement dit maisons de retraite.

C'est pourtant bel et bien le cas, tant le savoir-faire français en la matière est reconnu dans l'empire du Milieu, comme en témoigne Ninie Wang, la fondatrice et présidente de Pinetree, le numéro un chinois des services à domicile pour les personnes âgées, dans une interview aux « Echos » (lire ci-dessous). De fait, au moins trois groupes français d'Ehpad nourrissent des projets en Chine, à savoir Orpea, le numéro deux du secteur en Europe, DomusVi, numéro trois en France, et le plus petit des grands, Colisée. Paradoxalement, c'est celui-ci qui, le premier, a jeté son regard sur ce gigantesque marché potentiel.

Depuis 2008, ce groupe bordelais créé il y a vingt ans par Patrick Teychenay, a créé une société, China Colisée Beijing, basée dans la capitale chinoise avec une petite équipe missionnée pour défricher le terrain.

Un marché colossal

Les dirigeants de Colisée, comme ceux d'Orpea et de DomusVi, ont fait la même analyse. Ils ont d'abord anticipé la stagnation du marché français que Jean-François Vitoux, le président du directoire de DomusVi, résume ainsi : « Après le traumatisme de la canicule de l'été 2003, il y a eu beaucoup d'ouvertures nouvelles qui ont fini par quelque peu saturer le marché. » Ainsi, sur les trois dernières années, seuls 15 appels à projets auront été lancés par les agences régionales de santé (ARS). Les professionnels estiment que le marché devrait à nouveau se tendre vers 2020. Or, à cet horizon, la Chine comptera 245 millions d'habitants de plus de 60 ans, contre 194 en 2012 dans un contexte d'urbanisation croissante et avec deux générations d'enfants uniques pour qui la charge des parents et grands-parents peut vite devenir insupportable, malgré la piété filiale.

Premier arrivé, Colisée ne sera peut-être pas le premier implanté. Sa coentreprise avec un partenaire local, qui passe pour être l'une des plus grosses entreprises d'Etat, devrait être finalisée à l'été, tandis qu'un premier projet se profile d'une maison de 220 lits médicalisés à Canton. Trois autres seraient dans les tuyaux à Shenzhen, Chengdu et Kunming, la capitale du Yunnan. De son côté, DomusVi et le fonds d'investissement chinois Hanfor ont annoncé fin mars la création d'une société commune Duomei, avec pour ambition de gérer 100 maisons de retraite et 20 agences d'aide à domicile d'ici à cinq ans, et d'ores et déjà 5 à 6 projets en portefeuille.

Finalement, c'est Orpea qui pourrait avoir le premier établissement opérationnel. Le groupe français table sur l'ouverture de 180 lits au sein du tout nouvel hôpital de Nankin au 1er semestre 2015 dans le cadre d'une Wofe (« wholy owned foreigner enterprise »), société détenue à 100 % par Orpea. Deux autres projets sont dans les cartons à Shanghai et à Pékin, et une convention a été signée avec la China Development Bank, celle-là même qui est un des partenaires financiers de Duomei.

Antoine Boudet, Les Echos

 

 
Les chiffres clefs

300 millions

le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans en Chine en 2025.

3 % Le pourcentage

de cette population que les autorités chinoises anticipent d'avoir à accueillir en maisons de retraite, soit un potentiel de 9 millions de lits.

 

 

 

 

Les Français à l'assaut du marché chinois des maisons de retraite.
Les Français à l'assaut du marché chinois des maisons de retraite.
Les Français à l'assaut du marché chinois des maisons de retraite.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche