Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 08:12

http://www.paris-normandie.fr/detail_communes/articles/779164/region/le-futur-petit-colmoulins#.U7ZTr_l_vfI

Santé.

L’ancienne clinique d’Harfleur n’est plus.

Un seul bâtiment a été conservé pour y implanter.

Elle a vu naître des milliers de petits Havrais. Mais en 2009, la clinique du Petit-Colmoulins a fermé définitivement ses portes. Aujourd’hui, un seul bâtiment est encore debout, en cours de transformation en établissement de soins de suite et de réadaptation.

« La Générale de Santé a lancé une politique de regroupement des cliniques de médecine, chirurgie et obstétrique. Le Petit-Colmoulins devenait vieillot et aurait nécessité un énorme investissement. Le groupe a donc préféré construire l’HPE », indiquent François Guth, directeur de l’HPE et Amar Zendjebil, responsable immobilier à la Générale de Santé.

Le groupe s’est alors interrogé sur le devenir du site harfleurais. « Nous avons imaginé démolir et vendre. Et puis, nous avons obtenu l’autorisation de l’Agence régionale de santé (ARS) pour créer un établissement de soins de suite et de réadaptation. Seul impératif, accueillir les premiers patients avant fin décembre 2014 et répondre aux besoins du territoire, d’où une convention signée avec Monod et une autre en cours avec les Ormeaux », ajoute le directeur.

JARDIN PRIVATIF ET PISCINE

Plutôt que construire un nouveau bâtiment, ce qui aurait pris trop de temps, la Générale de Santé a préféré conserver 8 000 m² du Petit-Colmoulins. Totalement transformé, l’immeuble est actuellement en travaux. Le bâti était sain même s’il a été beaucoup squatté. « Nous avons subi des vols. La police a procédé à une centaine d’interpellations ici. Cela nous a coûté 400 000 € de frais de gardiennage », souligne Amar Zendjebil.

Le futur établissement comptera 101 lits et 10 places en hôpital de jour. « L’hôpital pose un diagnostic et soigne. Mais cela ne veut pas dire que le patient est assez remis ou a retrouvé assez d’autonomie pour rentrer chez lui », explique François Guth. C’est le cas pour l’addictologie (alcool et drogue) ainsi que pour la neurologie (AVC). « Il s’agit d’apprendre à réapprivoiser son corps », poursuit-il.

L’établissement proposera des soins avec des kinésithérapeutes, des ergothérapeutes, des psychomotriciens, des médecins et soignants. Il est doté d’une salle pour les machines de sport de la kiné et un bassin équipé d’un plateau mobile pour les patients en fauteuil roulant. Un appartement thérapeutique permettra des mises en situation concrètes.

L’unité addictologie de 21 chambres aura un accès direct sur un jardin privatif et sa propre salle à manger. «C’est important pour la sociabilisation après le sevrage », précise le directeur. Les autres services auront une salle à manger commune.

Partout, les grandes fenêtres et les baies vitrées offrent une vue superbe sur la verdure environnante. Reste une inconnue : le devenir des milliers de m² de terrain inoccupé du site. La Générale de Santé pourrait vendre afin que s’installe un autre établissement de soin, pourquoi pas un Ehpad.

MARIE-ANGE MARAINE

ma.maraine@presse-normande.com

Générale de santé: Près du Havre, le Petit Colmoulins transformé.
Générale de santé: Près du Havre, le Petit Colmoulins transformé.
Générale de santé: Près du Havre, le Petit Colmoulins transformé.
Générale de santé: Près du Havre, le Petit Colmoulins transformé.
Générale de santé: Près du Havre, le Petit Colmoulins transformé.
Générale de santé: Près du Havre, le Petit Colmoulins transformé.
Générale de santé: Près du Havre, le Petit Colmoulins transformé.

Partager cet article

Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 06:28

http://www.laprovence.com/article/actualites/2929651/le-velodrome-aura-sa-clinique-sans-lits.html

~~ L'information avait été révélée dès avril 2013 par La Provence, mais cette fois, c'est officiel : une nouvelle clinique privée va bien ouvrir dans le quartier du stade Vélodrome, par ailleurs concerné par un projet immobilier et une grande surface commerciale. Jeudi prochain, Filippo Monteleone, le directeur général délégué du groupe Générale de Santé, et Jean-Claude Gaudin présenteront ce futur établissement lors d'une conférence de presse. Son nom, déjà connu, "clinique Monticelli-Vélodrome", confirme le processus de regroupement avec la clinique Monticelli, propriété de la Générale de Santé. L'architecte a également été choisi. Il s'agit de Didier Rogeon, qui a déjà remporté le projet immobilier du stade Vélodrome. Concernant l'activité de cette clinique, Filippo Monteleone avait indiqué à La Provence qu'il s'agirait d'une "clinique sans lits", entièrement dédiée à l'ambulatoire en orthopédie et en ophtalmologie. Autant dire que cette structure, qui pourrait ouvrir en 2015, sera a priori hyper-rentable compte tenu des activités indiquées. D'autant que des médecins réputés à Marseille, comme Jean-Pierre Franceschi, le "pape du genou" bien connu des footballeurs professionnels, pourraient y exercer. Cohérente la carte sanitaire marseillaise ? L'an dernier, ce projet a été chaudement soutenu par le sénateur-maire de Marseille qui a, il est vrai, concouru à ce que la Générale de Santé renonce à son projet de démantèlement de l'hôpital privé Beauregard. De là à y voir un échange de bons procédés ... Toujours est-il que l'annonce de cette nouvelle clinique, ainsi que l'engagement du maire, (qui est aussi président du conseil de surveillance de l'AP-HM), avait attisé la guerre public/privé. Elle interroge surtout sur la cohérence de la carte sanitaire marseillaise. Car la clinique du Vélodrome ne va-elle pas doublonner avec l'Institut de l'appareil locomoteur (service de l'AP-HM) dirigé par le Pr Argenson à l'hôpital Sainte-Marguerite ? La question n'a pas échappé à Jean-Jacques Romatet, directeur général de l'AP-HM. En avril 2013, le patron des hôpitaux marseillais estimait que ce projet de clinique ambulatoire "ne saurait se faire sans dialogue préalable avec l'AP-HM". Jean-Jacques Romatet disait "faire confiance à l'Agence régionale de santé (ARS) pour mettre les acteurs autour d'une table afin d'éviter un risque de déstabilisation". Cette concertation a-t-elle eu lieu ? Nul doute que la question sera posée jeudi prochain à la Générale de Santé. Sophie Manelli

Le Vélodrome aura sa clinique "sans lits".
Le Vélodrome aura sa clinique "sans lits".

Partager cet article

Repost0
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 20:46

https://fr.finance.yahoo.com/actualites/g%C3%A9n%C3%A9rale-sant%C3%A9-sant%C3%A9-c%C3%A8de-participation-062900013.html

 

 

 

(CercleFinance.com) - Santé SA a signé un accord pour la cession de sa participation de 83,43% dans le capital de Générale de Santé avec les groupes Ramsay et Crédit Agricole Assurances. 

Santé SA et Santé Développement percevront un dividende de 0,75 euros par action. Ils vendront ensuite leurs parts à 16 euros par action à Ramsay Health Care (Francfort: RMY.F - actualité) et Crédit Agricole Assurances.

Santé SA et Santé Développement Europe SAS percevront ensemble environ 788 millions d'euros (en incluant les dividendes pour environ 35 millions d'euros). Une partie servira au remboursement intégral de leur dette, équivalente à 385 millions d'euros à la fin du mois de mars 2014.

Le calendrier pour la conclusion de cette transaction n'a pas encore été établi, mais l'opération devrait être finalisée dans le 4ème trimestre de 2014.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 20:44

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/06/11/97002-20140611FILWWW00014-ramsey-et-predica-achetent-generale-de-sante.php

 

 

 

 

Comme annoncé au mois de mai, le gestionnaire australien de cliniques Ramsay Health Care a annoncé mercredi avoir signé un accord pour l'acquisition, avec son partenaire Crédit Agricole Assurances (Predica), de 83,43% de Générale de Santé, premier groupe français d'hospitalisation privée.

L'acquisition se fera au prix de 16 euros par action (16,75 euros en prenant en compte le dividende) et Ramsay déboursera au total 429 millions d'euros pour sa participation, le reste étant acquis par le partenaire français.

Partager cet article

Repost0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 06:47

http://www.lefigaro.fr/societes/2014/06/02/20005-20140602ARTFIG00346-cliniques-bataille-en-vue-pour-la-generale-de-sante.php

 

 

 

C'est une bataille qui s'est déclenchée lundi soir pour le contrôle du groupe de cliniques Générale de santé. Le groupe d'André Attia et de son fils Marc - la SCA Attia Villard Fribourg et Rainbow Santé - envisage en effet de faire une offre sur l'entreprise.

 

 

 

Le 12 mai, c'est l'australien Ramsay, associé à l'assureurPredica (Crédit agricole), qui avait dévoilé son intérêt. Ramsay est entré en négociations exclusives avec la famille Agostini, qui détient, avec le docteur Antonino Ligresti, plus de 83,43 % du capital de la Générale de santé. À l'issue, l'australien compte lancer une OPA simplifiée sur le groupe de cliniques coté en Bourse (mais avec un flottant très limité) pour un prix de 940 millions d'euros au total.

Les Attia connaissent bien la Générale de santé, qui emploie 19.000 salariés: en 2005, ils lui avaient vendu leur propre groupe de cliniques, Hexagone Hospitalisation. Une transaction payée en actions. Depuis, la SCA Attia s'est renforcée au capital de la Générale, jusqu'à en détenir aujourd'hui 11 %.

Elle compte maintenant demander l'accès aux comptes de la Générale de santé «afin de pouvoir être en mesure d'examiner la possibilité de déposer une offre dans les meilleurs délais à l'ensemble des actionnaires de la société Générale de santé à un prix unitaire supérieur à celui offert par Ramsay Health Care, Crédit agricole Assurances et Ramsay Santé».

Pour lancer une offre, les Attia, qui ont recréé un groupe d'une quinzaine de cliniques, devraient s'appuyer eux aussi sur un partenaire financier.

Cliniques: bataille en vue pour la Générale de santé.

Partager cet article

Repost0
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 10:20

http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/infos-conseils-valeurs/infos/generale-de-sante-dopee-par-une-nouvelle-offre-976970.php

 

 

Le Figaro rapporte mardi que la société SCA Attia Villard Fribourg et Rainbow Santé, qui détient environ 11% du capital du gestionnaire français de cliniques et d'hôpitaux privés, envisage de déposer une offre de rachat du groupe qui serait supérieure à celle de l'australien Ramsay Health Care, Crédit agricole Assurances et Ramsay Santé, annoncée en mai. (Alexandre Boksenbaum-Granier)

 

https://fr.news.yahoo.com/cliniques-bataille-vue-g%C3%A9n%C3%A9rale-sant%C3%A9-183041920.html

 

 

 

C'est une bataille qui s'est déclenchée lundi soir pour le contrôle du groupe de cliniques Générale de santé. Le groupe d'André Attia et de son fils Marc - la SCA Attia Villard Fribourg et Rainbow Santé - envisage en effet de faire une offre sur l'entreprise.

 

Le 12 mai, c'est l'australien Ramsay, associé à l'assureur Predica (Crédit agricole), qui avait dévoilé son intérêt. Ramsay est entré en négociations exclusives avec la famille Agostini, qui détient, avec le docteur Antonino Ligresti, plus de 83,43 % du capital de la Générale de santé. À l'issue, l'australien compte lancer une OPA simplifiée sur le groupe de cliniques coté en Bourse (mais avec un flottant très limité) pour un prix de 940 millions d'euros au total.

Les Attia connaissent bien la Générale de santé, qui emploie 19.000 salariés: en 2005, ils lui avaient vendu leur propre groupe de cliniques, Hexagone Hospitalisation. Une transaction payée en actions. Depuis, la SCA Attia s'est renforcée au capital de la Générale, jusqu'à en détenir aujourd'hui 11 %.

Elle compte maintenant demander l'accès aux comptes de la Générale de santé «afin de pouvoir être en mesure d'examiner la possibilité de déposer une offre dans les meilleurs délais à l'ensemble des actionnaires de la société Générale de santé à un prix unitaire supérieur à celui offert par Ramsay Health Care, Crédit agricole Assurances et Ramsay Santé».

Pour lancer une offre, les Attia, qui ont recréé un groupe d'une quinzaine de cliniques, devraient s'appuyer eux aussi sur un partenaire financier.



Retrouvez cet article sur Figaro.fr

Partager cet article

Repost0
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 06:22

http://www.actusoins.com/22172/trophees-lhospitalisation-privee-six-cliniques-laureates.html

 

 

Les Trophées de l'Hospitalisation privée ont récompensé le 21 mai les initiatives les plus remarquables des cliniques et hôpitaux privés.

29-1

Les soignants de la Clinique Saint-Christophe (13)

Les Trophées, organisés par la FHP (Fédération de l'hospitalisation privée) sont distingués par des jurys composés de personnalités reconnues et indépendantes du secteur de la santé, selon plusieurs catégories : Qualité, Relations Usagers, Publication médicale, Evénement médical, Ressources humaines.

Nouveauté 2014, une catégorie « International » a été créée pour saluer les développements hors de nos frontières des établissements de santé privés. Des Trophées « Coups de cœur » complètent le palmarès.

Les lauréats ont été révélés parmi 23 initiatives.  Devant de nombreux acteurs de la profession, près de 300 personnes, Jean-Loup Durousset, président de la FHP, et Elisabeth Tomé-Gertheinrichs, déléguée générale, ont conduit la cérémonie.

Les Lauréats des Trophées 2014 sont :

  • Catégorie Qualitéla Clinique Saint-Christophe (13) pour son initiative « Accompagner une équipe pluridisciplinaire dans la promotion de la bientraitance au travers d'une philosophie de soin au sein d'un service SSR polyvalent »
  • Catégorie Relations avec les Usagersl’Hôpital privé des Peupliers (75) pour son initiative « Création du poste de coordinatrice du parcours de soins »
  • Catégorie Publication médicalela Clinique Saint Victor/Centre Jean-Bernard (72)  pour son initiative « Détection des récidives du cancer bronchique par auto-surveillance des symptômes via web-application : étude pilote du suivi SENTINEL
  • Catégorie Evénement médicall’Hôpital privé d’Antony (92) pour son initiative « Centre d’IRM à délais de rendez-vous courts et accessibles le week-end »
  • Catégorie Ressources humainesle Centre Médico-Chirurgical de Tronquières (15) pour son initiative « Parcours d'intégration, de formation et d'adaptation au poste pour un nouvel arrivant infirmier au sein d'un service de réanimation »
  • Catégorie Internationalla Clinique du Dr Ster (34) pour son initiative « Prise en charge des grands brûlés au-delà des frontières »

Les Trophées «  Coup de cœur des Jurys » sont :

  • Clinalliance Villiers sur Orge (91) pour son initiative « Prise en charge et accompagnement des patients internationaux en Soins de Suite et de Réadaptation »
  • La Clinique Saint Roch (59) pour son « initiative dans le domaine architectural avec un programme complet de construction écologique »
  • Le Pôle Santé République (63) pour son initiative « L’usager, pro-acteur de sa prise en charge »
  • Polyclinique Bordeaux Rive Droite (33) pour son initiative « Adopte2poules.com, sensibilisation des salariés à la réduction des déchets alimentaires »
  • Polyclinique Saint Côme (60) pour son initiative « Groupe de réflexion sur les valeurs éthiques de l’entreprise »

Rédaction ActuSoins, avec FHP

 

 

 

 

Trophées de l’hospitalisation privée : six cliniques lauréates.

Partager cet article

Repost0
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 08:00

http://www.latribunerepublicaine.fr/Actualite/Fil_Infos_regionales/article_1824641.shtml

 

 

 

Le groupe de cliniques Générale de Santé, dont fait partie la clinique Herbert, à Aix-les-Bains, pourrait passer sous bannière australienne.

 

Lundi 19 mai, les actionnaires dits de contrôle dans la mesure où ils disposent de 83,43% du capital, se sont dits prêts à céder leurs parts au groupe australien Ramsay Health Care associé aux assurances du Crédit Agricole. Le pacte d'actionnaires, à savoir, Santé SA et Santé Développement Europe SAS ont "décidé d'accorder une période d'exclusivité jusqu'au 6 juin" aux acquéreurs potentiels afin de leur permettre de formuler une offre à 16,75 euros par titre. Pendant ce délai, les acquéreurs potentiels pourront procéder à un examen des comptes "en vue de remettre une offre ferme au prix (mentionné) et de trouver un accord sur les conditions de la transaction", selon les termes du communiqué. La raison de la vente n'est pas avancée par les deux sociétés actionnaires majoritaires. Cependant lors de la présentation de ses résultats annuels, la Générale de santé avait mis en avant l'environnement économique "dégradé" de l'hospitalisation privée.

 

 

 

 

Quelles seront les conséquences pour les personnels de la clinique aixoise et pour l'orientation (médicale et économique) globale du groupe Générale de Santé?

 

 

 

Affaire à suivre...

 

 

 

 

 

 

Journal La Tribune Républicaine

Aix-les-Bains : la clinique Herbert (groupe Générale de Santé) bientôt sous pavillon australien?
Aix-les-Bains : la clinique Herbert (groupe Générale de Santé) bientôt sous pavillon australien?

Partager cet article

Repost0
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 07:48

http://www.zonebourse.com/GENERALE-DE-SANTE-4694/actualite/GENERALE-DE-SANTE--Les-equipes-de-Generale-de-Sante-recompensees-lors-de-la-remise-des-trophees-de-18482903/

 

 

 

 

7ème EDITION DES TROPHEES DE L'HOSPITALISATION PRIVEE

COMMUNIQUE DE PRESSE

Paris, le 21 mai 2014

LES EQUIPES DE GENERALE DE SANTE RECOMPENSEES LORS DE LA REMISE DES TROPHEES DE LA FHP


Les équipes de l'Hôpital privé des Peupliers (75) et de l'Hôpital privé d'Antony (92) ont été récompensées lors de la cérémonie officielle de remise des Trophées de l'Hospitalisation privée, qui s'est déroulée hier soir, au MEDEF, à Paris 7ème.
Organisé pour la 7ème année consécutive par la Fédération de l'Hospitalisation Privé, cet évènement
a pour objectif de valoriser les performances des établissements de santé privés et met à l'honneur plusieurs lauréats du groupe Générale de Santé dans différentes catégories.
L'Edition 2014 comporte cinq grandes catégories « Qualité », « Relations avec les Usagers»,
« Publication Médicale», « Evènement Médical » et « Ressources Humaines ». Les prix sont décernés par des jurys composés d'experts indépendants reconnus.
Nouveauté de l'Edition 2014 : un Trophée catégorie « International » destiné à récompenser les initiatives innovantes en matière de développement international.
L'Hôpital privé des Peupliers, (75) a reçu le Trophée de la catégorie « Relations avec les usagers » pour la création en janvier 2013 du poste de « coordinatrice du parcours de soins » pour les patients atteints de cancer.
La création de ce poste s'attache à améliorer le parcours de soins des personnes atteintes par le cancer, pendant leurs traitements en assurant une meilleure continuité entre l'hôpital et le domicile.
A l'hôpital privé des Peupliers, la coordinatrice du parcours de soins est la référente en cancérologie pour tout type de prise en charge cancéreuse, elle fait le lien entre les différents interlocuteurs et permet aux patients et à leurs proches de bénéficier d'une organisation fluide. Elle est joignable sur un numéro vert, gratuit depuis un poste fixe et facile d'accès. Elle accompagne les patients les plus fragiles, ou dont le traitement est lourd, à tous les stades de la maladie. La coordinatrice dirige les patients vers les soins de support adaptés à leurs besoins tout au long des traitements. Le parcours personnalisé par la coordinatrice apparait comme un dispositif pertinent pour les patients et également pour les professionnels : les relations interdisciplinaires sont améliorées grâce à un relais plus important de l'information et créent une dynamique d'équipe

A propos de l'Hôpital privé des Peupliers :

D'une capacité d'accueil de 243 lits et places, l'Hôpital privé des Peupliers (Paris 13ème) est un établissement qui bénéficie d'un équipement de pointe et d'une offre de soins polyvalente. Il est constitué d'un Centre de santé pluridisciplinaire avec

des consultations médicales et chirurgicales, d'un Centre d'imagerie médicale et d'un Centre d'endoscopie. L'Hôpital privé des Peupliers est également le seul Centre de Cancérologie privé parisien, doté de toutes les techniques de diagnostic et de traitement sur un seul site. Par ailleurs la rééducation fonctionnelle-balnéothérapie indissociable de l'activité orthopédique permet le développement d'une filière spécifique de l'appareil locomoteur sur un site unique.

L'hôpital privé d'Antony (92) a reçu le trophée de la catégorie « Evènement médical » pour son initiative « Centre d'IRM à délais de rendez-vous courts et accessibles le week-end »
L'Hôpital privé d'Antony a mis en place une organisation spécifique permettant des rendez-vous rapides et une accessibilité le week-end du centre d'IRM de l'établissement.
En France, il faut attendre en moyenne29 jours avant d'avoir un rendez-vous d'IRM. La solution proposée par l'Hôpital privé d'Antony permet : un accompagnement par les familles le week-end et un accès rapide aux soins. La mise en place de cette organisation spécifique de rendez-vous a laissé près de 6396 places d'accès rapide par an. Des rendez-vous à 48 heures peuvent ainsi être proposés. De plus les deux IRM sont ouvertes le dimanche de 8 heures à 20 heures avec la présence sur place de deux équipes complètes (radiologues, paramédicaux et personnel administratif). Ainsi le service proposé le week-end est identique à celui de la semaine. L'imagerie assure la permanence des soins 24h/24, sur toutes les modalités. A ce titre, il y a le week-end trois médecins présents en permanence sur le site et, trois médecins d'astreinte.

A propos de l'Hôpital privé d'Antony :

Premier établissement privé d'Ile de France, d'une capacité d'accueil de 455 lits et places, l'Hôpital privé d'Antony est un établissement pluridisciplinaire reconnu depuis 10 ans. Sa masse critique (750 salariés / 235 médecins libéraux) en fait un établissement unique au niveau régional. Son activité médicale, chirurgicale et obstétricale est majeure (3300 accouchements / 60 000 passages aux urgences / 45000 séjours) portée par une pluridisciplinarité et un dynamisme médical important. Centre de cancérologie, l'Hôpital privé d'Antony dispose également d'un plateau technique sur site particulièrement conséquent.

A propos de Générale de Santé :

Premier Groupe privé de soins et services à la santé, Générale de Santé compte 19 000 salariés dont 7 000 infirmier(e)s et 4 000 aides soignant(e)s dans 75 établissements et centres.

Avec près de 4 500 praticiens, elle représente la première communauté libérale de France. Acteur majeur de

l'hospitalisation, Générale de Santé couvre l'ensemble de la chaîne de soins : médecine-chirurgie-obstétrique, cancérologie, soins de suite et de réadaptation et hospitalisation à domicile. Générale de Santé développe une offre de soins originale associant qualité et sécurité de la prise en charge, efficience de l'organisation et qualité humaine. Le Groupe propose une prise en charge globale avec un accompagnement personnalisé, avant, pendant et après l'hospitalisation, qui prenne en compte toutes les dimensions du patient ; il participe aux missions de service public de santé et au maillage sanitaire du territoire.

En savoir plus : www.generale-de-sante.fr

Contact presse :

Marie Roux de Luze - Service de Presse de Générale de Santé

Tél. : 01.53.23.14.16 - m.rouxdeluze@gsante.fr

GENERALE DE SANTE : Les équipes de Générale de Santé récompensées lors de la remise des trophées de la FHP.

Partager cet article

Repost0
17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 06:40

http://www.zonebourse.com/GENERALE-DE-SANTE-4694/actualite/GENERALE-DE-SANTE--Nomination-de-deux-administratrices-independantes-18343956/

Générale de Santé annonce la nomination à son Conseil d'administration de Madame Anne-Marie COUDERC et de Madame Valérie HORTEFEUX en tant qu'administratrices indépendantes. Elles assureront respectivement les fonctions de Présidente du Comité des nominations et des rémunérations et de Présidente du Comité d'Audit.
Ces nominations seront soumises à l'approbation de l'Assemblée générale des actionnaires du
Groupe qui se réunira le 17 juin 2014.
Anne-Marie COUDERC, 64 ans, diplômée de droit privé, avocate au barreau de Paris de 1973 à 1978, a réalisé une grande partie de arrière au sein du Groupe LAGARDERE dans le secteur des médias. De
1982 à 1995, elle a occupé successivement les fonctions d'adjointe au Secrétaire général, de Directrice des ressources humaines et de la Communication, puis de Directrice générale adjointe de la Société HACHETTE FILIPACCHI ASSOCIES (Activité Presse). En 1997 elle en est nommée Directrice générale, puis, de 2006 à 2010, Secrétaire générale de LAGARDERE ACTIVE (activités presse et audiovisuelles).
Depuis 2011, elle est Présidente du Groupe PRESSTALIS (activité de distribution de la presse). Parallèlement, Anne-Marie Couderc a mené une carrière politique : élue municipale à paris en 1983, elle fut successivement, jusqu'en 2001, Conseiller de Paris, puis adjointe au Maire de Paris de 1989 à
2001. Elue Députée en 1993, elle entre au Gouvernement d'Alain JUPPE en 1995 où elle est nommée Secrétaire d'État auprès du Premier Ministre, chargée de l'Emploi, puis Ministre déléguée auprès du Ministre du Travail et des Affaires sociales, chargée de l'Emploi, sous le second Gouvernement d'Alain JUPPE.
Elle est également administrateur de PLASTIC OMNIUM, de TRANSDEV, ainsi que de la fondation VEOLIA et de la fondation ELLE.
Valérie HORTEFEUX, 46 ans, est titulaire d'un Master de communication de l'École Française des Attachés de Presse, et a suivi le cursus du Master de l'Institut de gestion de patrimoine de l'Université Paris-Dauphine. Elle a débuté sa carrière en tant que gestionnaire de fortune au sein de La Banque Privée 1818, filiale du Groupe NATIXIS, dont elle est responsable de l'origination depuis 2008.
Valérie HORTEFEUX est également administratrice indépendante de BLUE SOLUTIONS, filiale du
Groupe BOLLORÉ, depuis septembre 2013.

1/2

A propos de Générale de Santé :

Générale de Santé est coté sur Eurolist d'Euronext Paris (anciennement Premier Marché) depuis juin
2001 et fait partie de l'indice Midcac.

Avec 75 établissements et centres, Générale de Santé est le premier groupe français d'hospitalisation privée, et compte 19 000 salariés dont 7 000 infirmier(e)s et 4 000 aides soignant(e)s.

4 500 praticiens exercent au sein de ses établissements et représentent la première communauté libérale de

France. Générale de Santé couvre l'ensemble de la chaîne de soins : médecine-chirurgie-obstétrique, cancérologie, soins de suite et de réadaptation.

Générale de Santé assure et développe une offre de soins qui associe qualité, innovation et sécurité de la prise en charge, efficience de l'organisation et qualité humaine. Le Groupe participe aux missions de service public de santé et au maillage sanitaire du territoire.

En savoir plus : www.generale-de-sante.fr

Contact presse :

Marie Roux de Luze - Service de Presse de Générale de Santé

Tél. : 01.53.23.14.16 - P. : 06.08.50.91.49 - m.rouxdeluze@gsante.fr

2/2

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche

Articles Récents