Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 12:20

Si l’établissement voué à la liquidation martèle qu’il vit toujours, c’est pour mieux assurer sa reprise d’ici octobre. Et ainsi maintenir une offre de soins privée.

D’ici au 17 octobre, date fixée par la justice pour la fermeture de la clinique en cas d’absence d’offre de reprise, l’établissement fonctionne normalement.  Photo ER

D’ici au 17 octobre, date fixée par la justice pour la fermeture de la clinique en cas d’absence d’offre de reprise, l’établissement fonctionne normalement. Photo ER

Une lente agonie. Voilà comment pourrait se résumer ces derniers mois. Conclus selon un scénario malheureusement prévisible : la liquidation judiciaire de la clinique de Montbéliard prononcée vendredi dernier par le tribunal de commerce de Belfort. Mettant ainsi un terme au redressement judiciaire de l’établissement engagé début avril, mais surtout à l’aventure du groupe Kapa santé, propriétaire depuis fin 2008.

Depuis, la baisse d’activité engagée en avril 2014 après la fermeture temporaire de la maternité, laquelle devint définitive en juin dernier entraînant le licenciement de 29 salariés, s’est encore accentuée. Une nouvelle perte de 20 % qui plombe encore un peu plus le moral des 106 personnels restants. « Les patients sont perturbés, ils pensent qu’avec la liquidation, il ne se passe plus rien, mais les moyens restent inchangés, les équipes toujours là », clame la directrice Grazyna Hadamik, « car tous veulent préserver l’outil de travail ». Derrière cette dernière phrase se dessine l’avenir du site. Dans la mesure où le futur ne peut s’écrire qu’avec un potentiel repreneur. Lequel doit faire valoir son offre d’ici au 17 octobre prochain, date fixée par le tribunal pour l’arrêt définitif du fonctionnement de la clinique.

« Il faut pouvoir s’inscrire dans une réorganisation de l’offre de soins privée »

Tout l’enjeu réside donc là. « Il faut pouvoir s’inscrire dans une réorganisation de l’offre de soins privée », estime Grazyna Hadamik. Or, dans l’ornière dans laquelle se trouve aujourd’hui la clinique, un consensus existe sur le maintien de cette fameuse offre privée sur le pays de Montbéliard, un bassin de vie, allant jusqu’à Maîche, évalué à 150.000 habitants. D’autant que l’hôpital de Montbéliard est appelé à fermer avec l’ouverture, en 2016, du site médian. Alors que l’Agence régionale de santé plaide pour un acteur unique de santé privée sur l’Aire urbaine, l’idée fait son chemin de développer des synergies avec d’autres établissements, pourquoi pas avec la clinique de la Miotte. Histoire de valoriser des spécialités. « Il est important qu’un territoire soit équipé d’un site public important, mais je considère qu’il faut une concurrence forte afin de stimuler le secteur des soins et leur qualité », plaide la directrice de la clinique. Qui attend très prochainement, après un avis provisoire positif rendu en janvier, l’évaluation définitive de la haute autorité de santé.

Restent cependant, dans la perspective d’une reprise d’activité, certains écueils à lever. En particulier, le montant du loyer des locaux actuels. Il était de 106.000€ mensuels jusqu’en décembre 2014, avant d’être revu à 74.000€. Pesant ainsi à hauteur de 14 % du chiffre d’affaires, soit globalement le double de la moyenne locative pour ce type d’établissement. Certes dans le cadre du redressement judiciaire engagé en avril, le mandataire a évalué à 25.000€ le loyer, mais la Société civile immobilière propriétaire des murs ne l’entend pas de cette oreille. N’en demeure pas moins que pour garder des locataires, lesquels ne peuvent qu’œuvrer dans le secteur médical compte tenu de la topologie des lieux, cette dernière se devra probablement de faire encore des efforts…

Sébastien MICHAUX

Partager cet article

Repost0

commentaires

Boutmar Nadia 29/07/2015 17:17

pourquoi mon adresse email a été supprimée ?

Présentation

  • : Le blog des salarié-es de Korian
  • : Lutte,infos,news des travailleurs du groupe Korian
  • Contact

Traducteur/Translate

Recherche