Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2018 6 03 /02 /février /2018 16:17

Compte rendu du CNF (comité national fédéral CGT) des 1 et 2 février à Montreuil:
Concernant les EHPAD, les services d'aide à domicile, la Fédération CGT Santé et Action Sociale va proposer a l'Intersyndicale la date du jeudi 15 mars 2018 pour une deuxième journée d'action pour nos aînés étant donné que le Président Macron et ministre Buzyn ne prennent pas leurs responsabilités et ne reçoivent toujours pas l’intersyndicale pour engager une vraie négociation sur les revendications. On lâchera rien, jusqu’à ce que l'on gagne !

Lors du dernier CNF, le constat a été fait que la situation continue de se dégrader dans l’ensemble des établissements et structures de notre champ.
Les politiques d’austérité budgétaires sur la santé, la loi Touraine et ses GHT, loi d’adaptation au vieillissement ont conduit à une dégradation sans précédent des
conditions de travail et de prise en charge des patients et des résidents.
C’est dans ce contexte que la grève dans les EHPAD et services à domicile le 30 janvier 2018 montre que les salarié e-s n’acceptent plus les conditions de travail qui leur sont imposées.
Depuis plusieurs mois, la colère monte dans ce secteur, particulièrement attaqué par les réformes successives. La mise en œuvre de la réforme tarifaire rend insupportable l’exercice professionnel, et ne permet plus aux salarié es/agent-e-s d’exercer correctement leur travail et de prendre en compte dignement les personnes âgées. Ils et elles veulent une réponse immédiate à leurs revendications, notamment la hausse des effectifs pour atteindre le 1 salarié-e/agent-e pour 1 résident et une réelle revalorisation des salaires.
Le CNF acte que cette journée a été inédite tant la mobilisation était dense. Un tiers des salarié-es se sont mis en grève et malgré les assignations massives, plus de 45 000 manifestants ont défilé partout sur le territoire. Malgré cela, le Président de la République et la Ministre Buzyn refusent de recevoir les fédérations syndicales porteuses des revendications du personnel. Les salarié-es de ce secteur restent déterminées à interpeller les pouvoirs publics sur cet enjeu de société. Pour preuve de nombreux directeurs, élu-es, retraité-es, résidents et leur famille ont accompagné les personnels mobilisés.
Les structures interprofessionnelles de la CGT ont largement participé à la réussite de cette journée d’actions.
Le CNF exige que le Président Macron et Madame Buzyn prennent leurs responsabilités et reçoivent l’intersyndicale pour engager une vraie négociation sur les revendications.
C’est pourquoi le CNF décide, dans le cadre de l’intersyndicale des fédérations, de lancer un ultimatum au gouvernement pour être reçu avant le 15 février 2018 afin que les revendications soient satisfaites.
Au-delà, un préavis de grève national journalier spécifique aux EHPAD sera mis à disposition pour permettre des initiatives locales, notamment en direction des conseils départementaux qui votent leurs budgets, et aussi de préparer le rassemblement des salarié-es de ce secteur dans une grande journée de mobilisation nationale.
La proposition du 15 mars sera faite à l’intersyndicale.

Parallèlement, le CNF fait un constat identique dans le secteur sanitaire et social, et note le développement de nombreuses grèves dans les établissements et services. Il réaffirme la nécessité d’élever le rapport de force partout et de faire converger les nombreuses luttes de notre secteur sur une date de mobilisation commune qu‘il sera nécessaire de déterminer lors du CNF de mars. Le Premier Ministre annonce un plan social pour supprimer 120 000 postes de fonctionnaires, alors qu’il manque déjà du personnel partout, et que l’emploi précaire progresse aux dépends des emplois statutaires. Au moment où le Ministre de l’Action et des Comptes Publics annonce des mesures drastiques inédites contre la fonction publique (CAP 2022), la CGT en appelle à l’unité des personnels sur :
• La défense du statut, non à l’application de l’article 93 permettant le licenciement des fonctionnaires hospitaliers.
• Pas de suppression de poste, mise en stage de tous les contractuel-les, embauche de personnels.
• Pas de fermeture de lits et de services.
• Opposition aux restructurations-fusions. Non aux GHT.
• NON au CREF et annulation de la dette des hôpitaux.
• Augmentation des salaires
Dans la suite de l’action des originaires de l’Outre-mer en octobre 2017 et fort de son succès, une action pourrait être proposée en mars ou avril 2018 par l’intercollectif DOM pour la défense du droit à Congé Bonifié.
Dans le cadre de la mobilisation pour la journée internationale de luttes des droits des femmes le 8 mars, le CNF appelle ses structures à participer aux initiatives organisées par la CGT, en territoire et à Paris. Des rassemblements, débrayages, actions seront initiées dans les établissements afin d’interpeller les directions sur les inégalités professionnelles, les conditions de travail et les violences que subissent les femmes au travail.
Le CNF réaffirme son opposition au projet de retraite par points annoncé par le Président Macron. Nous exigeons que le système par répartition demeure. Le CNF réaffirme la défense et le maintien des régimes spéciaux : la CNRACL, le Code des pensions civiles et militaires, la catégorie active...
Le CNF donne mandat à la Fédération pour porter cette exigence au CCN et permettre de rassembler toute la CGT pour bloquer le projet destructeur de Macron.
Lecture de la déclaration de la CE de l’UFAS concernant l’action du 14 février pour dénoncer l’attaque sur la CCNT 66, avec un arrêt de travail de 66 minutes et un rassemblement devant les locaux de NEXEM à Paris.
Dans le secteur de la protection de l’enfance, la marchandisation, les appels d’offres et l’éviction de tous les établissements sociaux sur les territoires, comme le Maine et Loire, nous amènent à réitérer une action sur les Assises Nationales de Protection de l’enfance. Elles ont lieu, cette année, à Nantes le 28 et 29 juin 2018. Le CNF relaie et soutient l’action pour organiser des « contre assises » pour libérer, échanger, dénoncer les difficultés de ce secteur. 
Les rencontres Nationales de la psychiatrie, pour reconstruire ensemble une psychiatrie
humaine et vivante, se tiendront dans le patio à Montreuil les 21, 22 et 23 mars 2018 (inscription avant le 19 février).
Les offensives sans précédent sur le financement de la protection sociale mettent en péril notre modèle social. La Sécurité sociale est notre bien le plus précieux. Le CNF prend la mesure des enjeux et mandate sa Secrétaire Générale ou son représentant pour porter au CCN une campagne de mobilisation d’ampleur de l’ensemble de la CGT en défense de la protection sociale.
Dès maintenant, il est indispensable de construire le rapport de force pour le PLFSS 2019 et pour le retrait de la PLFSS 2018.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche