Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2019 4 28 /03 /mars /2019 13:54

Partager cet article

Repost0
26 mars 2019 2 26 /03 /mars /2019 14:32

Partager cet article

Repost0
20 mars 2019 3 20 /03 /mars /2019 11:49
Troisième jour de gréve à l'Ehpad privé de st Affrique  la Miséricorde.
Vous
 
Troisième jour de gréve à l'Ehpad privé de st Affrique " la miséricorde"
Bernard  Devert  président du conseil d'administration de l'ehpad la miséricorde  n'a pas pris conscience que le personnel est en gréve pour de nombreuses revendications, depuis lundi 18 mars ,  personnel est en gréve a 80%, il n'est pas  venu se présenter pour négocier ou discuter,
Il serait  présent  ce jeudi 21 mars, 4 jours après le début le gréve.
Une gestion de conflit plus que suspecte!

Lundi 18 mars 2019 à 15h, la directrice de l’établissement a discuté avec trois personnels et le secrétaire USD CGT  Santé et action sociale de l'Aveyron, Pascal MAZET.
Le seul point qui a été acté mais verbalement, c'est de mettre en place les élections de délégués de personnels , le protocole concernant cette élection serait établit la semaine prochaine

Depuis lundi 18 mars 2019 à St Affrique (Aveyron) à  l'EHPAD "la miséricorde''  dans cet établissement ou règne des conditions sociales d’un autre temps, 35 salarié-e- s sur 49 ont décidé de se mettre en grève reconductible ( voir photo en pièce jointe ) afin d’obtenir des réponses concrètes à leurs revendications qui sont :

 Changement de la direction actuelle.
Augmentation des salaires pour tous les salariés .
Reconnaissance du travail.
Stop au harcèlement moral de la direction.
Prime Macron.
As et Amp : salaire égal pour travail égal.
Jours de congé pour enfants malades.
Mise en place d’élections de délégués du personnel!
Jours fériés et dimanches , payés double
Prévoyance santé………
 
A noter que dans cette Ehpad , 25 salariées viennent d'adhérer à la CGT.

Partager cet article

Repost0
20 mars 2019 3 20 /03 /mars /2019 09:57

Partager cet article

Repost0
19 mars 2019 2 19 /03 /mars /2019 21:17

Partager cet article

Repost0
18 mars 2019 1 18 /03 /mars /2019 15:13

Partager cet article

Repost0
14 mars 2019 4 14 /03 /mars /2019 17:06
La CGT Korian appelle à la grève le 19 mars et à rejoindre les manifestations. La CGT, FO, Solidaires et les organisations de jeunesse Unef (étudiants) et UNL (lycéens) ont appelé à une journée d’action et de grève afin "d’amplifier le mouvement social". La Fédération CGT Santé et Action Sociale s’inscrit légitimement dans cet appel.
La CGT Korian appelle à la grève le 19 mars et à rejoindre les manifestations. La CGT, FO, Solidaires et les organisations de jeunesse Unef (étudiants) et UNL (lycéens) ont appelé à une journée d’action et de grève afin "d’amplifier le mouvement social". La Fédération CGT Santé et Action Sociale s’inscrit légitimement dans cet appel.

Partager cet article

Repost0
7 mars 2019 4 07 /03 /mars /2019 16:02

Chères, Chers Camarades,

 

Laurence MACAIRE, veilleuse de nuit à la MECS Les saints-anges (association Fouque) à Marseille, se retrouve licenciée, simplement pour avoir alerté sur une situation de sous-effectifs et les dangers que cela entraîne pour les personnels et les enfants.

 

Retrouver les information et la pétition à faire circuler au maximum sur le site : http://www.sante.cgt.fr/Petition-a-signer-urgemment-pour-Laurence-veilleuse-de-nuit-injustement

Partager cet article

Repost0
7 mars 2019 4 07 /03 /mars /2019 14:12

hpad Maisons-Alfort : des conditions indignes

06 mars 2019

Les aides-soignantes de l’Ehpad « Le temps des roses » ex-Tiers Temps, à Maisons-Alfort dans le Val-de-Marne, ont fait grève jeudi 28 février pour empêcher le licenciement d’une de leurs collègues.

Après une journée mouvementée, la direction a finalement fait marche arrière et annulé la mise à pied conservatoire. Dès le matin, la direction avait fait appel à la police pour évacuer la salariée et tenter d’impressionner ses camarades qui s’étaient mises en grève pour la soutenir.

La direction avait monté une affaire de toutes pièces pour se débarrasser de cette travailleuse, l’accusant d’avoir giflé une de ses collègues et amies ! C’est tellement faux que celle-ci s’est mise en grève avec elle et les autres collègues en disant que si elle ne travaille pas, personne ne travaille.

En fait, il s’agit pour la direction de faire taire les personnes qui résistent à sa tentative de réduire les effectifs. Une grève avait déjà eu lieu le 1er février à la nouvelle qu’un poste était supprimé. La grève avait empêché cette suppression, mais la direction n’a pas pour autant renoncé à ses objectifs et depuis la situation est tendue. Elle essaye de mettre en place la nouvelle organisation, avec un effectif réduit et une répartition du travail entre les salariés restants.

Dans cet Ehpad, comme dans beaucoup d’autres, le personnel travaille en sous-effectif chronique avec des amplitudes horaires éreintantes : quatre aides-soignantes pour 66 résidents, le ratio journalier est de moins de 0,2 alors que la CGT revendique un soignant par résident.

Les salariées se retrouvent seules pour assurer les soins et le déplacement de personnes très dépendantes. Malgré tous leurs efforts, le travail n’est pas assuré comme il devrait l’être dans le respect des résidents. Récemment une aide-soignante devant déplacer seule un résident dépendant est tombée sous le poids, et a eu deux vertèbres cassées.

Cette organisation indigne du travail ne sert que les intérêts financiers du groupe, au détriment de la prise en charge des résidents, des conditions de travail et de la vie personnelle des salariés. Les résidents, leurs familles souffrent de cette situation d’effectifs insuffisants, d’économies sur les moyens alors qu’ils doivent payer 3 500 euros par mois (on vient même de supprimer les bouteilles d’eau pour les résidents !)

Cet Ehpad est géré par la société privée québécoise Sedna appartenant au groupe français Domusvi, le deuxième dans la branche. Le marché de ces maisons de retraite, l’or gris, est un nouvel Eldorado pour les groupes financiers.

Avec le soutien de beaucoup de familles, les salariées de l’Ehpad restent vigilantes et mobilisées pour imposer des embauches et davantage de moyens.

Correspondant LO

Partager cet article

Repost0
4 mars 2019 1 04 /03 /mars /2019 16:18

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche

Articles Récents