Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 21:00

Partager cet article

Repost0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 17:07

 

Vous trouverez, ci-dessous, un article de l’humanité concernant la lutte des cliniques de Montpellier.

Ainsi que quelques photos représentatives de la mobilisation.

Pour lire et regarder, il suffit de cliquer http://www.sante.cgt.fr/spip.php?article4748

Partager cet article

Repost0
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 06:58

Partager cet article

Repost0
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 17:15

Une heure de grève : C'est ainsi que s'est soldé le mouvement annoncé à la maison de retraite Le Doyenné, à Clermont-Ferrand.

L'explication est simple : FO et la CFDT avaient demandé que deux émissaires de la direction générale (l'établissement appartient en effet au groupe Médica-France) viennent à Clermont pour négocier en lieu et place de la directrice. Condition acceptée. « Chaque salarié va être reçu durant cette semaine et si tout se passe comme nous l'espérons, un accord devrait être signé la semaine prochaine » résumait Daniel Chalier de FO.

À l'origine de ce mouvement, des méthodes de gestion contestées par le personnel ainsi qu'un certain nombre de dysfonctionnements.

 

http://www.lamontagne.fr/editions_locales/clermont_ferrand/mouvement_de_greve_suspendu_au_doyenne@CARGNjFdJSsGEhoBAxQ-.html

 

Si une heure de grève fait bouger comme ça la direction générale, ça veut dire qu'on a du potentiel....à méditer....(NDLR)

Partager cet article

Repost0
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 16:56

ICI

 

 

MONTPELLIER GREVE DES CLINIQUES PRIVEES

 

  
 

INFORMATION.

La mobilisation des salariés des cliniques de Montpellier depuis le 24 mai 2010, malgré un arrêté de réquisition préfectoral contesté en justice par la CGT.

Vous trouverez, ci-dessous, quelques témoignages de délégués syndicaux.

La Clinique CLEMENTVILLE à MONTEPELLIER.

Le Directeur, déjà venu « incognito » hier sur la clinique est revenu aujourd’hui toujours « incognito ». N’est même pas monté me voir en salle d’accouchement. Il est reparti laissant la secrétaire d’astreinte GRH seule à 16 h pour réquisitionner le personnel présent aujourd’hui et elle doit revenir ce soir à 21 h pour le personnel de nuit. Elle habite à 74 km, le Directeur lui est à côté et c’est lui qui est habilité par le Préfet à réquisitionner…

Bien sûr, elle n’était pas informée que si elle réquisitionnait sans délégation de pouvoir, elle encourait des poursuites.

Elle a appelé les salariés un par un dans leur service. Quand je suis descendue, elle en était au troisième.

Je lui ai demandé si elle avait une délégation de pouvoir et lui ai dit qu’elle devait arrêter les réquisitions tant qu’elle ne l’avait pas. Elle s’est fait faxer un papier du Directeur daté d’aujourd’hui.

Elle a remis aux salariés seulement les deux premières feuilles du document où il n’est inscrit aucun nom. Certains salariés que j’avais briefés ont demandé à voir un document officiel qui prouve qu’ils sont nominativement réquisitionnés et pour quel jour, quel horaire.

Elle avait la liste, elle leur a montré et fait des photocopies pour ceux qui l’ont demandé. Elle leur a alors fait signer un simple tableau comme quoi ils avaient reçu la réquisition ce jour.

Je vous informe tout de même que le Préfet a réquisitionné TOUT le personnel d’obstétrique et maternité jusqu’au 27 au matin alors que pour l’instant nous ne sommes pas en grève le 26 !

Que les services tournent normalement, pas de mutations, pas de transferts, nous avons même des déclenchements et des césariennes programmées pour le 25 mai. J’ai une attestation de la gynécologue qui fait la césarienne comme quoi elle n’était pas au courant de la grève et qu’on ne lui a pas demandé d’annuler sa césarienne.

J’ai des attestations de sages-femmes, auxiliaires et aides-soignantes comme quoi l’activité est normale.

En fait dès le dépôt de l’information, le Préfet à autoriser de réquisitionner tout le monde pour assurer une activité normale et la Direction a décidé d’appliquer sans même attendre de savoir qui serait gréviste !

C’est une entrave au droit de grève et même au simple droit de choisir si on est gréviste ou pas.

C’est plus qu’abusif, c’est autoritaire. Voilà le niveau de dialogue social dans notre établissement.

Les filles sont remontées.

Apparemment, encore rien d‘arrivé sur St Roch.

Je prépare un tract plus un communiqué de presse pour mardi et j’ai pensé à une pétition pour les réquisitionnés à porter au Préfet sur le fait que les salariés d’obstétrique n’ont donc aucun droit de grève puisque sans même chercher à diminuer l’activité ou savoir qui est gréviste, on réquisitionne manu militari.

Donc pour les réquisitions, dites bien aux salariés qu’il faut demander à la personne qui se présente qu’elle prouve qu’elle est habilitée à réquisitionner et qu’elle montre un papier officiel (arrêté préfectoral daté, signé) où est inscrit le nom de la personne, le jour et l’heure de la réquisition et éventuellement la qualification car j’ai une auxiliaire qui a été réquisitionné en tant que aide-soignante. Du moins, il est inscrit ASQ sur l’arrêté alors qu’elle est auxiliaire. Il sont du confondre avec son mari qui travaille sur la clinique et qui est ASQ.

Ils ont aussi « oublié » de noter les ASH en salle et en service alors qu’il est inscrit « organisation NORMALE du service obstétrique ». Elles l’ont eu un peu mauvaise de ne pas faire partie de l’organisation normale mais en tout cas elles seront grévistes.

Les filles de nuit m’ont appelées, la secrétaire qui réquisitionne leur a dit que le Préfet a refusé de réquisitionner tous les services (ce qui signifie qu’ils ont demandé !!) et que donc il a réquisitionné le service minimum, soit l’obstétrique.

Les filles qui ne sont pas touchables seront réquisitionnées par huissier ou police. Les huissiers il faut les payer. Ils préfèrent payer des huissiers plutôt que de négocier.

Voilà les nouvelles, vive le dialogue social chez OC SANTE ! (Ce n’est pas mieux ailleurs)

Lundi 24 mai 2010.

France 3 a appelé et fait une interview des délégués syndicaux (et salariés qui peuvent venir) des cliniques à propos de la grève aujourd’hui 14h devant Clémentville. En particulier clémentville concernant les réquisitions.

Clinique Millénaire :

Les réquisitions ont démarrées.

Clinique St Martin de Vignougoul

Les camarades on fait un piquet de grève symbolique avec une banderole qu’on installera demain soir.

On s’est tous donnés rendez-vous mardi à 10 h 30 à la maison des syndicats, ainsi aucun soignant de jour ne pourra être réquisitionnés au piquet de grève.

L’hôpital de jour est officiellement fermé mardi pour cause de grève, les patients sont prévenus, aucune entrée de patient n’est prévue sur la clinique. A la limite, la direction pourra réquisitionner les gens de nuit avant qu’ils ne quittent leur service mardi matin, (cela fera 2 infirmiers et 1 médecin salarié, ils demanderont les papiers de réquisition). Les 5 psychiatres arrivent ensuite, ils pourront s’occuper des patients.

Les Cliniques en grève sur Montpellier sont :

La Clinique CLEMENTVILLE,

• La Clinique ST MARTIN DE VIGNOUGOUL,

• La Clinique MILLENAIRE,

• La Clinique FONTFROIDE,

• La Clinique ST ROCH,

• La Clinique RECH, groupe Générale de Santé,

• La Clinique ST JEAN, groupe MEDIPARTENAIRES,

• La Cliniques LA LIRONDE, groupe CLINEA ORPEA,

• La Clinique DU PARC, groupe Constantin,

• La Clinique DE LUNEL.

Nous engage à étendre les actions, l’élargissement de cette lutte exemplaire doit être le déclencheur d’actions locales. C’est pourquoi, nous vous invitons à nous faire connaître à la Fédération vos éventuelles actions en cours et celles que vous comptez menées.

Par tous les moyens à votre disposition : Union Fédérale de la Santé Privée - 263, rue de Paris - Case 538 - 93515 MONTREUIL - Tél. : 01 48 18 57 08 - Fax : 01 48 18 29 86 - e. mail : ufsp@sante.cgt.fr

Partager cet article

Repost0
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 17:47

Le blog et l'ensemble des salarié(e)s de Medica France apportent leur soutien total aux camarades en lutte à Montpellier.

 

ICI et ICI

Partager cet article

Repost0
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 17:40

27 MAI 2010 TOUS MOBILISES POUR UNE GRANDE REUSSITE DE L'ACTION ET REPRENDRE A L'ADVERSAIRE CE DONT IL VEUT NOUS DEPOUILLER ! NOS DROITS A LA RETRAITE et CEUX des GENERATIONS FUTURES,

GAGNES PAR NOS AINES !

Partager cet article

Repost0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 14:56

Section 2: « Heures supplementaires-Rémuneration-Repos compensateur ».

Article 2: « Rémunération des heures supplémentaires sous forme de repos de remplacement ».

Article 3: « Modalités d'ouverture et de prise de repos compensateurs légaux et de remplacement »,

 

Ça dit quoi: « Les dates de repos seront demandées par le salarié à l'intérieur de la période fixée ci-dessus et avec un préavis de 2 semaines, de préférence dans une période de faible activité. Elles ne pourront être accolées à une période de congés payés ou de jour de récupération de quelque nature que ce soit,... »

 

Vous allez nous dire « ça vient faire quoi le dialogue social là-dedans, c'est tout simplement l'application de notre convention collective de m...e! »?tout simplement, cette pratique (le fait d'accoler des récupérations aux Congés Payés) était appliquée régulièrement sur les établissements du groupe sans que cela perturbe ou affecte qui que ce soit, ça arrangeait même nos « teurstrices »pour les remplacements des salarié(e)s absent(e)s. Sincèrement qui cela ennuie si un salarié(e) qui a fini ses CP, rentre sur 1 jour de travail,par exemple 1 lundi,(OK,normal), se retrouve par rapport à son planning, de repos mardi et mercredi (sur 1 cycle en quatorzaine en journée de 12h), pose une récupération sur ce lundi pour prolonger ses vacances de 3 jours? Hein? Mais qui cela ennuie? On nous répond que ça gêne pour le décompte des heures...!!! au vu de l'explication plus que vaseuse, la direction s'enfonce encore plus en nous disant que c'est discriminatoire par rapport aux salarié(e)s qui travaillent du lundi au vendredi...!!!OK!, mais ces salarié(e)s, que nous respectons ne travaillent pas en 12h par jour, ne travaillent le samedi et dimanche et ne travaillent pas les jours fériés! Re-explication vaseuse...!!! Et là on nous sort la phrase culte « ...l'entreprise fait ce qu'elle veut...! »Véridique et historique! Donc les partenaires sociaux, le dialogue social, les négociations, les accords et le reste, ils s'en foutent royalement à la direction générale.

Vu qu'ils se rendent compte qu'ils viennent de dire des conneries et que ça prend des proportions incroyables, ils nous sortent en CE les articles de la convention collective (cités plus haut) pour mettre un terme à la polémique. Enfin, Médica France se décide à faire appliquer la loi, mais uniquement celle qui l'interesse: souvenez vous de la reconnaissance de la surcharge de travail! (NAO de 2009), qui n'a jamais été appliquée par la direction malgré l'accord signé par nos amis de l'autre syndicat (non,là je déconne!!!!);

A moins que cette vengeance ridicule ne soit que la réplique à la monumentale gifle qu'ils viennent de prendre avec le refus de licenciement par l'inspection du travail de Bourg en Bresse de notre camarade Guillaume, élu au CHSCT et transfuge de l'autre syndicat ami (j'ai dis que je déconnais!).Allez savoir!!!

Il est vrai qu'entre « la classe biberon » et les « Accor mineurs », on est plus proche de Jordi que de Brassens ou Brel, mais effectivement nous n'avons décidément pas les mêmes valeurs!!!

Partager cet article

Repost0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 07:04

 

Délibération n° 2009-365 du 26 octobre 2009 
Rémunération – état de santé– recommandation 
Le réclamant a saisi la haute autorité car il a été privé d’une prime destinée à lutter contre 
l’absentéisme en raison d’un arrêt maladie. L’enquête révèle que cette prime est versée pour 
d’autres absences qui ne sont pas légalement assimilées à du temps de travail effectif telles 
que des absences pour événements familiaux et ce, sans justification. Réaffirmant sa position 
de principe elle-même inspirée de la jurisprudence de la Cour de cassation, la haute autorité 
conclut que dans ce cas, le fait de réduire voire de supprimer une prime qui est un élément de 
rémunération caractérise une discrimination fondée sur l’état de santé au sens de l’article 
L.1132-1 du code du travail. Elle recommande à l’entreprise mise en cause de mettre un 
terme aux modalités discriminatoires d’attribution....(la suiteICI)

Partager cet article

Repost0
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 20:42

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche