Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 18:23

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Roubaix/actualite/Secteur_Roubaix/2012/04/12/article_la-cgt-soutient-deux-salaries-de-la-clin.shtml

La CGT soutient deux salariés de la Clinique du Parc faisant l'objet de sanctions ou d'un licenciement

jeudi 12.04.2012, 05:01 - La Voix du Nord

 La CGT prévoit de manifester de nouveau aujourd'hui devant la Clinique du Parc. 
La CGT prévoit de manifester de nouveau aujourd'hui devant la Clinique du Parc.  

Fin juin, la clinique du Parc à Croix, ce sera fini. L'activité sera transférée ...

 

à Villeneuve-d'Ascq, où la Générale de santé achève la construction d'un nouveau bâtiment. « Mais on n'est au courant de rien, on ne sait pas quelles conditions de travail on trouvera de l'autre côté », s'émeut la déléguée CGT. Certains de ses collègues vont plus loin. « Ils veulent dégager les plus anciens. » L'un de leurs collègues, agent technique, vient ainsi d'être licencié.

C'est vendredi qu'il a reçu la lettre, précisant qu'il ne faisait plus partie du personnel pour « faute grave ». L'explication, donnée par ses collègues écoeurés : « Il avait fini son service quand il y a eu un problème sur une prise électrique. Il n'était pas de garde et en plus il n'est pas électricien. Il est licencié après trente-trois ans de boutique. » Sur ce cas, la direction affirme que l'agent n'a « pas respecté les consignes de sécurité. La direction de l'établissement rappelle qu'elle est responsable de la sûreté des patients ainsi que du personnel et que ce manquement méritait cette décision. » Si la CGT s'est mobilisée hier devant l'établissement, c'était aussi en soutien à Jean-Charles Briqueler, qui travaille dans le service qui stérilise le matériel médical. Lui, comme trois de ses six collègues, intégrerait la clinique de la Louvière, à Lille, mais resterait dépendant de HPVA, l'antenne villeneuvoise. « Ce n'est pas très clair », laisse-t-il entendre. Surtout, les conditions salariales ne seraient pas les mêmes que celles de ses collègues déjà en poste à La Louvière. La semaine dernière, il s'est ému de cette différence de traitement à sa direction. « Le bras de fer a mal tourné. Ils ont coupé court à la discussion et nous ont fait passer pour des méchants qui feraient couler l'entreprise. Mais j'ai le droit de m'exprimer. » Une collègue embraye. « Il a peut-être un peu haussé la voix, mais pas plus que le directeur !

» Résultat, un courrier le convoquant pour le 18 avril à un entretien préalable à une sanction « pouvant aller jusqu'à un licenciement ». La stupeur pour cet agent en poste depuis deux ans dans l'entreprise. À ce sujet, la direction de la Générale de santé veut couper court. « C'est une sanction disciplinaire interne, suite à des propos qui n'étaient pas admissibles et nous n'avons pas l'intention de les commenter. » Ces deux affaires pourraient échouer devant les prud'hommes. C'est en tout cas ce qu'estime la CGT. « Le directeur est passé dans les services et a dit que les grévistes étaient tous licenciables ! », affirme Abdelkrim Abdesselam, le secrétaire de l'union locale du syndicat. Il n'en fallait pas davantage pour convaincre la CGT de remettre le couvert aujourd'hui, devant la clinique du Parc., avec tracts et banderoles. • M. G.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche