Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 22:59

le groupe hospitalier Vitalia, qui détient les cliniques de Vichy et Montluçon, a introduit dans ses établissements privés un forfait administratif non obligatoire de ...
www.lamontagne.fr/.../imbroglio-entre-la-cpam-et-les-clinique...

Le point PSE
Le JSL
M.Augey, directeur des ressources humaines de Vitalia, et Jany Rulfo, directrice de La Roseraie, rencontraient les représentants du personnel ce vendredi ...

L'actu de ma commune
Le JSL
Toujours salarié du groupe Vitalia, le personnel n'a d'autre choix que de patienter et ... Car si le groupe Vitalia s'était engagé à soutenir son personnel, ...

 

La polyclinique d'Auch épinglée   

 

 

La Mutualité française dénonce le forfait optionnel de la clinique auscitaine.

Le groupe Vitalia a repris l'ancienne clinique Carlier en 2007.

Le groupe Vitalia a repris l'ancienne clinique Carlier en 2007. (ph. archives ph. B./ « sud ouest »)

Le président de la Mutualité française de Midi-Pyrénées est en colère. Pierre-Jean Garcia ne cache pas son courroux.

La Mutualité française Midi-Pyrénées dénonce le « forfait administratif » pratiqué par la Polyclinique de Gascogne à Auch, l'ancienne clinique Carlier, reprise par le groupe Vitalia en 2007. Il s'agit d'un forfait de 9 euros proposé au patient lorsqu'il remplit les documents d'inscription. Sur la feuille qui lui est présentée, le patient peut choisir, en cochant une case, une chambre individuelle ou pas, de bénéficier de la télévision ou pas et… de payer 9 euros, ou pas. Il s'agit du forfait administratif. Il est totalement optionnel.

Selon la Mutualité française, cette pratique serait « illicite ». Elle aurait déjà alerté la direction de la Polyclinique à ce sujet « il y a six mois » précise Pierre-Jean Garcia, président de la Mutualité française de Midi-Pyrénées. « Avant, ce forfait était obligatoire, maintenant il est optionnel, censé couvrir d'éventuels services ».

« C'est cynique »

La Mutualité française regrette que « malgré le rappel à la loi adressée par la Caisse nationale de l'assurance-maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) sur cette pratique, qu'elle a elle-même jugée ''illicite'' en août dernier, les usagers du Gers et du Tarn continuent à se voir systématiquement soumettre la proposition de paiement d'un forfait administratif de 9 euros, au motif que ce dernier resterait optionnel. » Il y a six mois, le Collectif interassociatif sur la santé a porté plainte auprès de la CNAMTS.

Pour Pierre-Jean Garcia, « c'est cynique. Dans les autres établissements, ces services sont gratuits. La plupart des patients, très souvent âgés, cochent la case et paient. C'est fort de café ! Dans un contexte où l'on veut remettre de l'offre de soins de proximité, surtout en zone rurale, il faut raison garder. » Pierre-Jean Garcia est d'autant plus outré que « la Polyclinique profite de son monopole gersois dans plusieurs spécialités, comme l'urologie, pour se permettre une telle pratique. »

De son côté, Xavier Boutin, directeur général adjoint du groupe Vitalia, propriété du fonds d'investissement américain Blackstone qui gère la Polyclinique de Gascogne, explique que ce forfait « couvre deux catégories de prestations qui prennent du temps administratif. Par exemple, la relation entre les patients et leur complémentaire santé car beaucoup arrivent à la clinique sans leur contrat de mutuelle. C'est donc le personnel qui téléphone à la mutuelle pour se faire faxer le contrat et dire au patient ce qu'il va payer. Autre prestation, l'organisation de la suite de l'hospitalisation : trouver un véhicule sanitaire pour emmener le patient faire des analyses par exemple ou trouver une place dans un établissement de suite. Pour nous, ces démarches ont un coût. En face de cette dépense, nous avons mis une recette. Ce forfait est plus élevé dans d'autres groupes concurrents. Il n'est pas du tout illicite. Ce qui serait illicite, c'est qu'il soit obligatoire. »

La Mutualité française Midi-Pyrénées « exige » la suppression de ce forfait et « invite les usagers à ne pas payer cette prestation facultative ».

Auch    

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

B
Si
Répondre

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche